Outils et évaluation des politiques de l'environnement

Le coût de la pollution de l'air

Impacts sanitaires du transport routier

Publié le 09 octobre 2014

Également disponible en: Anglais

book

La pollution de l’air extérieur tue plus de trois millions de personnes dans le monde chaque année, et elle est à l’origine de problèmes de santé, allant de l’asthme aux maladies cardiovasculaires chez un plus grand nombre de personnes encore. Pour les pays de l’OCDE ainsi que pour la Chine et l’Inde, le coût de ces impacts est estimé à 3 500 milliards USD par an en termes de mortalité et de morbidité, et la tendance est à la hausse. En se basant sur les nouvelles données épidémiologiques depuis l’étude de l’OMS sur la charge mondiale de morbidité en 2010, ainsi que sur les estimations de l’OCDE sur la valeur d’une vie statistique, ce rapport démontre que les impacts sanitaires de la pollution de l’air sont approximativement quatre fois plus élevés, et leurs coûts économiques considérablement plus importants, que les évaluations précédentes.

RésumésDisponibles dans 4 langues

Anglais The Cost of Air Pollution (Summary in English)
Espagnol The Cost of Air Pollution (Summary in Spanish) El costo de la contaminación atmosférica
Allemand The Cost of Air Pollution (Summary in German) Die Kosten der Luftverschmutzung
Chinois The Cost of Air Pollution (Summary in Chinese) 空气污染成本

TABLE DES MATIERES

Préface
Résumé
Définir le coût économique des impacts sanitaires
Réexamen/nouveaux calculs des données du coût des impacts sanitaires de la pollution de l'air imputable au transport routier
Atténuer les impacts sanitaires de la pollution de l'air imputable au transport routier : nouveau regard sur l'analyse
Powered by OECD iLibrary

POLLUTION DE L'AIR : LOURD TRIBUT

La pollution de l'air est désormais la première cause environnementale de mort prématurée, arrivant avant les conditions sanitaires et les problèmes d’approvisionnement en eau potable. Dans la plupart des pays de l’OCDE, les maladies cardio-vasculaires et pulmonaires dues à la pollution de l’air causent plus de décès que les accidents de la route.

L’OCDE a estimé que les populations de ses pays membres seraient prêtes à payer 1 600 milliards de dollars pour éviter les décès causés par la pollution de l’air. Dans les pays de l’OCDE, le transport routier est responsable d’environ la moitié de ce montant.

Toutes sources confondues, la pollution de l’air a baissé dans la plupart des pays de l’OCDE, grâce à des politiques strictes de réduction des émissions. Cependant, cette tendance est contrebalancée par l’expansion du parc de véhicules diesel, plus polluants. En Chine et en Inde, la pollution augmente, car la circulation routière progresse plus rapidement que le renforcement des politiques de contrôle des émissions automobiles.

L'ESSENTIEL

PRINCIPALES CONCLUSIONS

  • le nombre total de décès attribués à la pollution atmosphérique a baissé de 4 % entre 2005 et 2010 dans les pays de l’OCDE. Le nombre de victimes a diminué dans 20 pays de l’OCDE, mais il a augmenté dans les 14 autres.
  • le nombre de décès dû à la pollution de l'air a augmenté de 5 % en Chine et de 12 % en Inde, dans la même période.
  • le coût économique annuel des décès causés par la pollution de l’air ambiant a augmenté d’environ 10% entre 2005 et 2010 dans les pays de l’OCDE, pour atteindre environ 1 700 milliards USD (ce nombre inclut le coût de la morbidité, c’est à dire de la perte de la santé).
  • environ 50% du coût de la pollution de l’air dans les pays de l’OCDE est à mettre au compte du transport routier..
  • En Chine, ce coût a augmenté de 90% dans la même période, pour atteindre 1 400 milliards USD en 2010. En Inde, il est d’environ 500 milliards USD.

 

principales RECOMMANDATIONS 

  • Retirer toutes les incitations à l'achat de véhicules diesel plutôt qu'à essence.
  • Maintenir et renforcer les régimes de régulation, en particulier les normes de véhicules en vigueur dans l’Union européenne. Rapprocher les enregistrements d’émissions lors des cycles d’essai des conditions de conduite réelles.
  • Soutenir les moyens de transport moins polluants, comme les transports en commun.
  • Poursuivre les recherches sur le coût des maladies causées par la pollution de l’air et sur leur lien avec le transport routier.
  • Réduire l’impact de la pollution de l’air sur les groupes vulnérables, en particulier les enfants et les personnes âgées.

 

VISUALISATION DES DONNEES

http://gitvfd.github.io/cost-of-air-pollution/

 

‌‌‌EN SAVOIR PLUS

Travaux de l'OCDE


Evénements


Externe

Presse



logo twitter pequeño‌ Suivez-nous sur Twitter 

 

 Crédits photo: © Istockphoto.com/plherrera, © Andrey Yurlov/Shutterstock.com