Latest Documents


  • 18-May-2009

    English, , 123kb

    Need for research and development programmes in sustainable chemistry

    The purpose of this document is to provide guidance to governments which would like to develop their own programmes to promote R&D in sustainable chemistry that take account of national priorities and policies.

    Related Documents
  • 4-May-2009

    English

    Introduction to (Quantitative) Structure Activity Relationships

    Structure-Activity Relationship (SAR) is an approach designed to find relationships between chemical structure (or structural-related properties) and biological activity (or target property) of studied compounds. As such it is the concept of linking chemical structure to a chemical property (e.g., water solubility) or biological activity including toxicity (e.g., fish acute mortality). Qualitative SARs and quantitative SARs,

    Related Documents
  • 17-April-2009

    English, , 282kb

    Preliminary Analysis of Exposure Measurement and Exposure Mitigation in Occupational Settings

    This report provides preliminary analyses and recommendations as well as brief summaries of background documen

    Related Documents
  • 3-April-2009

    English, , 483kb

    Nanosafety Research Database Brochure

    As part of the OECD activities to promote international co-operation in addressing human health and environmental safety aspects of manufactured nanomaterials, the OECD has developed a global resource which details research projects that address safety issues of manufactured nanomaterials. This database holds details of completed, current and planned research projects on safety, which are to be updated and managed electronically by

    Related Documents
  • 30-January-2009

    English, , 858kb

    Data Analysis of the Identification of Correlations between Polymer Characteristics and Potential for Health or Ecotoxicological Concern

    This document contains an analysis of data on 205 polymers to identify correlations between polymer characteristics and the potential for health or ecotoxicological concern.

    Related Documents
  • 5-January-2009

    English, , 872kb

    Interim Report- Nanoscale Materials Stewardship Program

    The Nanoscale Materials Stewardship Program (NMSP) was developed to help provide a firmer scientific foundation for regulatory decisions by encouraging submission and development of information for nanoscale materials. The NMSP comprised two sub-programs, the Basic Program and the In-Depth Program. When the NMSP was initiated, EPA committed to issue this interim report after one year. The Agency welcomes comments on this interim

    Related Documents
  • 22-December-2008

    English, , 471kb

    Working Document on the Evaluation of Microbials for Pest Control

    The Pesticides Programme has undertaken work to: (i) identify and overcome obstacles to work-sharing; (ii) harmonise data requirements and test guidelines; and (iii) harmonise hazard/risk assessment approaches.

    Related Documents
  • 19-November-2008

    English, , 282kb

    Guidance Document on the Evaluation of Efficacy of Antimicrobial Treated Articles with Claims for External Effects

    This guidance document focuses on microbiological efficacy testing. It covers efficacy testing of articles treated with antimicrobials in the manufacturing process with the intention of the achieving an external effect.

    Related Documents
  • 16-octobre-2008

    Français

    Essai n° 228 : Détermination de la toxicité d'une substance d'essai pour le développement des mouches du fumier(Scathophaga stercoraria L. [Scathophagidae] et Musca autumnalis De Geer [Muscidae])

    Cette Ligne directrice décrit une méthode qui estime la toxicité de la substance d’essai sur les espèces de diptères vivant dans le fumier pendant leur période de développement. Deux espèces peuvent être utilisées. La substance testée est mélangée à des matières fécales auxquelles on ajoute soit 10 œufs de Scathophaga stercoraria soit 10 larves de Musca autumnalis. Le test dure jusqu’à 5 jours après l’apparition du dernier adulte dans le témoin (> 18 jours pour S. stercoraria, >13 jours pour M. autumnalis). Les effets éventuels de la substance d’essai sont évalués par les mesures suivantes : le sexe et le nombre total de mouches adultes, la vitesse de développement (indication d’un possible retard) et les changements morphologiques. Selon le schéma expérimental, la concentration sans effet observé (NOEC) ou la concentration pour x% d’effet (ECx) peut être déterminée. Cette Ligne directrice peut être utilisée pour des substances solubles ou pas dans l’eau, mais n’est pas applicable à des substances volatiles. Si la toxicité du produit chimique n’est pas connue, cinq concentrations nominales devraient être testées. Un contrôle positif devrait être effectué régulièrement. Le test est considéré valide, si dans le témoin l’éclosion des larves correspond à plus de 70% des œufs introduits, le nombre d’apparitions d’adultes est ≥ 70% et ≥ 50% des larves respectivement écloses et introduites et si l’apparition des mouches adultes débute après 18 ± 2 jours (S. stercoraria) ou après 13 ± 2 jours (M. autumnalis).

  • 16-octobre-2008

    Français

    Essai n° 226 : Essai de reproduction d'un acarien prédateur (Hypoaspis (Geolaelaps) aculeifer) dans le sol

    Cette Ligne directrice décrit une méthode pour évaluer les effets de substances chimiques dans le sol sur la reproduction de l’espèce d’acariens Hypoaspis (Geolaelaps) aculeifer Canestrini (Acari: Laelapidae). Elle s’applique à des substances solubles dans l’eau ou insolubles, mais pas à des substances volatiles. 28-35 jours après le début de la ponte des œufs, des femelles adultes d’âge similaire sont exposées à un ensemble de concentrations d’une substance d’essai mélangée à 20 g (poids sec) de sol artificiel. Selon la mesure finale (ECx, NOEC ou les deux), cinq à douze concentrations doivent être testées. Il est recommandé de préparer au moins deux à quatre réplicats pour chaque concentration d’essai et six à huit réplicats pour le témoin, chaque réplicat comportant 10 animaux. A 20°C, le test dure 14 jours après l’exposition des femelles, ce qui permet à la progéniture témoin d’atteindre l’étape de deutonymphe. Le nombre de femelles survivantes (pour un test valide, mortalité ≤ 20%) et le nombre de jeunes acariens par récipient (pour un test valide, au moins 50) sont déterminés. La fécondité des acariens exposés à la substance d’essai est comparée à celle des femelles témoins afin de déterminer la ECx (p.ex. EC10, EC50) ou la concentration pour laquelle aucun effet n’est observé (NOEC). Toutes autres différences observées dans le comportement et la morphologie par rapport aux acariens témoins doivent être reportées.

  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 > >>