By Date


  • 29-juillet-2016

    Français

    Essai n° 490 : Essai In Vitro de Mutation Génique Sur Cellules de Mammifères Utilisant le Gène de la Thymidine Kinase

    L'essai in vitro de mutation génique sur des cellules de mammifères peut être employé pour détecter des mutations induites par les substances chimiques. Cette Ligne directrice comprend deux essais de mutation génique, avec deux lignées cellulaires spécifiques tk hétérozygotes : les cellules L5178Y tk+/-3.7.2C pour le test du lymphome de souris (mouse lymphoma essai) (MLA), et les cellules TK6 tk+/-   pour l’essai TK6. Les types d’événements génétiques détectés en utilisant le locus tk comprennent soit les mutations géniques que les changements chromosomiques.

    Des cellules en suspension ou en culture monocouche sont exposées à quatre concentrations analysables de la substance d'essai au moins, avec et sans activation métabolique, pendant une période appropriée. Elles sont repiquées pour déterminer la cytotoxicité et pour permettre l'expression phénotypique avant la sélection. La cytotoxicité est habituellement déterminée en mesurant l'efficacité de clonage relative (survie) ou la croissance totale relative des cultures après la période de traitement. Les cultures traitées sont maintenues dans le milieu de croissance pendant une période suffisante, caractéristique de chaque locus et de chaque type cellulaire, afin de permettre l'expression phénotypique presque optimale des mutations induites. La fréquence de mutant est déterminée par l’ensemencement d’un nombre connu de cellules dans le milieu contenant l'agent sélectif pour détecter des cellules mutantes, et dans le milieu sans agent sélectif pour déterminer l'efficacité de clonage (viabilité). Après un temps approprié d'incubation, des colonies sont comptées.

  • 29-juillet-2016

    Français

    Essai n° 455: Ligne directrice axée sur la performance pour les essais in vitro de transactivation par transfection stable visant la détection des substances agonistes et antagonistes des récepteurs des oestrogènes

    Marketing blurb in French


     

    La présente Ligne directrice pour les essais axée sur la performance (LDAP) décrit la méthodologie des essais in vitro de transactivation par transfection stable visant la détection des substances agonistes et antagonistes des récepteurs des œstrogènes (essais de TA ER). Elle comprend des méthodes d’essai structurellement et fonctionnellement similaires pour détecter les substances agonistes et antagonistes des récepteurs des œstrogènes, et devrait faciliter le développement de nouvelles méthodes similaires ou modifiées. La base de la présente LDAP est constituée de deux méthodes d’essai de référence de TA ER. Ces deux méthodes sont les suivantes: essai de TA par transfection stable (essai STTA) faisant appel à la lignée cellulaire hERα-HeLa-9903, dérivée d’une tumeur de col utérin d’origine humaine, et l’essai de TA ER BG1Luc faisant appel à la lignée cellulaire BG-1Luc-4E2, dérivée d’adénocarcinome ovarien d’origine humaine. Les lignées cellulaires utilisées dans ces essais expriment les récepteurs des œstrogènes et ont été transfectées de façon stable avec un gène rapporteur de la luciférase répondant aux ER. Ces essais servent à détecter les substances chimiques qui peuvent activer (activité agoniste) et aussi inhiber (activité antagoniste) la transcription régulée par les ER. Les ER sont activés après liaison du ligand au récepteur Le complexe récepteur-ligand se fixe ensuite à certains éléments de réponse de l’ADN et transactive ainsi le gène rapporteur, induisant une augmentation de l’expression cellulaire d’une enzyme marqueur (par exemple la luciférase dans les sytèmes faisant appel à la luciférase). L’enzyme transforme ensuite son substrat en produit bioluminescent mesurable quantitativement à l’aide d’un luminomètre. Les présentes méthodes sont proposées à des fins de dépistage et de priorisation, mais elles peuvent aussi livrer des informations sur les mécanismes d’action pouvant être utilisées dans le cadre d’une approche fondée sur le poids de la preuve.

  • 29-juillet-2016

    Français

    Essai n° 475: Essai d'aberration chromosomique sur moelle osseuse de mammifères

    L'essai d'aberration chromosomique in vivo sur mammifères est employé à l’identification des composés d'essai qui induisent des aberrations structurales dans des cellules de moelle osseuse d’animaux, généralement des rongeurs (rats, souris et hamsters chinois). Les aberrations structurales peuvent être de deux types : chromosomiques ou chromatidiques.

    Des animaux sont exposés à la substance d'essai (liquide ou solide) par une voie d'exposition appropriée (habituellement par gavage via une sonde gastrique ou d’une canule de tubage appropriée, ou par injection intrapéritonéale) et sont sacrifiés après des délais appropriés de traitement. Avant le sacrifice, les animaux sont traités avec un inhibiteur de fuseau. Des préparations chromosomiques sont alors faites à partir des cellules de moelle et colorées, et des cellules de métaphase sont analysées pour mettre en évidence les aberrations chromosomiques. Chacun des groupes traités et de contrôle doivent inclure au moins 5 animaux analysables par sexe. La dose de limite est 2000 de mg/kg pc/jour pour le traitement jusqu'à 14 jours, et de 1000 mg/kg pc/jour pour le traitement de plus de 14 jours.

