Environnement

Environnement : Le courage politique doit s’imposer à Durban pour combattre le changement climatique, estime le Secrétaire général de l’OCDE

 

24/11/2011 - Les émissions mondiales de gaz à effet de serre connaîtront une nouvelle hausse de 50 %” d’ici 2050, selon les dernières analyses de l’OCDE. Une hausse moyenne de 3 à 6 degrés de la température du globe pourrait s’ensuivre d’ici la fin du siècle en l’absence d’initiative décisive des gouvernements.

 

Les Perspectives de l’environnement de l’OCDE à l’horizon 2050 (à paraître en mars 2012) prédisent un avenir funeste à la planète d’ici quatre décennies si nous ne modifions pas nos politiques et nos comportements pour répondre aux besoins des 9 milliards d’habitants qu’elle devra alors faire vivre.  Par exemple, faute de nouvelles mesures gouvernementales, le mix énergétique ne changera pas notablement d’ici 2050 et la part des énergies fossiles se maintiendra à 85 %. Dans le même temps, la concentration d’équivalent CO2 dans l’atmosphère pourrait atteindre 685 parties par million (ppm), ce qui est très supérieur aux 450 ppm qui, d’après les scientifiques, limiteraient avec une probabilité de 50 % la hausse des températures à 2 °C.

 

« Les coûts économiques et les conséquences environnementales de l’inaction politique face au changement climatique sont  significatifs », a déclaré le Secrétaire général de l’OCDE Angel Gurría. « Les gouvernements doivent se débarrasser de leurs œillères nationales et considérer la situation à l’échelle mondiale. Pour atteindre l’objectif fixé par la communauté internationale, à savoir limiter à 2 °C l’augmentation de la température mondiale, ils doivent accélérer les négociations en cours à Durban. »

Augmentation à long terme des concentrations de CO2 et de la température : scénario de référence, 1970-2100
  

Concentrations de CO2 et augmentation des températures sur le long terme, base 1970-2100

 

   

Source: Les perspectives de l'environnement de l'OCDE, projections de référence, IMAGE (PBL)
Télécharger les données en format Excel

 

Il est encore possible de faire mentir les perspectives funestes annoncées pour 2050, à condition que les gouvernements optent pour un chemin  de croissance plus vert. Mais la fenêtre de tir est en train de se refermer très vite. D’après les estimations, issues du scénario d’atténuation des Perspectives de l’environnement, des politiques ambitieuses permettraient de réduire de 70 % les émissions de gaz à effet de serre (ou de 52 % par rapport aux niveaux de 2005). Nos dernières estimations, fondées sur des projections selon lesquelles le PIB mondial aura plus ou moins quadruplé en 2050, indiquent un coût de l’atténuation d’environ 5.5 % du PIB mondial. Maîtriser le changement climatique reviendrait donc à ralentir la croissance du PIB mondial de 0.2 point de pourcentage, de 3.5 % à 3.3 % par an en moyenne durant la période considérée. C’est peu en regard du coût que pourrait représenter l’inaction.

 

D’après les Perspectives de l’environnement, il faudra déployer un large éventail de solutions technologiques pour réduire les émissions de GES et atteindre l’objectif de 2 °C au moindre coût. Faute de mesures pour favoriser ces solutions, le coût de l’atténuation sera plus élevé. Par exemple, le coût mondial de la réalisation de l’objectif de 2 °C augmenterait d’un tiers en l’absence de technologies de séquestration du carbone, de 50 % environ en cas de renoncement au nucléaire, et de plus de 100 % si les solutions d’amélioration de l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables se développaient moins vite.

 

De même, reporter l’action en faveur de l’atténuation et limiter la réduction des émissions aux engagements insuffisants,pris à Copenhague et Cancun, majorerait le coût mondial de l’atténuation de 50 % à peu près. Les gouvernements doivent assurer maintenant la montée en puissance de leur action d’atténuation et d’adaptation pour empêcher les coûts de monter.

 

Les mécanismes de financement destinés à aider les pays en développement à atténuer le changement climatique et à s’y adapter donneront lieu, à Durban, à des débats et négociations ; les gouvernements étant déjà confrontés à des déficits colossaux. Il ressort des Perspectives de l’environnement que limiter les émissions de GES en faisant payer le carbone, moyennant des taxes sur ce dernier ou des systèmes d’échange de permis, peut permettre de dégager des recettes conséquentes. Par exemple, si les pays industriels mettaient en œuvre les engagements de réduction des émissions qu’ils ont pris à Copenhague au moyen d’une taxe sur le carbone ou d’un système de plafonnement et d’échange dans lequel tous les permis seraient mis aux enchères, ils engrangeraient plus de 250 milliards USD.


Les Perspectives de l’environnement visent à éclairer la réflexion à Durban, quant à la gravité des problèmes liés au changement climatique. Cette réflexion devra cependant se prolonger par une action vigoureuse des dirigeants.

 

Pour de plus amples informations, consulter les sites www.oecd.org/environment/outlookto2050 et www.oecd.org/cdp17.

 

Pour obtenir un exemplaire du chapitre sur le changement climatique des Perspectives de l’environnement de l’OCDE à l’horizon 2050 (prépublication), les journalistes  doivent  contacter Helen Fisher à l’adresse Helen.Fisher@oecd.org.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe