Etude économique de l'Estonie 2009

 

 Contenu | Obtenir cette publication | Informations complémentaires

 

La prochaine Etude économique de l'Estonie sera préparée pour 2011.

   

 

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Pour en savoir plus, lire la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles en cliquant ci-dessous sur les titres des chapitres.

Le chapitre 1 cerne les principaux enjeux économiques.

Les chapitres suivants offrent une analyse approfondie et des recommandations de politique économique de chacun de ces enjeux.

 

Ajouter cette page à vos favoris : www.oecd.org/eco/etudes/estonie

 

Contenu

 

L’Estonie a connu durant la période 2000-07 une croissance plus forte que la plupart des économies de marché émergentes, mais elle subit actuellement une grave récession. Bien que le retournement initial de la croissance de son PIB soit dû à un effondrement de la demande intérieure, l’Estonie est également fragilisée à l’heure actuelle par un choc extérieur. Le déficit de balance courante s’est réduit, mais une nouvelle contraction du crédit pourrait accentuer ou prolonger la baisse de la production. L’enjeu primordial pour les responsables de la politique économique est donc de ramener rapidement l’économie sur une trajectoire de croissance tendancielle, action complexe en raison des engagements pris dans le passé. La présente Étude formule à cet effet les recommandations suivantes :

 

La politique de budget annuel en équilibre comportant un biais cyclique, il faudrait évoluer vers un cadre budgétaire anticyclique plus flexible et reposant sur un ensemble de règles. Durant la période d’expansion précédente, la politique budgétaire a amplifié une hausse déjà très pro-conjoncturelle du crédit et des salaires. Le ralentissement actuel offre l’occasion d’adopter une règle d’équilibre du budget sur le cycle, afin que les stabilisateurs automatiques puissent fonctionner. Il faudrait que l’objectif de déficit s’insère dans un cadre budgétaire à moyen terme comprenant des plafonds de dépenses et un mécanisme qui permette de rattraper l’excès de dépense ou d’endettement.

 

Il faudrait renforcer la stabilité financière tout en éliminant les distorsions qui ont contribué au boom dans l’immobilier. Vu le rôle du crédit de source étrangère dans l’expansion, puis dans la récession actuelle, il faudrait que l’Autorité estonienne de supervision financière surveille de près les risques et coopère plus étroitement avec les autorités étrangères de contrôle. Il faudrait également éliminer progressivement le régime fiscal avantageux et les garanties de crédit dont bénéficient les prêts au logement et qui ont amplifié le boom dans l’immobilier, de façon à faciliter l’affectation du capital à ses usages les plus productifs.

 

Il faut que la main-d’œuvre soit plus mobile d’une profession, d’un secteur et d’une région à l’autre afin que le PIB puisse redémarrer sur une trajectoire durable de forte croissance. La flexibilité du marché du travail est d’autant plus importante que l’objectif est de passer à l’euro, et ce dans un environnement caractérisé par une synchronisation avec le cycle de la zone euro qui est faible, même si elle s’accentue. La loi sur l’emploi, récemment adoptée, assouplit la protection de l’emploi et améliore la flexibilité du marché du travail. La réforme parallèle de l’indemnisation du chômage augmente les prestations et renforce les responsabilités financières des partenaires sociaux. Pour que les mécanismes d’incitation jouent davantage, il faudrait accompagner la hausse des prestations de chômage de mesures supplémentaires soutenant une recherche d’emploi active. En outre, une réduction des cotisations de sécurité sociale pourrait faciliter la création d’emplois par les entreprises. Pour empêcher l’érosion de la compétitivité, il faudrait que la hausse du salaire minimum et celle des rémunérations dans le secteur public soient fonction de la productivité dans le secteur privé. A moyen terme, on pourrait obtenir une plus grande mobilité régionale de la main-d’œuvre en faisant en sorte que l’allocation logement soit augmentée et en améliorant les infrastructures des transports publics.

 

Il faudrait que l’environnement des entreprises soit encore plus concurrentiel pour mieux tirer parti des gains de productivité induits par l’innovation. L’indicateur de réglementation des marchés de produits établi par l’OCDE confirme que l’environnement réglementaire est au total très ouvert et très propice aux activités industrielles et commerciales, avec toutefois quelques faiblesses. Il faudrait en particulier revoir l’impact de la limitation de l’impôt sur les sociétés pour les bénéfices  distribués devraient être prudemment contrôlés et cette réglementation fiscale réexaminée s’il est établi que de sérieuses distorsions on eu lieu. De plus, il faudrait intensifier la concurrence dans l’électricité et améliorer le rapport coût-efficacité des programmes en faveur des entreprises et de l’innovation. Il conviendrait d’encourager les activités privées dans les régions les moins développées du pays, notamment en facilitant l’accès des petites et moyennes entreprises au crédit.

 

 

Obtenir cette publication

 

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE de l'Estonie :

  • Les lecteurs des établissements abonnés à SourceOCDE peuvent y accéder via notre bibliothèque en ligne.

  • Ceux qui ne souscrivent pas ont la possibilité de l'acheter à notre Librairie en ligne.

  • Passer commande auprès de votre distributeur local.

  • Les fonctionnaires gouvernmentaux disposant d'un compte (inscription) doivent cliquer sur l'onglet "Publications" sur Olis.

  • Les journalistes accrédités ont la possibilité de demander l'accès à un site protégé par un mot de passe .

Télécharger les Synthèses (en pdf). Les Synthèses contiennent les évaluations et recommandations de l'OCDE.

 

Informations complémentaires

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau de l'Estonie du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org.

Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par Zuzana Brixiova et Laura Vartia sous la direction de Andreas Wörgötter. La recherche statistique a été effectuée par Margaret Morgan.

 

 

 

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe