Latest Documents


  • 3-octobre-2012

    Français, PDF, 1,440kb

    Brochure sur la biotechnologie moderne : sécurité de l'environnement et des aliments destinés à la consommation humaine et animale

    Cette brochure (dernière édition: octobre 2012) présente les activités du "Sous-groupe sur l'harmonisation de la surveillance réglementaire en biotechnologie " et le "Groupe d'étude sur la sécurité des nouveaux aliments destinés à la consommation humaine et animale" de l'OCDE.

    Documents connexes
  • 3-October-2012

    English

    Ten new, updated, or corrected Test Guidelines have been adopted by the OECD Council

    The new Test Guidelines are: TG 457 and TG 460. The updated Test Guidelines are TG 109, TG 114, TG 229, TG 211, TG 305, TG 455, and TG 405. The corrected Test Guideline is TG 443

    Related Documents
  • 2-octobre-2012

    Français

    Essai n° 457 : Essai de transactivation faisant appel au récepteur des œstrogènes BG1Luc pour identifier les agonistes ou antagonistes des récepteurs des œstrogènes

    La présente Ligne directrice pour les essais décrit un essai in vitro qui permet d’obtenir des données de type concentration-réponse avec des substances qui présentent une activité agoniste ou antagoniste sur les récepteurs des estrogènes (ER) in vitro. Le système d’essai fait appel à la une lignée cellulaire BG1Luc4E2, dérivée d’adénocarcinome ovarien d’origine humaine et transfectée de façon stable avec un gène rapporteur de la luciférase répondant aux ER. Cette lignée cellulaire permet d’évaluer la transactivation médiée à la fois par les ER et les ERß. Les cellules, déposées dans des plaques de culture tissulaire à 96 puits, sont exposées à 7 (essai préliminaire) et 11 (essai complet) concentrations non cytotoxiques de la substance à tester. Une durée d’exposition de 19-24 heures permet la synthèse du produit du gène rapporteur (luciférase). Son activité est mésurée par un luminomètre. L’acceptation ou le rejet d’un essai dépendent de l’évaluation des résultats obtenus avec l’étalon de référence et les témoins pour chacune des expériences menées dans la plaque 96 puits. Une réponse positive est caractérisée par une courbe concentration-réponse comprenant au moins trois points dont les barres d’erreurs ne se chevauchent pas, ainsi qu’une différence d’amplitude (unités relatives de luminescence normalisées) d’au moins 20 % par rapport à la valeur maximale obtenue pour la substance de référence (17-œstradiol pour l’essai agoniste, mélange chlorhydrate de raloxifène/17-œstradiol pour l’essai antagoniste).

  • 2-octobre-2012

    Français

    Essai n° 460 : Méthode d'essai de diffusion de fluorescéine pour identifier les substances corrosives et fortement irritantes pour l'œil

    Cette Ligne directrice décrit un essai in vitro qui peut être utilisé afin d’identifier des produits hydrosolubles corrosifs et irritants sévères de l’œil de la Catégorie 1 du Système général harmonisé de classification et d’étiquetage (SGH) de l’ONU. L’essai est réalisé dans un puits où une monocouche confluente de cellules Madin-Darby Canine Kidney (MDCK) sert de séparation entre deux chambres. Il utilise la fluorescéine comme marqueur. La substance d’essai peut détériorer les jonctions des cellules MDCK et donc d’accroître la perméabilité de la monocouche. De ce fait, la fluorescéine passe à travers la monocouche et la fuite de fluorescéine (FL) augmente. La fuite est calculée sous forme d’un pourcentage établi par référence à un contrôle à blanc et à un contrôle de fuite maximum. La concentration de la substance d’essai provoquant 20% de FL (FL20, en mg/mL) est calculée et utilisée comme modèle de prédiction pour l’identification des produits corrosifs et irritants sévères de l’œil. La valeur limite de FL20 permettant de classer les produits chimiques hydrosolubles comme corrosifs/irritants sévères de l’œil est ≤ 100mg/mL. La méthode d’essai par fuite de fluorescéine fait partie de stratégies d’essai étapes.

