Qui sont les participants ?

 

L’examen par les pairs est mené à bien par les membres du comité, du groupe de travail ou de l’instance qui en prend l’initiative. La notion d’« examen par les pairs », implique, par définition, que des responsables du domaine traité dans d’autres pays soient associés au processus d’évaluation. En règle générale, quelques pays sont choisis comme examinateurs, le reste du groupe n’intervenant activement que dans la discussion finale. Le choix des pays examinateurs repose habituellement sur un système de roulement entre les États membres, bien que la connaissance particulière par un pays pair du pays examiné puisse être prise en compte.

Les représentants du pays examiné peuvent être des fonctionnaires travaillant pour des ministères ou des organismes publics, à différents échelons de l’administration, parfois au niveau ministériel. Le rôle des examinateurs est de représenter l’organe collectif chargé de l’examen et d’orienter le débat collectif. Leur tâche est donc d’étudier la documentation, de participer aux entretiens avec le pays examiné et le Secrétariat et de conduire les débats au sein de l’instance intéressée. Dans certains cas, les examinateurs participent également à des missions sur le terrain. Ils ont le devoir d’être objectifs et équitables, et de ne pas se laisser influencer par des intérêts nationaux, ce qui amoindrirait la crédibilité du dispositif.

Le Secrétariat de l’OCDE apporte son soutien à l’ensemble du processus : il produit les documents et analyses, organise les réunions et les missions, stimule la discussion, et assure la continuité du processus. L’indépendance, la transparence, la précision et la qualité analytique du travail du Secrétariat sont essentielles à l’efficacité du processus.

La répartition des tâches entre le Secrétariat et les examinateurs, et le degré d’interaction entre eux, sont très variables. Habituellement toutefois, une grande partie du travail est réalisée par le Secrétariat, surtout lorsque c’est lui qui connaît le mieux les questions de fond abordées dans le cadre de l’examen. En règle générale, tous les pays membres de l’instance chargée de l’examen sont appelés à faire l’objet de cet exercice et chacun s’engage implicitement à coopérer avec les examinateurs et le Secrétariat.

Pour plus d'informations sur les acteurs.

 

 

 

Also Available