Mme Doris Leuthard, Conseillère fédérale, Suisse

 

 

Mme Doris Leuthard

 Conseillère fédérale,
Cheffe du Département fédéral de l’économie,
Vice-présidente du Conseil fédéral
Suisse

 

En tant que cheffe du Département fédéral de l'économie (DFE), la conseillère fédérale Doris Leuthard est l'une des sept membres du Conseil fédéral, le pouvoir exécutif du gouvernement suisse. En 2009, elle est en outre vice-présidente du Conseil fédéral.
Le DFE est le centre de compétence du gouvernement suisse pour toutes les questions d'économie et de politique commerciale. Dans ce cadre, Mme Leuthard est responsable des négociations du cycle de Doha de l'Organisation mondiale du commerce. Si la Suisse met l'accent sur le multilatéralisme dans sa politique économique étrangère, elle défend également ses intérêts à travers des accords bilatéraux de libre-échange. Au niveau national, l'objectif du DFE est de créer un cadre réglementaire et des conditions économiques permettant aux entreprises suisses et étrangères établies en Suisse de se développer.
Mme Leuthard est également en charge des questions concernant l'emploi, la formation professionnelle, la technologie et l'innovation. L'un de ses objectifs principaux est d'instaurer un environnement favorable à la création d'emplois en introduisant davantage de souplesse sur le marché du travail. Une autre priorité est de faciliter l'accès au marché du travail pour les jeunes, les femmes et les travailleurs plus âgés.
L'Office fédéral de l'agriculture et l'Office vétérinaire fédéral font partie du DFE. Dans le cadre de la Politique agricole 2011, Mme Leuthard souhaite améliorer la compétitivité de l'agriculture suisse afin qu'elle réponde aux exigences du marché libre, tout en respectant le développement durable.
Avant de prendre la tête du DFE le 1er août 2006, Mme Leuthard a été conseillère nationale pendant sept ans et a été nommée présidente du Parti démocrate-chrétien en 2004. Durant ses années au Conseil national, elle a été membre des commissions suivantes : Commission des affaires juridiques, Commission des institutions politiques, Commission judiciaire, Commission de l'économie et des redevances.