Politiques et données sur la santé

Panorama de la santé 2003 - Les pays de l'OCDE aux prises avec des dépenses croissantes en matière de santé

 

16/10/2003 -  Dans la plupart des pays de l'OCDE, les dépenses de santé progressent plus vite que l’économie, ce qui oblige les gouvernements à trouver de nouveaux financements ou à augmenter la participation financière des particuliers. En 2000 et 2001, les dépenses réelles de santé ont augmenté de 4 % par an en moyenne, sur l'ensemble des pays de l'OCDE, alors que la croissance moyenne du PIB en termes réels était à peine de 2.3 % par an. Cet écart s'est traduit par une nouvelle augmentation de la part des dépenses de santé dans le PIB : celle-ci a atteint 8.4 % en moyenne en 2001, contre 7.3 % en 1990 et à peine plus de 5 % en 1970.  

Aux Etats-Unis, au Canada et en Finlande particulièrement, la part du PIB consacrée à la santé a connu une forte hausse en 2000 et 2001, après une période de stabilisation dans les années 90. Ce phénomène s'explique en partie par le ralentissement de l'économie de ces pays et en partie par une nette augmentation des dépenses de santé après une période d'austérité. Aux Etats-Unis, qui dépensent pour la santé beaucoup plus que n'importe quel autre pays, la proportion du PIB consacrée à la santé a atteint 13.9 % en 2001, contre 11.9 % en 1990 et 6.9 % en 1970. Suivaient en 2001 la Suisse et l'Allemagne, qui ont consacré respectivement 10.9 % et 10.7 % de leur PIB à la santé, puis le Canada et la France, avec respectivement 9.7 % et 9.5 %.

Comme dans la plupart des pays (à l’exception de la Corée, du Mexique et des Etats-Unis) la majeure partie des dépenses de santé est financée par des fonds publics, l'augmentation de ces dépenses met à mal les budgets publics. Même aux Etats-Unis, où le secteur privé joue un rôle particulièrement important dans le financement, les dépenses publiques de santé représentent 6 % du PIB, ce qui est comparable à la moyenne de l'OCDE.

En 2001, les dépenses publiques de santé ont représenté en moyenne, pour l'ensemble de l'OCDE, 72 % des dépenses totales de santé, un pourcentage pratiquement identique à celui de 1990. Les 28 % restants ont été payés par des sources privées, essentiellement les assurances privées et les particuliers. Le volume et la composition des financements privés varient toutefois considérablement selon les pays. Aux Etats-Unis, 35 % du total des dépenses de santé ont été pris en charge par les assurances privées, et 15 % seulement par les consommateurs. En Suisse au contraire, 10 % seulement des dépenses totales de santé ont été financées par les assurances privées, tandis que 33 % étaient payées directement par les consommateurs. En Corée et au Mexique également, la part des paiements à la charge du consommateur est relativement élevée.

Les nouvelles technologies médicales et les médicaments jouent un grand rôle dans la hausse des dépenses

Le développement et la diffusion des technologies médicales et des médicaments nouveaux figurent parmi les principaux facteurs de hausse des dépenses de santé. On assiste ainsi, par exemple, depuis vingt ans dans la plupart des pays de l'OCDE à une forte hausse des technologies diagnostiques telles que la tomodensitométrie et l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Le parc d'appareils d'IRM a augmenté particulièrement vite depuis dix ans, surtout en Suisse, en Autriche, en Islande et en Finlande.

Du fait de la mise sur le marché de nouveaux médicaments plus coûteux, les dépenses pharmaceutiques ont elles aussi progressé rapidement dans de nombreux pays depuis 1990. Elles ont doublé en termes réels en Suède et en Australie entre 1990 et 2001 ; dans le même temps, elles ont augmenté de plus de 70 % au Canada, en Finlande, en Irlande et aux Etats-Unis.

On a aussi assisté à une croissance rapide de la pratique de nombreux actes chirurgicaux, tels que l'opération de la cataracte, les prothèses de la hanche et du genou, et la chirurgie cardiaque. Le nombre de pontages et d'angioplasties coronaires a fortement augmenté dans la décennie 90, surtout dans les pays où ils étaient relativement peu pratiqués (comme l'Australie, le Danemark, la Hongrie, et la Suède en ce qui concerne l'angioplastie coronaire). En 2000, les taux de pontages et d'angioplasties coronaires aux Etats-Unis sont restés de loin les plus élevés. Ces différences de pratique des actes médicaux coûteux expliquent en partie les écarts qui existent entre les dépenses globales de santé des Etats-Unis et celles des autres pays.

Malgré la forte hausse de nombreux actes chirurgicaux dans les pays de l'OCDE, l'offre ne semble pas toujours avoir été à la hauteur de la demande. Des délais d'attente importants persistent pour la chirurgie non urgente dans un certain nombre de pays tels que le Royaume-Uni, les pays nordiques et l'Espagne (1).