  • 2-octobre-2012

    Français

    Essai n° 455 : Ligne directrice axée sur la performance pour les essais in vitro de transactivation par transfection stable visant la détection des substances agonistes des récepteurs des œstrogènes

    La présente Ligne directrice pour les essais axée sur la performance (LDAP) décrit la méthodologie des essais in vitro de transactivation par transfection stable visant la détection des substances agonistes des récepteurs des œstrogènes (essais de TA ER). Elle comprend des méthodes d’essai structurellement et fonctionnellement similaires pour détecter les substances agonistes des récepteurs des œstrogènes, et devrait faciliter le développement de nouvelles méthodes similaires ou modifiées. La base de la présente LDAP est constituée de deux méthodes d’essai de référence de TA ER. Ces deux méthodes sont les suivantes: essai de TA par transfection stable (essai STTA) faisant appel à la lignée cellulaire hERα-HeLa-9903, dérivée d’une tumeur de col utérin d’origine humaine, et l’essai de TA ER BG1Luc faisant appel à la lignée cellulaire BG-1Luc-4E2, dérivée d’adénocarcinome ovarien d’origine humaine. Les lignées cellulaires utilisées dans ces essais expriment les récepteurs des œstrogènes et ont été transfectées de façon stable avec un gène rapporteur de la luciférase répondant aux ER. Ces essais servent à détecter les substances chimiques qui activent les ER par la liaison du ligand au récepteur. Le complexe récepteur-ligand se fixe ensuite à certains éléments de réponse de l’ADN et transactive ainsi le gène rapporteur, induisant une augmentation de l’expression cellulaire d’une enzyme marqueur (par exemple la luciférase dans les sytèmes faisant appel à la luciférase). L’enzyme transforme ensuite son substrat en produit bioluminescent mesurable quantitativement à l’aide d’un luminomètre. Les présentes méthodes sont proposées à des fins de dépistage et de priorisation, mais elles peuvent aussi livrer des informations sur les mécanismes d’action pouvant être utilisées dans le cadre d’une approche fondée sur le poids de la preuve.

  • 1-October-2012

    English

    Standard Operating Procedures (SOP) for the OECD Clearing House on New Chemicals Parallel Process

    This document provides detailed guidance for both new chemical notifiers and jurisdictions who wish to participate in a “parallel process” which enables a company to declare to all affected countries at the time of first notification that it wants them to cooperate and share information. The hazard assessment is developed by the ‘lead’ jurisdiction and then utilized by other participating jurisdictions.

  • 12-septembre-2012

    Albanais

    Document de consensus sur la biologie des espèces végétales cucurbitacées

    Série sur l’harmonisation de la surveillance réglementaire en biotechnologie: le nouveau numéro sur la biologie des espèces de Cucurbita L. (courges, potirons, courgettes et calebasses) est à présent disponible. Du fait de la production et de l’utilisation de ces plantes maraîchères dans le monde entier, il devrait intéresser de nombreux lecteurs.

    Documents connexes
  • 22-August-2012

    English

    Revised Consensus Document on Compositional Considerations for New Varieties of Soybean [Glycine Max (L.) Merr.]: Key Food and Feed Nutrients, Antinutrients, Toxicants and Allergens

    Novel Food and Feed Series: the revised SOYBEAN document on composition (key nutrients, anti-nutrients, toxicants and allergens) is now available. It replaces the original 2001 document. Given the growing importance of soybean commodities in food and feed worldwide, it should be of interest for many readers.

    Related Documents
  • 9-August-2012

    English

    Guidance Document for Demonstrating Efficacy of Pool and Spa Disinfectants and Field Testing

    This Guidance Document describes how applicants could demonstrate that a proposed new pool and spa disinfectant would satisfy the regulator’s efficacy criteria. While meeting the performance characteristics can be expected to satisfy the regulator’s efficacy requirements, the regulator may choose to consider alternative scientific information and argument aimed at satisfying the efficacy criteria.

    Related Documents
  • 14-juin-2012

    Français

    Conférence de l’OCDE sur la gouvernance d’entreprise en matière de sécurité des procédés, 14-15 juin 2012, Paris, France

    L’OCDE développe un document d’orientation concernant la gouvernance d’entreprise en matière de sécurité des procédés, destiné aux hauts dirigeants de secteurs industriels particulièrement dangereux ; celui-ci sera lancé à une Conférence qui se tiendra les 14 et 15 juin 2012 à l’OCDE à Paris.

    Documents connexes
  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 > >>