Problématique du Forum : Favoriser la durabilité

 

La progression mondiale des niveaux de vie pourrait s’interrompre, voire s’inverser, si nous n’adoptons pas des modes de production et de consommation durables. La stimulation de la durabilité a certes un coût, mais continuer comme si de rien n’était pourrait causer des torts irréparables.

 

© ShutterstockMalgré les crises et les récessions, au cours des 50 dernières années (voire plus), les niveaux de vie ont en moyenne progressé de par le monde. L’Objectif du millénaire pour le développement des Nations Unies visant à diminuer de moitié la part des individus vivant dans une pauvreté extrême entre 1990 et 2015 sera probablement atteint. Depuis la création de l’OCDE en 1961, le PIB réel par habitant a doublé ou triplé dans ses pays membres. Nous avons vécu la croissance avec l’idée que notre milieu de vie deviendrait plus riche, mieux éduqué, plus éclairé, plus sain, etc. Il y a peu de temps encore, chacun partait du principe que les enfants auraient une vie meilleure que leurs parents.


La fin de ce principe est l’un des héritages les plus durables de la récession qui a fait suite à la crise financière de 2007. En présentant en 2011 sa Stratégie pour une croissance verte, l’OCDE a émis un avertissement : si nous voulons éviter que les progrès enregistrés ces 50 dernières années en termes de niveaux de vie ne marquent un arrêt brutal, nous devons trouver de nouveaux modes de production et de consommation. Et même redéfinir ce que nous entendons par progrès et comment nous le mesurons.

Les Perspectives de l’environnement de l’OCDE 2012 sont tout aussi alarmistes. La biodiversité terrestre devrait se réduire d’encore 10 % d’ici 2050. Sans changement notable dans les politiques menées, la température moyenne mondiale devrait de son côté, d’ici la fin du siècle, dépasser de 3 à 6° C les niveaux atteints avant l’ère industrielle et rater ainsi de 2° C l’objectif de limitation de cette hausse que s’est fixé la communauté internationale. Quant au nombre de décès prématurés imputables à l’exposition aux particules présentes dans l’air, il devrait tripler à l’horizon 2050, passant d’à peine plus d’un million aujourd’hui à près de 3.6 millions par an.


Des alarmes retentissent aussi dans d’autres domaines. Le fossé entre riches et pauvres s’est creusé ces deux dernières décennies dans la plupart des pays de l’OCDE. L’eau et diverses ressources non renouvelables sont exploitées de manière de plus en plus intense. Les prévisions d’épuisement de minerais ou métaux essentiels oscillent entre huit ans pour l’antimoine et 80 ans pour l’aluminium. La crise de la dette souveraine se prolonge. Le chômage des jeunes tutoie son maximum historique, et les pays de l’OCDE comptent au moins 23 millions de jeunes « NEET » (ni scolarisés, ni en emploi, ni en formation) qui, pour plus de la moitié, ont abandonné toute recherche professionnelle. La santé est un autre secteur dans lequel on craint que les progrès réguliers des décennies récentes ne ralentissent ou ne s’interrompent, en raison de l’obésité ou d’autres facteurs liés au mode de vie.

 

 

 

 

Pour l’OCDE, la croissance en tant que telle ne résoudra pas les problèmes, sauf si elle est inclusive, équitable et durable. Et pas seulement dans les pays qui sont membres de l’Organisation. Le capital naturel représente, estime-t-on, quelque 26 % de la richesse totale des pays à faible revenu, contre 2 % de celle des économies avancées.


Le Forum de l’OCDE 2013 se penchera sur la manière de favoriser la durabilité économique, environnementale et sociale à l’échelle nationale et internationale. Il constituera une occasion de débattre de maintes questions sur la durabilité sujettes à controverse, comme la responsabilité relative des pays développés et des pays en développement, ou la répartition des coûts que représente l’adoption d’une démarche plus durable.

 

En savoir plus

Articles et blogs

Autres liens intéressants

Sessions du Forum sur cette problématique

  • La révolution de la production du 21ième siècle
  • Quels choix énergétiques pour un future durable ? (Fabrique-à-idées)
  • Vers de nouveaux business models
  • La renaissance de l'Afrique
Consultez le programme

 

 

 

Also Available