  • 29-juillet-2016

    Français

    Essai n° 243: Essai de reproduction chez Lymnaea stagnalis

    La présente Ligne directrice a donc pour objet l’évaluation des effets d’une exposition prolongée aux produits chimiques sur la reproduction et la survie de l’escargot hermaphrodite d’eau douce Lymnaea stagnalis (grande limnée, ou limnée des étangs). Des adultes reproducteurs sont exposés à une gamme de concentrations du produit chimique testé et l’on observe leur survie et leur reproduction (nombre de grappes d'œufs) pendant 28 jours. Une donnée complémentaire, le nombre d’œufs par grappe, peut également être déterminée. L'accroissement de la longueur de la coquille des adultes peut être mesuré.

    L’effet toxique du produit chimique testé sur le nombre cumulé de grappes produites par individu-jour est exprimé sous la forme d’une CEx, que l’on établit en appliquant aux données un modèle de régression adapté afin d'estimer la concentration qui produirait une réduction de x % de l'efficacité de reproduction. Il est également possible d’exprimer l’effet toxique du produit chimique testé par la concentration sans effet observé et la concentration minimale avec effet observé (CSEO/CMEO). La CEx et la CSEO/CMEO peuvent être déterminées au cours de la même étude.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 29-July-2016

    English

    Test No. 232: Collembolan Reproduction Test in Soil

    This Test Guideline is designed for assessing the effects of chemicals on the reproduction of collembolans in soil. The parthenogenetic Folsomia candida is the recommended species for use, but an alternative species such as sexually reproducing Folsomia fimetaria could also be used if they meet the validity criteria. This Guideline can be used for testing both water soluble and insoluble substances but it is not applicable to volatile ones. The Guideline aims to determine toxic effects of the test substance on adult mortality and reproductive output expressed as LCx and ECx respectively, or NOEC/LOEC value. The number of treatment concentrations varies depending on endpoints to be determined. For a combined approach to examine both the NOEC/LOEC and ECx, eight concentrations in a geometric series with four replicates for each concentration as well as eight control replicates should be used. In each test vessel, 10 juveniles F. candida (or 10 males and 10 females adults F. fimetaria) should be placed on 30 g of modified OECD artificial soil using a 5 % organic matter content. The duration of a definitive reproduction test is 4 weeks for F. candida or 3 weeks for F. fimetaria.

  • 29-juillet-2016

    Français

    Essai n° 483 : Essai d'aberration chromosomique sur spermatogonies de mammifères

    Cet essai mesure les aberrations chromosomiques structurales (de type chromosomique et chromatidique) qui surviennent dans les spermatogonies et devrait par conséquent permettre de prévoir l'induction de mutations héritées dans les cellules germinales. L’essai d’aberration chromosomique pratiqué in vivo sur des spermatogonies de mammifères est destiné à détecter les produits chimiques qui causent des aberrations chromosomiques structurales dans les cellules de spermatogonies de mammifère (1) (2) (3). Par ailleurs, cet essai se prête bien à l’évaluation de la génotoxicité, car, malgré des variations entre les espèces, les facteurs du métabolisme in vivo, la pharmacocinétique et les processus de réparation de l’ADN sont actifs et contribuent aux réponses.

    La Ligne directrice 483 originale a été adoptée en 1997. La présente version modifiée de la ligne directrice reflète les connaissances scientifiques acquises après de nombreuses années d’expérience de cet essai et tient compte des possibilités de l’intégrer ou de le combiner à d’autres études de toxicité ou de génotoxicité.

  • 12-July-2016

    English

    Publications in the Series on the Safety of Manufactured Nanomaterials

    This document provides background information on activities related to manufactured nanomaterials, as well as other activities on nanotechnologies at the international level. The information provided in this document captures OECD activities before and after the 15th WPMN meeting (November 2015).

    Related Documents
  • 11-juillet-2016

    Français

    La France s’est fixé des objectifs ambitieux en matière d’environnement. Le grand défi est maintenant de tenir ces engagements

    La France a amélioré ses performances environnementales ces dix dernières années : les émissions de gaz à effet de serre, des principaux polluants atmosphériques et les prélèvements d’eau douce ont diminué. Néanmoins, des progrès restent à faire.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 5-July-2016

    English

    Environment, Health and Safety News

    This July newsletter provides an update on the recent events and activities of the Environment, Health and Safety Programme of the OECD.

    Related Documents
  • 5-July-2016

    English

    Consensus Documents for the Work on Harmonisation of Regulatory Oversight in Biotechnology: Biology of plants

    This document is a tool for the environmental safety assessment of SORGHUM. Ranked fifth in worldwide in cereal production, sorghum is used as a staple food for millions in Africa and Asia, as well as being processed for sweeteners or ethanol. The biology elements useful in biosafety evaluation are detailed, e.g. taxonomy, geographic distribution, cultivation, genetics, ecology, common pests and pathogens.

    Related Documents
  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 > >>