Problématique du Forum : Rétablir la confiance

 

La confiance est fondamentale dans les relations économiques et sociales. Or, de nombreux scandales ont instauré un climat de méfiance. Comment rétablir les liens sur lesquels repose la confiance ?


La confiance facilite les transactions économiques et améliore leur efficacité ; elle est à la base de tout lien social. Or, la plupart des individus n’ont aujourd’hui plus confiance dans leur gouvernement ou dans les entreprises, et nombre d’entre eux se méfient également des médias. Si les raisons qui expliquent cette méfiance varient selon les cas, les comportements qui prévalent aujourd’hui trouvent leurs racines dans la récession. La cupidité et la mauvaise gestion des entreprises sont perçues comme la cause initiale de la crise économique et financière, mais les gouvernements sont également responsables, qui ne sont tout d’abord pas parvenus à empêcher cette crise, et qui n’ont semblé proposer que des solutions qui rendaient la vie encore plus dure aux victimes, qu’il s’agisse des chômeurs, des personnes touchant de faibles revenus ou des usagers des services publics.


En dépit des nombreux avertissements à l’intention des entreprises destinés à leur faire comprendre qu’elles ne pouvaient faire comme si de rien n’était, les scandales ont continué d’alimenter les unes des journaux. La manipulation des taux d’intérêt par les banques, les entreprises multinationales ne payant que peu ou pas d’impôt, ou les mensonges des entreprises agroalimentaires concernant les ingrédients contenus dans leurs produits ont détruit la confiance et renforcé le sentiment de suspicion. Les mesures prises par les gouvernements dans ce domaine sont souvent perçues comme trop clémentes, et entretiennent le sentiment selon lequel il existe une loi pour les riches et les puissants, et une autre pour le reste d’entre nous.


Avant de réfléchir aux moyens de rétablir la confiance, nous devrions peut-être nous demander dans quel but celle-ci doit être restaurée. Des éléments concrets tendent à démontrer que nombre d’institutions, lorsqu’elles ne sont soumises à aucun contrôle, n’agissent pas pour le bien public. Il s’agit alors de trouver les moyens de les obliger à se montrer dignes de confiance. La démocratie nous permet de sanctionner un gouvernement dans lequel nous n’avons pas confiance, que ce soit en attendant qu’une élection ait lieu, ou en en provoquant une. Mais qu’en est-il des autres principaux acteurs de la vie publique ?

 

La responsabilité principale d’une entreprise est envers ses actionnaires. Si payer moins d’impôts peut lui permettre de gonfler ses dividendes, elle fera tout ce qui est légal pour alléger son ardoise fiscale. Un comportement, certes, légal, mais que les contribuables du pays dans lequel elle réalise les bénéfices qu’elle soustrait à l’impôt considèrent comme déloyal. Le terme général qui désigne les méthodes d’évasion fiscale est « l’érosion de la base d'imposition et le transfert de bénéfices » – à savoir, la diminution de la base d’imposition nationale par le transfert de bénéfices dans d’autres pays. Le Forum 2013 de l’OCDE exposera un certain nombre d’idées sur les moyens de rendre les systèmes d’imposition plus équitables, et notamment un plan d’action qui sera dévoilé en juin 2013 et qui dressera la liste des mesures nécessaires pour lutter contre l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices ; qui fixera des délais de mise en œuvre de ces mesures et qui définira les ressources nécessaires et la méthodologie à suivre.


La confiance n’est pas uniquement une question d’impôts, cela va sans dire. Le Forum donnera également l’occasion aux participants d’examiner des enjeux plus vaste de gouvernance et de réglementation, auxquels il convient de s’attaquer pour résorber le déficit de confiance. Ainsi, alors que les gouvernements s’en remettent au secteur privé pour la fourniture de services, on peut se demander si des services publics gérés à des fins de profit peuvent mériter la confiance. Les craintes ne cessent par ailleurs de croître que les intérêts privés des responsables publics viennent peser sur les décisions des gouvernements.


Des niveaux élevés de confiance et de fiabilité profitent à tout le monde. Toutefois, laisser derrière nous le climat actuel de suspicion prendra du temps et exigera un effort collectif de l’ensemble des pans de la société.
 

 

 

En savoir plus

Articles et blogs

Autres liens intéressants

Sessions du Forum sur cette problématique

Communiqué de presse

 

 

 

Also Available