Partager

Indicateurs, modélisation et perspectives sur l'environnement

Au-delà du climat: webinaire le 9 décembre

 

Mercredi 9 Décembre, 17:15 (16:15 GMT)

Que nous disent les indicateurs ? A partir d’indicateurs de l’OCDE, Guillaume Sainteny, Aldo Ravazzi, Myriam Linster et Simon Upton replacent le climat dans le contexte plus large des grandes questions environnementales: économie circulaire et productivité des matières, gestion durable des ressources naturelles, qualité environnementale et santé, biodiversité, fiscalité et instruments économiques.

 

suivez le débat et posez vos questions

‌Passez nous voir à la COP21

Les détenteurs d'un badge d'accès à la zone bleue (négociations) de la COP21 sont les bienvenus à l'espace de l'OCDE au Bourget (Hall 3, salle 7 dans la zone des délégations). 

L'OCDE à la #COP21 

 Suivez le débat en ligne

Tous les événements de l'OCDE à la COP sont diffusés en direct.

  •  Inscrivez vous avec votre adresse email 
  • Cochez "Connect to audio" pour écouter
  • Envoyez-nous vos questions par la fenêtre "Chat".

 

participants

  • Myriam Linster dirige les travaux sur l'information et les indicateurs environnementaux à l'OCDE. Elle a coordonné la mise à jour du Panorama de l'environnement 2015 (voir ci-dessous).
  • Aldo Ravazzi Douvan est conseiller en croissance verte, développement durable et réforme fiscale verte au ministère italien de l’Environnement. Il préside le comité de l’OCDE sur la performance environnementale.  
  • Guillaume Sainteny enseigne le développement durable à Agro Paris Tech. Il a été directeur des études économiques et de l’évaluation environnementale au ministère français de l'Environnement. Il a récemment publié Le climat qui cache la forêt (voir ci-dessous).
  • Simon Upton est directeur de l’Environnement à l’OCDE. Il a été député et ministre de l’Environnement en Nouvelle-Zélande. 

 

lectures

Environment at a Glance 2015 coverPanorama de l'Environnement 

Version 2015 en anglais - Version 2013 en français

Les données le prouvent: que l'on parle de consommation de ressources naturelles, de production de déchets ou d'émission de polluants de l'air, le découplage est possible. Ces progrès sont dus à la fois à la croissance du secteur des services, à la délocalisation d'activités de production polluants et consommatrices de ressources, ainsi qu'à l'action publique et aux progrès techniques. La crise économique a également contribué à relâcher certaines pressions sur l'environnement. 

Ce Panorama de l'environnement pointe également les endroits où les progrès ont ralenti ou sont insuffisants. Il reste encore des progrès substantiels à faire pour renforcer les politiques de l'air et du climat, changer les modèles de consommation d'énergie, améliorer la gestion des déchets et des matières, préserver la biodiversité et les ressources naturelles, et pour mettre en oeuvre des politiques plus cohérentes. 

 

Le climat qui cache la forêt

Rue de l'échiquier, 2015

" Il ne s’agit pas ici de nier la réalité du changement climatique, ni son importance. Toutefois, cette question a pris, depuis les années 1990, une importance telle qu’elle en vient non seulement à dominer les politiques environnementales, mais aussi à les escamoter voire à leur nuire.
Or, si le changement climatique constitue incontestablement un enjeu environnemental majeur, il n’apparaît pas plus important que la pollution de l’air, la pollution de l’eau, l’érosion de la biodiversité ou encore la dégradation des sols. Guillaume Sainteny le démontre en comparant, par exemple, le nombre de décès prématurés dus à ces phénomènes, leurs coûts économiques ou encore la hiérarchie des constats et recommandations des grandes organisations internationales."

Ce livre, publié deux mois avant la COP21, a participé au débat dans les médias français, comme Slate ou Reporterre.  

 

 

gardez le contact

 

 

Also AvailableEgalement disponible(s)