Efforts de maîtrise des dépenses hospitalières

Les mesures de maîtrise des coûts hospitaliers, associées au développement de la chirurgie ambulatoire, ont permis de réduire le nombre de lits d'hospitalisation dans presque tous les pays de l'OCDE. Ainsi, en moyenne, le nombre de lits de soins aigus pour 1 000 habitants a été ramené de 5.7 en 1980 à 4.0 en 2000, avec toutefois de grands écarts entre les pays : plus de 6 lits pour 1 000 habitants dans certains pays d'Europe (Luxembourg, République tchèque, Allemagne, Hongrie et Autriche), et moins de 3 lits pour 1 000 habitants au Mexique, aux Etats-Unis, en Suède et en Finlande.

Parallèlement, on a assisté à une forte réduction de la durée moyenne de séjour en soins aigus. En moyenne sur l'ensemble des pays de l'OCDE, la durée moyenne de séjour, qui était de 9.6 jours en 1985, est descendue à 6.9 jours en 2000. Le recul a été particulièrement rapide pendant cette période dans les pays nordiques (Danemark, Finlande et Suède) et d'autres pays d'Europe comme la France et l'Autriche. La durée moyenne de séjour à l'hôpital est fréquemment utilisée comme indicateur d'efficacité. Toutes choses étant égales par ailleurs, un séjour plus court diminue le coût par épisode de soins. Toutefois, un séjour trop court peut compromettre l'efficacité du traitement ou s'avérer préjudiciable au confort du patient ou à son rétablissement, et par conséquent se traduire par une augmentation des taux de réadmission.

Risques pour la santé

La mortalité prématurée (mesurée en années potentielles de vie perdues) a été en moyenne divisée par deux dans les pays de l'OCDE depuis trente ans, du fait notamment d'une forte réduction de la mortalité due à des maladies cardiovasculaires. En 2000, aux Etats-Unis, la mortalité prématurée est restée beaucoup plus élevée que la moyenne de l'OCDE : 21 % de plus pour les hommes et 34 % de plus pour les femmes. La mortalité prématurée due à des homicides est particulièrement élevée aux Etats-Unis, tant chez les hommes que chez les femmes : quatre fois la moyenne de l'OCDE.

La consommation de tabac, qui est étroitement reliée à la mortalité par cancer du poumon, a diminué dans de nombreux pays de l'OCDE depuis vingt ans. En revanche, les taux d'obésité ont augmenté dans tous les pays. Ils ont plus que doublé depuis vingt ans dans des pays comme l'Australie et les Etats-Unis, et triplé au Royaume-Uni. En Australie et au Royaume-Uni, plus de 20 % de la population adulte est obèse. Au début des années 90, 23 % des adultes américains étaient obèses. Dix ans plus tard, le pourcentage atteignait 31 %. Les taux d'obésité sont beaucoup plus faibles en Europe continentale, mais ils sont en augmentation. Le délai qui s'écoule entre l'apparition de l'obésité et les problèmes de santé qui en résultent (tels que le diabète, l'hypertension, les maladies cardiovasculaires et l'asthme) laisse prévoir une augmentation des dépenses de santé dans l'avenir.

Ce sont-là quelques-unes des tendances étudiées dans le Panorama de la santé - Indicateurs de l'OCDE 2003, publication qui présente les évolutions dans le temps des indicateurs clés de la santé dans les pays de l'OCDE (Voir les notes par pays, tableaux et graphiques ). Le Panorama de la santé - Indicateurs de l'OCDE 2003 présente des données comparatives sur : l'état de santé de la population (espérance de vie, mortalité prématurée et auto-perception de l'état de santé), les ressources en santé et leur utilisation (médecins et infirmiers en activité, technologies médicales, lits d'hospitalisation, durée moyenne de séjour), les dépenses de santé (par habitant et en pourcentage du PIB, ventilées entre dépenses publiques et dépenses privées) et les déterminants non médicaux de la santé (consommation de tabac et d'alcool, et obésité).

Davantage d'indicateurs sont publiés dans le CD-Rom Eco-Santé OCDE 2003, dont la dernière mise à jour, sortie le 3 octobre 2003, intègre des données relatives aux dépenses de santé, ainsi que des diagrammes entièrement révisés qui décrivent le financement des systèmes de santé dans les différents pays de l'OCDE. Pour plus d’informations, visiter le site www.oecd.org/health/healthdata .
 
Les journalistes peuvent obtenir un exemplaire de la publication ou du CD-Rom en s'adressant à la Division des relations avec les médias . Pour plus d'informations sur la publication, veuillez contacter Gaétan Lafortune, Unité des politiques de santé de l'OCDE (Tél.: 33 1 45 24 92 67) ou David Morgan (Tél.: 33 1 45 24 76 09). Pour plus d'informations sur l'Etude de l'OCDE sur les délais d'attente, les journalistes sont invités à s'adresser à Jeremy Hurst, Unité des politiques de santé de l'OCDE (Tél.: 33 1 45 24 92 55).


------------------------
(1) Une nouvelle étude de l'OCDE examine les causes des différences de temps d'attente pour la chirurgie non urgente et préconise des mesures pour faire face à ce problème. Ce rapport de l'OCDE "Tackling Excessive Waiting Times for Elective Surgery: a Comparison of Policies in Twelve OECD Countries" est disponible en anglais seulement.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list