Partager

Environnement

Attribution à l’OCDE du Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau

 

21/03/2018 - Le Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau a été décerné par le gouvernement du Maroc et le Conseil mondial de l’eau à l’OCDE, en reconnaissance des travaux menés sous l’égide de son Secrétaire général, M. Angel Gurría, pour avoir élevé la sécurité de l’eau au rang de grande cause mondiale, ainsi que pour les orientations pratiques fournies dans ce domaine aux pays du monde entier.

 

Le Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau a été créé conjointement par le Royaume du Maroc et le Conseil mondial de l’eau pour récompenser l’excellence en matière de coopération et de gestion rationnelle dans le domaine du développement et de l’utilisation des ressources en eau. Il est décerné tous les trois ans par un jury international à l’occasion du Forum mondial de l’eau.

 

« En 2006, lorsque j’ai désigné l’eau comme l’une de mes trois grandes priorités pour l’OCDE, aux côtés de la santé et des migrations, le manque de sensibilisation aux répercussions prévisibles du développement économique et du changement climatique sur les disponibilités en eau était frappant. Douze ans après, tout le monde convient, je pense, que la sécurité de l’eau est un enjeu essentiel pour la planète », a déclaré M. Gurría lors de la remise du Prix au 8e Forum mondial de l’eau qui a lieu cette semaine à Brasilia.

 

« En plus d’assurer à chacun un accès à l’eau potable et à l’assainissement, il nous faut lutter contre les risques concomitants d’excès d’eau, de manque d’eau et de pollution de l’eau. Relever ce défi exige une coopération interministérielle pour évaluer l’eau à son juste prix et en tenir compte dans les décisions concernant l’agriculture et l’aménagement de l’espace, l’urbanisme, l’énergie, l’adaptation au changement climatique et les autres domaines pertinents de l’action des pouvoirs publics. L’OCDE est là pour accompagner cette évolution », a ajouté M. Gurría.

 

D’après les estimations de l’OCDE, la demande en eau augmentera de 55 % d’ici à 2050 et fera passer à plus de 40 % la part de la population mondiale vivant dans des régions soumises à un fort stress hydrique. L’Organisation offre aux gouvernements des orientations pour la gestion de l’eau et la fourniture de services d’eau, au travers de ses Principes sur la gouvernance de l’eau et de sa Recommandation du Conseil sur l’eau, instrument juridique adopté en 2016.

 

Dans un nouveau rapport présenté à Brasilia par M. Gurría, intitulé Implementing the OECD Principles on Water Governance, l’OCDE propose aux gouvernements nationaux, aux collectivités territoriales et aux autorités de l’eau un outil d’auto-évaluation pour mesurer, évaluer et améliorer leurs politiques de l’eau.

 

Le jury du Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau de cette année était présidé par Mme Charafat Afailal El Yedri, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau du Maroc, et la récompense a été remise par le Premier ministre du Maroc, M. Saad-Eddine El Othmani.

 

Pour de plus amples renseignements, les journalistes sont invités à prendre contact avec Catherine Bremer de la Division des médias de l’OCDE (+33 1 45 24 97 00).

 

En savoir plus sur les travaux de l’OCDE sur l’eau.

 

Coopérant avec plus d’une centaine de pays, l’OCDE est un forum stratégique international qui œuvre à promouvoir des politiques conçues pour améliorer le bien-être économique et social des citoyens dans le monde entier.

 

Documents connexes