Partager

Petite enfance et établissements scolaires

Élèves présentant des déficiences, des difficultés et des désavantages sociaux: Statistiques et indicateurs

 

Table des matières | Graphiques | Comment obtenir cette publication

Cet ouvrage présente un ensemble de données, comparables au niveau international, sur les services éducatifs pour les élèves présentant des déficiences, des difficultés et des désavantages sociaux. Il met en lumière les effectifs d’élèves concernés, ainsi que le type d'écoles qui les reçoit – écoles spéciales, classes spéciales ou classes ordinaires –, et ce par niveau d'éducation (pré-primaire, primaire, les premier et deuxième cycles de l'enseignement secondaire). Il renseigne également sur les structures d’accueil et les ratios élèves/enseignants et examine les conséquences pour l'action des gouvernements en direction de ces élèves.

Ce rapport est une mise à jour des statistiques et indicateurs publiés en 2004 sous le titre Équité dans l'enseignement : Élèves présentant des déficiences, des difficultés et des désavantages sociaux. Il est basé sur les données à la fois quantitatives et qualitatives pour l'année scolaire 2000/2001 communiquées par 21 pays et provinces de l'OCDE : l'Allemagne, la Belgique (Communautés flamande et française), le Canada (Nouveau-Brunswick), la Corée, l'Espagne, les États-Unis, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Italie, le Japon, le Mexique, les Pays-Bas, la Pologne, la République slovaque, la République tchèque, le Royaume-Uni (Angleterre), la Suède, la Suisse et la Turquie.


Table des matières 

Chapitre 1 - Introduction

Les performances des systèmes nationaux d’éducation continuent de susciter un très
grand intérêt. Tous les pays membres de l’OCDE se préoccupent du niveau de leurs
élèves et des types de formation qu’enfants et jeunes suivent, alors même qu’ils planifient
et mettent en œuvre des réformes éducatives dans le cadre d’une stratégie visant à faire
entrer leur nation dans l’économie du savoir.

Les élèves souffrant de déficiences, de difficultés d’apprentissage et de désavantages
sociaux n’échappent pas au mouvement général. Aussi des programmes de réformes sontils
élaborés pour les aider à améliorer leurs compétences et à mieux s’intégrer dans la
société et le monde du travail. En effet, les tendances démographiques sont telles que
dans les années à venir, sous l’effet conjugué de l’accroissement du nombre de retraités et
de la diminution des taux de natalité, nos économies auront besoin de toutes les
compétences disponibles pour subsister.

Dans cette entreprise, il paraît indispensable de rassembler des statistiques et de
construire des indicateurs sur les systèmes d’enseignement et c’est l’OCDE qui, en
collaboration avec l’UNESCO et l’Union européenne, a piloté cet exercice. Force a
toutefois été de constater que les données au sujet des élèves qui ont du mal à accéder au
programme scolaire normal sont plus difficiles à trouver que les données concernant le
reste de la population des autres élèves.

Chapitre 2 - Analyse des données qualitatives

Outre la collecte de données quantitatives, le présent chapitre analyse quelques
renseignements qualitatifs fournis par les pays et indique notamment :

  • La définition de l’enseignement spécial qu’ils utilisent pour rassembler leurs
    statistiques d’éducation.
  • S’ils ont recours à des catégories pour réunir des données dans ce domaine, en en
    spécifiant les noms et définitions, et en précisant si elles correspondent ou non à
    la définition fondée sur les ressources.
  • Si, parmi les catégories d’élèves actuellement utilisées pour collecter des données,
    certaines correspondent à la définition fondée sur les ressources mais non à la
    définition nationale des besoins particuliers.
  • Comment les catégories nationales se rattachent aux catégories internationales A,
    B et C.
  • Comment sont prises les décisions prévisionnelles pour que les élèves ayant des
    besoins éducatifs particuliers bénéficient avec certitude des ressources
    supplémentaires voulues.
  • Si des textes de lois en vigueur portent expressément sur les besoins éducatifs
    particuliers, et, dans l’affirmative, lesquels.
  • Les facteurs jugés favorables ou préjudiciables à l’intégration et à l’équité.

