Partager

Latest Documents


  • 12-April-2018

    English

    Publications in the series on Pollutant Release and Transfer Registers

    This new council act recommends that Member countries take steps to establish, as appropriate, implement and make publicly available a pollutant release and transfer register (PRTR) system using the principles and information set forth in the OECD Guidance Documents on PRTRs.

    Related Documents
  • 9-April-2018

    English

    Intellectual Property elements in OECD Test Guidelines

    Ten years ago, OECD started to develop tools to avoid market monopoly as far as possible, to avoid abusive situations and to maintain transparency in OECD Test Guidelines containing Intellectual Property (IP) elements. Find out how the OECD address protected elements in OECD Test Guidelines.

    Related Documents
  • 22-March-2018

    English

    Economic assessment and valuations of environmental and health impacts caused by Perfluorooctanoic acid (PFOA) and its salts - Environment Working Paper

    Perfluorooctanoic acid (PFOA) is being used in fluoropolymer production, as surface treatment agents and for the manufacture of side-chain fluorinated polymers. However, there is evidence that PFOA and its salts have a number of hazardous properties that may cause harm to human health and the environment. This report evaluates existing economic assessments and valuations of impacts arising from PFOA and its salts.

  • 23-February-2018

    English

    OECD Good Laboratory Practice: Frequently asked questions (FAQ)

    GLP issues raised by testing labs are covered in this comprehensive list of questions and answers, recently updated with questions related to: sponsors, Contract Research Organisations (CROs), sub-contractors, archives, Information Technology (IT), Biotechnology/GMOs and other miscellaneous issues

    Related Documents
  • 21-December-2017

    English

    Safety Assessment of Transgenic Organisms in the Environment, Volume 7 - OECD Consensus Documents

    Volume 7 of the Series compiles the OECD consensus documents for use in environmental risk assessment of transgenic organisms (biosafety) issued in 2016 and 2017.The first two chapters cover the biology of plant species (sorghum and tomato) and include elements of taxonomy, centres of origin, reproductive biology, genetics, outcrossing, crop production and cultivation practices, interactions with other organisms, main pests and pathogens, and biotechnological developments.The third chapter relates to Atlantic salmon, the first OECD biosafety publication to address an animal species. It describes the biology and ecology of wild salmon (including classification, life stages, reproduction, centres of origin, geographical distribution, population dynamics, interaction with other organisms) and of the farmed form (domestication, aquaculture rearing practices, biocontainment, interactions with the external environment). It also provides elements of genetics, research on genetically engineered salmon and resources for its risk assessment.
  • 6-December-2017

    English

    BioTrack Product Database

    This OECD database allows regulatory officials and stakeholders to share information on products derived from the use of modern biotechnology, as well as some products with novel traits acquired by the use of conventional breeding or mutagenesis, that have been approved for commercial application in at least one country, in terms of food, feed or environmental safety.

    Related Documents
  • 4-December-2017

    English

    Environmental biosafety

    Most OECD countries and many non-members have a system of regulatory oversight for products of modern biotechnology (genetically-engineered /transgenic organisms) which are intended for release to the environment. The OECD biosafety work programme aims to consider all types of organisms (plants, trees, animals, micro-organisms) and to promote international harmonisation.

    Related Documents
  • 9-octobre-2017

    Français

    Essai n° 405 : Effet irritant/corrosif aigu sur les yeux

    Cette méthode fournit des informations sur les dangers pour la santé qui peuvent résulter de l’application d’une substance d’essai (solide ou liquide et d’aérosols) sur les yeux. Cette Ligne directrice est utilisée préférablement avec des lapins albinos. La substance d’essai est appliquée en dose unique dans le sac conjonctif d’un œil. L’autre œil, non traité, servira de contrôle. L’essai initial emploie un animal ; le niveau de dose dépend de la nature de la substance à tester. Un essai de confirmation doit être fait si un effet corrosif n’est pas observé lors de l’essai initial, la réponse irritante ou négative doit être confirmée en utilisant deux animaux supplémentaires. Il est recommandé que ce soit fait de manière séquentielle, un animal à la fois, plutôt que d’exposer les deux simultanément. La durée de l’observation doit être suffisante pour évaluer pleinement l’ampleur et la réversibilité des effets observés. Les yeux doivent être observés 1, 24, 48 et 72 heures après l’application. Les scores d'irritation oculaire doivent être évalués en conjonction avec la nature et la sévérité des lésions et leur réversibilité ou leur absence de réversibilité. L’utilisation d’anesthésiques topiques et d’analgésiques systémiques pour réduire ou éviter la douleur et la détresse dans le cadre des essais de sécurité pour l'œil est décrite.
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 9-octobre-2017

    Français

    Essai no. 244 : Essai d'inhibition des protozoaires des boues activées

    Cette Ligne directrice décrit une méthode qui permet d’évaluer les effets d’un produit chimique sur l’activité phagocytaire de boues activées contenant des organismes protozoaires, dans des conditions pré-déterminées, dans une gamme de concentrations croissantes du produit chimique testé. Le principe d’une station de traitement biologique des eaux usées est de transformer la matière organique des eaux usées entrantes en biomasse microbienne, qui est séparée à son tour du liquide pour donner un effluent purifié. L’objectif de cet essai est de générer des données sur les effets des produits chimiques testés sur les protozoaires ciliés vivant dans les stations d’épuration qui, se nourissant de bactéries, assure la clarification des eaux usées et, par conséquent, la transparence, c’est-à-dire la faible charge organique des eaux de sortie.
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 9-octobre-2017

    Français

    Essai no. 318 : Stabilité de dispersion des nanomatériaux en milieu environnemental simulé

    La présente ligne directrice pour les essais de produits chimiques décrit une méthode d’essai permettant d’obtenir des données sur la stabilité de dispersion des nanomatériaux manufacturés en milieu environnemental simulé. Cette ligne directrice a principalement pour objet l’évaluation de la capacité d’un nanomatériau à former une dispersion colloïdale et à conserver cet état de dispersion dans des conditions similaires à celles de l’environnement. La méthode d’essai comporte la dispersion du nanomatériau par une procédure de sonication calibrée, et la détermination de la concentration massique du nanomatériau dans une série de récipients d’essai au cours du processus d’homoagglomération et de sédimentation des particules dans des environnements présentant différentes caractéristiques hydrochimiques.
  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 > >>