Politiques et données sur l'emploi

Au Royaume-Uni, les jeunes défavorisés doivent être mieux formés et bénéficier d’une aide plus efficace à la recherche d’emploi

 

09/07/08 - Les jeunes britanniques qui quittent le système scolaire sans qualification rencontrent de grandes difficultés à trouver un emploi et les pouvoirs publics doivent prendre des mesures énergiques afin de leur apporter une aide à l’éducation, à la formation et à la recherche d’emploi, selon une nouvelle publication de l’OCDE.

Rompant avec la tendance de la fin des années 90 et du début des années 2000 caractérisée par une diminution du taux de chômage des 16-24 ans, les perspectives d’emploi de cette tranche d’âge se sont dégradées ces dernières années, à une époque où le taux moyen de chômage des jeunes était pourtant en baisse dans la zone de l’OCDE.

En 2007, le taux de chômage des 16-24 ans atteignait 14.4 % au Royaume-Uni, contre 11 % en 2002 (voir le tableau A), d’après les chiffres contenus dans le rapport de l’OCDE intitulé Jobs for Youth: United Kingdom (disponible en anglais uniquement). Entraînés par les mauvaises perspectives d’emploi auxquelles font face les adolescents, les taux d’emploi chez les 16-24 ans sont passés de 60.9 % en 2002 à 55.9 % en 2007.

Les performances sur le marché du travail des jeunes peu qualifiés sont inférieures à la moyenne de l’OCDE

Les jeunes hautement qualifiés obtiennent, au Royaume-Uni, de meilleurs résultats sur le marché du travail que leurs homologues de nombreux autres pays de l’OCDE. Toutefois, les jeunes faiblement qualifiés âgés de 16 à 24 ans obtiennent des résultats inférieurs à la moyenne de l’Organisation, ainsi que l’affirme le rapport de l’OCDE. En 2005, le rapport des taux de chômage des jeunes peu qualifiés à ceux des jeunes hautement qualifiés était de cinq pour un, ce qui plaçait le Royaume-Uni au deuxième rang des pays de l’OCDE.

Le manque de qualifications constitue un frein lorsqu’il s’agit de s’installer durablement sur le marché du travail. En 2005, un an après avoir quitté l’école, les jeunes sans qualification de l’enseignement secondaire du deuxième cycle – A-level ou cinq GCSE de bon niveau, ou un diplôme équivalent de l’enseignement professionnel – étaient seulement 45 % à occuper un emploi, contre 67 % pour leurs homologues plus qualifiés. Cette même année, 20 % des jeunes sans qualification de l’enseignement secondaire du deuxième cycle n’étaient ni en emploi ni en formation, soit plus de deux fois la proportion que l’on retrouve chez leurs homologues plus qualifiés.

Les réformes récentes vont dans la bonne direction mais des progrès restent à accomplir

Face à cette situation, les autorités britanniques ont pris des mesures spécifiques. En Angleterre, une loi intitulée Education and Skills Bill, actuellement en cours d’examen au Parlement, prévoit de rendre obligatoire la scolarité ou la formation des jeunes jusqu’à l’obtention d’un diplôme (A-level ou équivalent) ou jusqu’à l’âge de 18 ans.

Cette nouvelle mesure entrera pleinement en vigueur en 2015, date à laquelle les jeunes pourront choisir entre diverses options, dont 17 nouveaux diplômes – des qualifications mixtes qui associeront un enseignement théorique et pratique – ou faire valoir leur droit à l’apprentissage. Entre temps, dès 2009, les chômeurs de longue durée âgés de 18 à 24 ans seront orientés vers le programme Flexible New Deal – un nouveau dispositif d’activation plus flexible et plus personnalisé, particulièrement adapté aux individus défavorisés. Selon la conclusion du rapport de l’OCDE, ces réformes vont dans la bonne direction.

Toutefois, l’OCDE recommande d’affiner les mesures adoptées, et d’en prendre de nouvelles en vue de renforcer l’efficacité et la cohérence de la stratégie publique :

• Encourager la fréquentation des structures d’accueil des tout jeunes enfants et d’éducation préscolaire et assurer un soutien supplémentaire tout au long de la scolarité obligatoire.

• Limiter à trois mois la durée pendant laquelle jeunes âgés de 16 à 17 ans, devenus chômeurs après avoir démissionné ou été licenciés par leur employeur, peuvent associer la recherche d’emploi à une formation à temps partiel. À l’issue de ces trois mois, les jeunes devront reprendre l’éducation ou une formation à temps plein.

• En Angleterre, simplifier le système de certification dans le secteur de l’enseignement général et professionnel en faisant des nouveaux Diplômes la première étape en direction d’une qualification générale unique.

• Lutter contre la ségrégation hommes-femmes dans les formations par apprentissage et améliorer la participation des jeunes issus des minorités ethniques.

• Améliorer la sélection des apprentis, la qualité de la formation hors poste, le mentorat et le suivi afin d’augmenter le taux de réussite des jeunes suivant un programme d’apprentissage.

• S’assurer d’une plus grande participation des syndicats à la conception et la mise en œuvre des programmes d’apprentissage et des nouvelles formations comprenant un volet pratique.

• Modifier la définition d’un emploi durable – à 26 semaines au moins, contre 13 semaines actuellement – dans le Flexible New Deal et subordonner une partie de la rémunération des prestataires aux résultats dans ce domaine.

• Envisager la mise en place d’un programme d’accueil en internat fortement axé sur la remise à niveau, l’expérience professionnelle et le mentorat afin d’apporter un accompagnement intensif aux jeunes les plus difficiles à placer.


Jobs for Youth: United Kingdom (disponible en anglais seulement) est la dernière publication de la série des rapports de l’OCDE sur les politiques en faveur de l’emploi des jeunes, qui couvre désormais seize pays. Le rapport est disponible en ligne sur SourceOCDE, la bibliothèque en ligne de l’OCDE, pour les abonnés et les journalistes accrédités. Il est également disponible à la vente sur la Librairie en ligne de l’OCDE.

Les journalistes qui souhaitent obtenir des commentaires sur ce rapport sont invités à prendre contact avec Mme Glenda Quintini de la Division de l'analyse et des politiques de l'emploi de l’OCDE, au +33 (0) 1 45 24 91 94 ou à l’adresse suivante : glenda.quintini@oecd.org.

Pour plus d’informations sur le projet, veuillez vous rendre sur www.oecd.org/emploi/jeunes .

 

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list