Partager

Direction de l'Emploi, du travail et des affaires sociales

Une politique favorable à la famille peut avoir de nombreux avantages pour la société

 

06/11/2002 - Une nouvelle étude de l'OCDE montre que si l'on arrive à trouver un bon équilibre entre travail et vie de famille, la société en bénéficiera à de nombreux égards : l'emploi augmentera, les familles auront des revenus plus assurés, l'égalité hommes-femmes sera renforcée et le développement de l'enfant sera favorisé.

Une étude de l'OCDE intitulée Bébés et employeurs - Comment réconcilier travail et vie de famille, sur la participation des parents au marché du travail en Australie, au Danemark et aux Pays-Bas, montre comment des politiques en faveur de la famille, concernant par exemple la garde des enfants, le congé parental et de maternité et les dispositions fiscales et de prestations sociales, peuvent contribuer à créer un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie de famille.

L'accès à des formules de garde d'enfants de bonne qualité à un prix abordable est un facteur essentiel. Au Danemark, les très jeunes enfants sont accueillis beaucoup plus souvent dans des institutions officielles que dans les deux autres pays. Les subventions sont élevées, la plupart des femmes travaillent à plein temps et les parents ont confiance dans la qualité des services de garde en institution, résultat d'une longue expérience des formules de garde collective dans les pays nordiques. En Australie, l'aide accordée aux parents pour financer la garde de leurs enfants en institutions est moins généreuse qu'au Danemark, mais plus flexible, laissant aux parents un certain choix quant à la meilleure façon de gérer leurs besoins en matière de garde. Aux Pays-Bas, les services de garde en institutions sont généralement non subventionnés et peuvent atteindre des prix prohibitifs pour les familles de plus d'un enfant d'âge préscolaire. C'est la raison pour laquelle dans ce pays les mères travaillent souvent à temps partiel ou abandonnent leur emploi si elles ont plus d'un enfant.

Dans les trois pays, la rémunération des congés parentaux a soulevé une vive polémique. Au Danemark, la rémunération de ces congés donne maintenant aux parents la possibilité de s'occuper de leur enfant pratiquement jusqu'à son premier anniversaire. En Australie, certains employeurs accordent un congé payé, mais un parent qui décide de prendre un tel congé n'est pas toujours assuré d'être payé. Les auteurs du rapport ont été surpris de constater que le congé parental rémunéré, qui n'aide les parents que pendant les premières semaines ou les premiers mois de la vie d'un enfant, attire autant d'attention du public et tant d'efforts. Les problèmes que rencontrent les parents pour équilibrer leur vie professionnelle et leur vie familiale vont bien au-delà de la période pendant laquelle leurs enfants sont très jeunes. Les Pays-Bas ont résolu ce problème, au moins en partie, en accordant à tous les parents une meilleure maîtrise de leurs horaires de travail.

Dans les trois pays, culturellement, le monde du travail pénalise encore les pères qui font usage des dispositions favorables à la famille. Ce sont donc les mères qui utilisent le plus les possibilités de congé, de travail à temps partiel et d'horaires flexibles. Outre que cela risque de compromettre leur évolution de carrière par rapport aux hommes, cela perpétue les inégalités hommes - femmes sur le marché du travail. Il faut donc redoubler d'efforts pour changer les attitudes des employeurs et des salariés envers les hommes qui demandent à bénéficier de ces dispositions.

Les journalistes peuvent obtenir une copie de ce rapport auprès de la Division des relations avec les médias de l'OCDE. Pour des informations complémentaires, les journalistes sont invités à contacter Willem Adema, Division de la politique sociale de l'OCDE. Le rapport est également en vente via la Librairie en ligne de l'OCDE.

-------------------------
« Bébés et employeurs - Comment réconcilier travail et vie de famille » (volume 1 - Australie, Danemark et Pays-Bas).
OCDE, Paris 2002
Disponible en format électronique (pdf)
Euros 29 ; US$ 29
ISBN 92-64-29843-6 (81 02 11 2)

 

Documents connexes