Forum 2012 de l'OCDE : Des classes moyennes pressurées et d’autres en expansion

 

 

Des classes moyennes pressurées et d'autres en expansion

 

La classe moyenne a été profondément touchée par la crise financière. Être propriétaire de son logement, faire des études, jouir d'une retraite confortable, avoir un emploi stable et progresser dans l'échelle sociale sont des avantages qui, pour elle, ne vont plus de soi.

 

 

La classe moyenne a peur de ce que l'avenir réserve à ses enfants et à elle-même. Ses craintes peuvent avoir une forte incidence sur la reprise économique, ainsi que sur ses choix politiques.

 

Dans les sociétés occidentales, la classe moyenne constitue la clé de voûte de la croissance et de la stabilité. Elle représente la grande majorité des consommateurs et des chefs d'entreprise, ainsi qu'une source sûre et irremplaçable de recettes fiscales. Dans beaucoup de pays de l'OCDE, elle connaît actuellement de grandes difficultés en raison de la stagnation des salaires, d'une forte imposition, d'un chômage élevé et de la concurrence qui s'exerce à l'échelle mondiale pour les compétences. Ses membres se sentent abandonnés et leur confiance, que ce soit dans les marchés financiers, dans les pouvoirs publics ou dans l'avenir, a été bien entamée. Comment remédier à ce phénomène ?

 

En même temps, dans beaucoup de pays en développement et émergents, la classe moyenne se développe et il est des cas où elle apparaît vraiment pour la première fois. C'est ce que l'on observe dans une grande partie de l'Amérique latine, où la croissance économique a permis à beaucoup d'accéder à un revenu de niveau intermédiaire, voire supérieur, créant des possibilités nouvelles et modifiant la dynamique de l'activité économique dans les pays concernés. En Asie, et tout particulièrement en Chine, la classe moyenne est aujourd'hui plus nombreuse que dans bien des pays de l'OCDE.

 

Devant quelles possibilités et quels défis cette situation place-t-elle les pouvoirs publics, s'agissant de la politique budgétaire et de la fourniture de services sociaux ? Cette classe moyenne permet-elle à l'économie des pays en développement et émergents de gagner en stabilité et en viabilité, ou est-elle encore fragile ? Au niveau mondial, cette « nouvelle » classe moyenne est-elle comparable à la classe moyenne traditionnelle des pays de l'OCDE ? La progression de la classe moyenne dans les pays en développement et émergents se fait-elle aux dépens de la classe moyenne des pays développés ? Assiste-t-on à un basculement durable de la richesse ?

 

 

 

 

 

 

Also Available