Partager

Pour une économie plus humaine

 

La profonde mutation dans laquelle le monde est engagé nécessite de repenser les modèles de croissance traditionnels. La question posée aux économies comme aux entreprises est en réalité la même : existe-t-il des ressources nouvelles pour une croissance plus harmonieuse et plus humaine ? En tant que dirigeant de Sodexo, j'ai toutes les raisons d'y croire. Cela fait 50 ans que notre groupe grandit en plaçant l’être humain au cœur de son modèle économique, de son organisation et de ses relations avec la société.

Sodexo est née de la conviction que progrès économique et progrès humain se rejoignent lorsque la qualité de vie des individus est au centre des organisations et de la société.

Nous en avons fait notre métier et notre raison d’être. Nous délivrons aujourd'hui plus de 100 services de qualité de vie, avec plus de 420 000 collaborateurs au service de 75 millions de consommateurs dans 80 pays. Nous intervenons aussi bien dans les entreprises que dans les hôpitaux, les écoles et universités, les prisons, les bases-vie et à domicile chez des particuliers. Nous sommes une entreprise d'humains au service d'autres humains. C'est ainsi que nous créons de la valeur, pour nous comme pour nos clients.

Notre conviction est d'ailleurs de plus en plus partagée par les décideurs économiques : 66 % des dirigeants sont totalement convaincus de l’importance de la qualité de vie et 57 % reconnaissent son impact significatif sur les performances d’une entreprise !

Cette vision d'une économie plus humaine nous engage à la fois dans nos pratiques internes et dans nos relations avec les communautés dans lesquelles nous sommes implantés.

Être « une entreprise d'humains au service d'autres humains » nous oblige tout d'abord à l'exemplarité en tant qu'employeur. En tant que 18e employeur mondial, nos pratiques ont un impact important sur les économies locales. Car avoir un emploi signifie bien plus qu'un bulletin de salaire. C'est avoir un statut et apporter une contribution concrète à la société. C'est avoir la fierté de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille. C'est avoir les moyens de financer des études pour ses enfants et de supporter les coûts d’un traitement médical. C'est ouvrir le champ des possibles pour tout individu et donc pour son entourage. En proposant à nos 420 000 collaborateurs des emplois stables, accessibles à tous et des formations qui leur permettent de progresser, nous faisons d'eux des contributeurs essentiels de notre propre croissance, bien sûr, mais également les acteurs du développement durable des économies locales.

Des chaînes d’approvisionnement responsables

Notre contribution aux économies locales va bien au-delà, et je voudrais évoquer ici une initiative en laquelle je crois tout particulièrement : notre programme Supply Chain Inclusion (Inclusion des chaînes d’approvisionnement).

L'OCDE, dont nous sommes partenaires depuis 2013 pour promouvoir la qualité de vie comme facteur crucial de développement, a révélé dans une étude mondiale que les PME représentent 60 à 70 % du PIB et 70 à 90 % de l'emploi. Nous avons depuis longtemps la conviction que les PME ont un rôle capital dans le développement des économies locales et la création d'emplois. Nous nous fournissons depuis toujours auprès d'entreprises locales. Mais depuis 2013, nous avons décidé d'aller plus loin en prenant, à travers notre programme Supply Chain Inclusion, des engagements forts, mesurables et durables.

Ce programme fixe tout d'abord des standards mondiaux d'achat communs à toutes nos filiales. Il s'agit de les inciter, d'ici à 2020, à intégrer encore plus de PME parmi leurs fournisseurs et à les faire bénéficier de formations leur permettant de développer la qualité et la compétitivité de leur offre. Il est d'ores et déjà mis en place dans 32 pays où Sodexo opère. Suivi par des indicateurs de progrès, cet engagement bénéficie à des entreprises aussi diverses qu’une petite entreprise de maintenance aux États-Unis, une coopérative agricole en Angola et des maraîchers bio en France.

La diversité est l'un des sujets sur lesquels Sodexo est particulièrement engagé. Nous avons donc choisi de soutenir particulièrement les PME qui prônent la diversité et l'inclusion. En Amérique du Nord, nous travaillons ainsi avec 3 500 PME promouvant la diversité et avons été distingués pour notre engagement auprès des entreprises gérées par des personnes en situation de handicap.

Le programme vise également à privilégier l'approvisionnement auprès d'entreprises gérées par des minorités ou des populations vulnérables. Parfois menées aux côtés d'ONG, ces actions nous ont permis de travailler auprès de populations Aborigènes en Australie et au Canada, comme de communautés isolées au Pérou. Nous avons, par exemple, mis en place des programmes de formation qui aident des petits producteurs péruviens à atteindre les standards de qualité internationaux. À l'issue de ces formations, ces producteurs reçoivent une certification leur permettant d'être référencés auprès de Sodexo - comme auprès d'autres acheteurs- et d'élargir ainsi leur marché potentiel.

Lors de la dernière conférence annuelle de la Clinton Global Initiative, nous avons pris un engagement supplémentaire dans le cadre de ce programme : investir, d’ici à 2017, un milliard de dollars auprès de 5 000 PME, dont 1 500 dirigées par des femmes. Cet engagement devrait conduire à la création de plus de 250 000 emplois au cours des trois prochaines années.

Les PME créées par des femmes ont toujours, dans le cadre du programme Supply Chain Inclusion, constitué pour nous une cible prioritaire : 16 de nos filiales ont déjà mis en place des initiatives spécifiques en faveur de ces entreprises. L'enjeu est de taille : dans le monde, un tiers seulement des PME du secteur formel est actuellement détenu par des femmes, avec des écarts importants en fonction des pays, ce qui témoigne d’un potentiel de croissance considérable. L'engagement pris dans le cadre de la Clinton Global Initiative vient notablement renforcer ce soutien. Enfin, nous allons collaborer avec l’association internationale WEConnect qui identifie, forme et certifie les entreprises détenues par des femmes en Australie, au Canada, au Chili, en Inde, au Pérou et au Royaume-Uni.

Placer l'humain au cœur des stratégies d'entreprise est le seul moyen de créer une valeur durable, j'en suis convaincu. L'innovation et la stratégie financière ne sont rien si elles ne sont pas appuyées par une vision de long terme de ce que doit être notre contribution au progrès global des communautés locales et des sociétés dans lesquelles nous nous inscrivons.

Sodexo est un sponsor du Forum de l’OCDE 2015

 

Voir www.fr.sodexo.com

Landel, Michel (2013), « La nouvelle frontière de la performance », L’Annuel de l’OCDE 2013, Éditions OCDE

www.oecd.org/fr/gouvernementdentreprise

Principes directeurs pour les entreprises multinationales

 

Thématiques du Forum de l'OCDE 2015

L'Observateur de l'OCDE

‌‌‌‌

Michel Landel
PDG, Sodexo

‌‌


© L'Annuel de l'OCDE
2015

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)