Finlande

La Finlande doit se doter d’un plan pour inverser le déclin de son aide au développement

 

08/112/2017 - La Finlande est connue pour aider les pays les plus pauvres du monde et pour appuyer les efforts déployés à l’échelle internationale en faveur du développement. En 2016, pourtant, l’aide finlandaise a subi des coupes très importantes. Si le pays veut continuer d’avoir un impact sur le développement, il est indispensable qu’il se fixe un calendrier précis pour rétablir le budget de ses programmes d’aide extérieure, selon un nouvel Examen de l’OCDE.

 

Comme on peut le lire dans le dernier Examens par les pairs de la Finlande réalisé par le CAD, la réduction annuelle de 38 % du budget national de l’aide sur la période 2016-20 ainsi que les coupes supplémentaires prévues pour 2018-20 éloignent encore davantage la Finlande de l’objectif international de 0.7 % du revenu national brut (RNB) fixé pour l’aide publique au développement (APD). En 2016, l’APD nette de la Finlande est tombée à 1.06 milliard USD, soit 0.44 % du RNB du pays, après avoir atteint 0.59 % en 2014 et 0.55 % en 2015. C’est son niveau le plus bas depuis 2007.

 

Dans le même temps, il est à noter que le soutien apporté par la Finlande au financement d’instruments du secteur privé a augmenté, compensant en partie la baisse de l’APD au moyen de fonds qui ne grèveront pas les dépenses publiques, et conformément à l’engagement du pays en faveur du programme mondial d’aide au développement à l’horizon 2030.

 

« Nous sommes heureux de voir que la Finlande s’active pour mobiliser des financements privés à l’appui du développement, mais il est important de respecter les engagements publics », a déclaré la présidente du Comité d’aide au développement (CAD), Mme Charlotte Petri Gornitzka, lors de la présentation de l’Examen à Helsinki. « Nous sommes prêts à apporter à la Finlande tout le soutien dont elle a besoin pour remettre son programme de coopération pour le développement sur la bonne voie parallèlement au redressement de son économie ».

 

Pour aider la Finlande à tirer le meilleur parti des ressources limitées qu’elle peut allouer au développement, il est recommandé dans l’Examen qu’elle dresse un tableau détaillé de ses investissements – dons, financements mixtes et participations – dans ses pays partenaires de longue date, et qu’elle s’en serve à des fins de planification.

 

Les cinq principaux bénéficiaires de l’aide finlandaise étaient, en 2015, le Kenya, la Tanzanie, l’Afghanistan, l’Éthiopie et le Népal, où vivent des populations parmi les plus pauvres du monde, suivis du Mozambique, de la Somalie, de la Zambie et du Myanmar, autres partenaires de longue date de la Finlande. Jusqu’aux coupes budgétaires de l’an dernier, la Finlande était l’un des seuls membres du CAD, avec le Danemark, le Luxembourg, la Norvège, le Royaume-Uni et la Suède, à avoir atteint l’objectif international de 0.2 % du RNB fixé pour le volume de l’aide versée aux pays les moins développés. La Finlande affiche aussi de solides résultats en matière d’aide humanitaire.

 

Il ressort de l’Examen que, sur les 13 recommandations formulées dans le cadre de l’examen par les pairs de 2012, la Finlande en a appliqué 4 dans leur intégralité et 6 partiellement.  Parmi les changements qui en ont découlé, la Finlande a notamment pris des mesures pour accélérer le versement de l’aide humanitaire d’urgence. Il est par ailleurs noté dans le nouvel Examen qu’il est important de respecter les principes d’efficacité de l’aide convenus au plan international, et de supprimer toute disposition visant à lier l’aide aux entreprises du pays donateur.

 

Chaque membre du CAD est soumis à un examen tous les cinq ans, dans le but de suivre ses efforts, de lui demander de rendre compte de l’exécution des engagements qu’il a souscrits, et de formuler des recommandations d’amélioration. Cet exercice prend appui sur des informations recueillies auprès de fonctionnaires du pays examiné et de pays partenaires – le Kenya pour le présent examen – ainsi que de représentants de la société civile et du secteur privé. En savoir plus sur les Examens par les pairs réalisés par le CAD.

 

Télécharger l'Examen par les pairs de la Finlande.

 

Les journalistes qui souhaiteraient obtenir de plus amples informations sont invités à prendre contact avec la Division des médias de l’OCDE (+33 1 45 24 97 00, news.contact@oecd.org).

 

Coopérant avec plus d'une centaine de pays, l'OCDE est un forum stratégique international qui s'emploie à promouvoir des politiques conçues pour améliorer le bien-être économique et social des populations dans le monde entier.

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)