Etude économique de la France 2009

 

Contenu | Résumé | Obtenir cette publication | Informations complémentaires

 

La prochaine Etude économique de la France sera préparée pour 2011.

 

   

 

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Pour en savoir plus, lire la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles en cliquant ci-dessous sur les titres des chapitres.

Le chapitre 1 cerne les principaux enjeux économiques.

Les chapitres suivants offrent une analyse approfondie et des recommandations de politique économique de chacun de ces enjeux.

Ajouter cette page à vos favoris : www.oecd.org/eco/etudes/france

 

Contenu

 

Chapitre 1. Affronter la récession et préserver la soutenabilité des finances publiques

La crise financière n’aura pas épargné l’économie française qui est confrontée à une profonde récession en 2009, même si elle est moins sévère qu’ailleurs. Après le net recul enregistré au quatrième trimestre de 2008, l’activité devrait continuer à se contracter tout au long de cette année. Des incertitudes demeurent quant au moment et à la vigueur de la reprise, notamment en raison des risques qui pèsent sur le bilan des institutions financières. Malgré le fait qu’elles aient été fragilisées par la crise, les banques françaises ne sont pas en aussi mauvaise posture que leurs homologues de nombreux autres pays. Par ailleurs, le risque que la correction en cours sur le marché de l’immobilier accentue le déclin de l’activité économique est plutôt limité en raison du faible taux d’endettement des ménages et de la faiblesse des effets de richesse sur la consommation. La crise laissant les finances publiques dans une position dégradée, une des priorités une fois la reprise enclenchée sera de remettre le solde des administrations publiques sur le sentier de retour à l’équilibre. Étant donné le niveau très élevé des prélèvements obligatoires, l’assainissement des finances publiques devra passer essentiellement par la maîtrise des dépenses. Ce chapitre passe en revue les derniers développements macroéconomiques, y compris en ce qui concerne la politique budgétaire, et discute les priorités en matière d’assainissement des finances publiques.

 

Chapitre 2. Avancée des réformes du marché du travail et dans les autres domaines

De nombreuses réformes structurelles ont été engagées par les autorités depuis la publication de la dernière Étude économique de l’OCDE en juin 2007. Un nombre important de celles ci s’inscrit dans la lignée des recommandations qui s’y trouvent, alors que d’autres réformes permettant de stimuler le dialogue social ont également été mises en œuvre. Ce chapitre vise à retracer les progrès réalisés pour améliorer le fonctionnement du marché du travail, faire face au vieillissement démographique et aboutir à une plus grande efficacité du système éducatif. Il est nécessaire que ces efforts soient poursuivis et que la dynamique des réformes soit maintenue, en particulier en allant plus loin dans certains domaines, mais aussi en procédant à des amendements en cas de besoin. Le principal enjeu est celui d’un relèvement du taux d’emploi pour permettre un redressement des finances publiques et soutenir la croissance des niveaux de vie.

 

Chapitre 3. Le défi de redressement de la compétitivité française

Depuis le début des années 2000, la France a connu une détérioration marquée de sa performance à l’exportation. Les mauvaises performances enregistrées du commerce extérieur sont liées à une série de facteurs plutôt qu’à une seule cause unique. Ce n’est pas tant la perte de parts de marchés en soi qui est inquiétante – elle s’est produite dans de nombreux pays – mais plutôt son ampleur dû à la difficulté à répondre à l’accélération de la demande mondiale dans les années 2000, datant d’avant l’apparition de la crise économique actuelle. L’analyse de la dégradation de la compétitivité renvoie davantage à des facteurs d’offre liés à la moindre aptitude des entreprises françaises à servir les marchés étrangers, mais aussi au développement de stratégies industrielles d’établissement à l’étranger de la totalité du processus de production. Le redressement de la compétitivité passera par un renforcement de la croissance potentielle et une action sur ses principaux déterminants à long terme, tels que le l’accroissement de la recherche et développement, la promotion de l’innovation, la baisse du poids de la fiscalité, une amélioration de la concurrence et la création de conditions propices à une croissance rapide des entreprises. Le manque de compétitivité est le plus souvent un symptôme, et non la cause d’une ou plusieurs faiblesses économiques sous jacentes. C’est pourquoi, il est préférable que l’intervention publique soit globale et porte sur les sources du problème de compétitivité et non qu’elle prenne la forme d’aides ciblées visant à remédier directement au déficit croissant de la balance commerciale.

 

Chapitre 4. Renforcer la concurrence pour accroître l’efficacité et l’emploi

Malgré les progrès importants réalisés en termes d’ouverture des marchés de produits et services et du renforcement du cadre général de la concurrence, diverses barrières réglementaires à l’entrée subsistent dans de nombreux secteurs, notamment dans le commerce de détail et dans différents professions réglementées. Concernant le cadre de la concurrence, un pas important a été franchi avec la création de la nouvelle Autorité de la concurrence. Dans le secteur du commerce de détail, les changements apportés dans le cadre de la Loi de Modernisation de l’Économie poursuivent dans la voie des réformes engagées depuis quelques années sans remettre en cause l’interdiction de revente à perte, mais en assouplissant les conditions de négociations entre fournisseurs et distributeurs. De plus, l’abrogation pure et simple des Lois Royer Raffarin sur l’urbanisme commercial serait nécessaire pour favoriser le développement de grandes surfaces tout en assurant une plus grande concurrence dans les nombreuses zones caractérisées par une forte concentration de la grande distribution. Par ailleurs, des barrières réglementaires à l’entrée relativement élevées sont observées dans nombre de professions réglementées, y compris dans les services juridiques de même que dans le domaine de la santé. Les indicateurs de l’OCDE montrent que le caractère restrictif de la réglementation dans certaines professions varie considérablement à travers les pays, suggérant que les barrières à l’entrée et les restrictions à la pratique observées en France vont dans bien des cas sans doute au delà de ce qui est nécessaire pour offrir au consommateur une protection adéquate. Pour ce qui est du secteur des télécommunications, un des principaux défis pour les pouvoirs publics consiste à promouvoir un accès étendu à l’Internet à très haut débit par un déploiement rapide de la fibre optique. Finalement, parmi les obstacles au développement d’une véritable concurrence sur le marché de détail du gaz et de l’électricité, le plus important demeure sans doute le maintien de tarifs de vente règlementés qui coexistent avec les prix de marché.

 

Obtenir cette publication

 

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE de la France :

  • Les lecteurs des établissements abonnés à SourceOCDE peuvent y accéder via notre bibliothèque en ligne.

  • Ceux qui ne souscrivent pas ont la possibilité de l'acheter à notre Librairie en ligne.

  • Passer commande auprès de votre distributeur local.

  • Les fonctionnaires gouvernmentaux disposant d'un compte (inscription) doivent cliquer sur l'onglet "Publications" sur Olis.

  • Les journalistes accrédités ont la possibilité de demander l'accès à un site protégé par un mot de passe .

Télécharger les Synthèses (en pdf). Les Synthèses contiennent les évaluations et recommandations de l'OCDE.

Informations complémentaires

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau de la France du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org.

Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par Alain de Serres et Rafal Kierzenkowski sous la direction de Peter Jarrett. La recherche statistique a été effectuée par Patrizio Sicari.

 

 

 

 

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe