Forum sur l'avenir du travail

Le monde du travail est en mutation, sous l’effet de la numérisation de l’économie et du changement technologique global. Ces processus, associés à la mondialisation, le vieillissement de la population et les changements dans l’organisation du travail vont façonner le monde du travail et poseront des défis inédits aux politiques publiques.

Avec la numérisation et le développement de l’économie numérique, les possibilités nouvelles et abordables qu’offrent l’automatisation et les mégadonnées (big-data), beaucoup d’emplois nouveaux seront créés, mais de nombreux emplois existants seront aussi détruits ou devront être largement repensés. De nouvelles façons de travailler vont se généraliser, ce qui pourrait accroître la flexibilité pour les employeurs et les individus, mais avec le risque d’une plus grande insécurité de l’emploi. L’évolution des besoins en matière de compétences et d’organisation du travail va créer des tensions sur la qualité des emplois, l’équilibre entre vie privée et travail, les inégalités et la cohésion sociale. Des questions de fond se posent dès lors : comment, en effet, adapter les institutions du marché du travail et les régimes de sécurité sociale à ces changements, afin de protéger efficacement les actifs tout en exploitant le potentiel de ces nouvelles façons de travailler pour offrir de nouvelles opportunités aux individus comme aux entreprises ?

Le Forum a donc abordé les questions suivantes : Quels sont les scénarios probables concernant les effets (positifs comme négatifs) de la numérisation croissante du monde du travail ? Face aux défis que la numérisation lance aux politiques de l’emploi et des compétences, comment s’assurer que les travailleurs soient préparés à l’évolution du monde du travail ?

Le Forum s'est tenu au Centre de conférences de l’OCDE à Paris, le 14 janvier 2016, de 10h30 à 18h00.  Les sessions ont été organisées afin de faciliter des discussions animées et fluides. Plus de 300 participants ont pu contribuer aux débats à l’aide d’interfaces interactives et ils ont eu la possibilité de dialoguer entre eux ou avec les intervenants de manière informelle. Les discussions lors du Forum sont une source d’information pour les politiques publiques nationales. Elles alimenteront le programme de travail de l’OCDE et la réévaluation de la stratégie de l’OCDE pour l’emploi.

Cet événement fait partie d’une série d’initiatives de l’OCDE visant à approfondir notre connaissance sur l’avenir du travail. D’autres activités et études sont prévues dans le contexte des travaux sur les chaines de valeurs ajoutées, les changements démographiques  et l’effet de différents scénarios prospectifs sur l’inégalité et la cohésion sociale, la qualité des emplois, l’équilibre entre vie privée et travail et les régimes de protection sociale.

Programme

Le Forum a invité les experts et le public à débattre des différents scénarios possibles concernant les conséquences de la numérisation sur l’avenir du travail. Une attention particulière a été accordée aux défis qui se posent pour les compétences et les politiques du marché du travail. Une session parallèle a permis aux jeunes entrepreneurs d’échanger leur point de vue.
Lire le programme

Intervenants

Le Forum a permis des échanges animés et fluides avec les experts et les partenaires sociaux. Parmi eux, Mme  Andrea Nahles, ministre du Travail et des Affaires sociales de l’Allemagne, M. Thomas Perez, secrétaire d’État à l’Emploi des États-Unis, le Professeur Philippe Aghion, M. Marco de Rossi, M. John Evans, M. Philip Jennings, Mme Janina Kugel, M. Bernd Liepert, le Professeur Lisa Lynch, M. Michael Nelson, le Professeur Eli Noam, M. David Plouffe, M. Giuseppe Recchi, M. William Spriggs, M. Jacques van den Broek, M. Augustin Verlinde et M. Brent Wilton.

Rencontrez les intervenants

Pour en savoir plus

L’OCDE prend une part active à l’effort de compréhension des interactions entre l’emploi, les compétences et la numérisation, la mondialisation, le changement démographique afin de promouvoir la qualité de l’emploi et le bien-être.

#FutureOfWork