M. Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, haut commissaire à la Jeunesse, France

 

 

M. Martin Hirsch

 Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, haut commissaire à la Jeunesse,
France

 

Cursus

  • Conseiller d’Etat
  • Ecole nationale d’administration (Ena), de 1988 à 1990,
  • Titulaire d’un DEA de neurobiologie, maîtrise de biochimie
  • Ecole normale supérieure (promotion 1983)

Carrière

  • Directeur général de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA), 1999 à 2005
  • Directeur de cabinet du secrétaire d’Etat à la Santé et conseiller au cabinet de la ministre de l’Emploi et de Solidarité, 1997 à 1999
  • Directeur de la pharmacie centrale des hôpitaux à l’Assistance publique - hôpitaux de Paris (APHP), 1995 à 1997
  • Secrétaire général adjoint du Conseil d’Etat, 1993 à 1995
  • Maître des requêtes au Conseil d’Etat, 1993
  • Conseiller juridique au ministère de la Santé, 1992 à 1993
  • Conseiller juridique à la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS), 1990 à 1992
  • Auditeur au Conseil d’Etat, 1990
  • Enseignant à l’Institut d’études politiques de Paris, 1990 et 1997, et à l’Ena en 1994

Fonctions ministérielles

  • Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, haut commissaire à la Jeunesse, depuis janvier 2009
  • Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, depuis 2007

Autres fonctions

  • Président d’Emmaüs France, 2002 à 2007
  • Président de l’Union centrale des communautés Emmaüs, 1995 à 2002
  • Président fondateur puis directeur général de l’Agence nouvelle des solidarités actives, 2006 à 2007
  • Vice-président de l’Association de recherche sur le cancer (ARC), 2006 à 2007
  • Membre du comité consultatif de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité des chances (Halde), 2006 à 2007
  • Administrateur de l’Agence européenne de l’évaluation des médicaments, 2002 à 2007
  • Membre du forum de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire et du Comité national de lutte contre l’exclusion (CNLE), 2003 à 2007