Chapitre 3 - Analyse des données quantitatives fondées sur les catégories nationales

Fondé sur les réponses au questionnaire électronique, ce chapitre a pour objet d’analyser les données que les pays ont communiquées pour les catégories nationales de déficiences, de difficultés d’apprentissage et de désavantages sociaux, définies à partir des ressources octroyées.  Ces données ne portent que sur les élèves enregistrés par les autorités scolaires et se trouvent donc limitées du fait de l’exclusion des élèves handicapés qui, bien qu’appartenant au groupe d’âge considéré, sont pris en charge en dehors du système éducatif. Toutefois, d’après les travaux antérieurs, les effectifs concernés seraient très faibles voire inexistants puisque, dans de nombreux pays, tous les élèves d’âge scolaire relèvent des autorités de l’éducation.

Les données sont ventilées par catégories et exprimées en pourcentage de la population totale d’élèves du préprimaire, du primaire, du premier cycle du secondaire et du deuxième cycle du secondaire. Elles renseignent également sur les lieux de scolarisation de ces élèves, à savoir les classes ordinaires, les classes spéciales ou les écoles spéciales, et indiquent les effectifs d’élèves, en pourcentage du total, classés dans chacune des catégories et scolarisés dans chacune des structures.

Chapitre 4 - Analyse des données quantitatives pour les catégories internationales A, B et C

Comme pour les précédentes collectes de données, la quantité de données que les différents pays ont été en mesure de fournir est très variable d’un pays à l’autre. La tendance globale reste la suivante : les données sont très détaillées au sujet des écoles spéciales, elles le sont beaucoup moins dans le cas des classes spéciales créées dans les écoles ordinaires et elles sont très fragmentaires au sujet des élèves totalement intégrés dans les classes ordinaires des écoles ordinaires.

Les trois catégories internationales correspondent en gros aux élèves souffrant de déficiences (A) ; aux élèves présentant des difficultés (B) ; et aux élèves souffrant de désavantages sociaux (C) (voir le chapitre 1). Pour éviter de répéter trop souvent l’expression « les élèves classés dans la catégorie internationale », on utilise fréquemment dans le présent chapitre les termes « déficiences », « difficultés » et « désavantages » comme synonymes de chacune des trois catégories en question. Comme précédemment, les données sont plus complètes et plus fiables pour les élèves souffrant de déficiences (c’est-à-dire d’une façon générale ceux qui présentent des troubles organiques dus à des déficiences du système sensoriel, moteur ou neurologique) que pour les élèves présentant des difficultés ou des désavantages.

Chapitre 5 - Analyses complémentaires des données quantitatives : sexe et âge

Dans ce chapitre, on examine les éléments d’information contenus dans les tableaux au sujet des différents lieux de scolarisation des élèves qui bénéficient de ressources supplémentaires du fait de déficiences, de difficultés d’apprentissage ou de désavantages sociaux. On utilise cette fois encore le système simple de classification employé dans le précédent chapitre, à savoir les écoles spéciales ainsi que les classes spéciales et les classes ordinaires des écoles ordinaires. On y analyse également plusieurs autres aspects, notamment les proportions de garçons et de filles recensées dans les différents lieux de scolarisation et dans les différentes catégories, les taux d’encadrement et la répartition par âge des élèves concernés dans un certain nombre de systèmes nationaux.

Chapitre 6 - Questions clés

Il ne fait aucun doute que les pays accordent un soutien supplémentaire considérable à de nombreux élèves pour leur permettre d’accéder aux programmes scolaires. Les multiples textes de lois, actions gouvernementales et types de services d’enseignement spécial mis en place pour répondre aux besoins éducatifs de ces élèves sont autant d’éléments qui témoignent de l’importance accordée à cette question. Parmi les facteurs favorables ou au contraire préjudiciables à l’équité et à l’intégration scolaire, cités à maintes reprises par les pays, figurent les cadres juridiques, les modèles de financement, les mécanismes d’évaluation, la structure des établissements scolaires, la taille des classes, le recours à des programmes d’enseignement personnalisés, l’intervention d’enseignants et d’aides éducateurs supplémentaires, la formation des enseignants, l’investissement personnel des parents et la coopération avec d’autres services. Considérées ensemble, ces diverses questions représentent un programme de réformes considérable.

Annexe 1 - Rattachement des catégories nationales individuelles aux 22 catégories générales décrivant les élèves présentant des déficiences, des difficultés et des désavantages1

Annexe 2 - Disponibilité des données

Annexe 3 - Enseignement obligatoire



Graphiques

  • Graphique 3.1 (A-P). Nombre d’élèves bénéficiant de ressources supplémentaires, ventilés par catégories nationales de déficiences, de difficultés et de désavantages et par pays, exprimé en pourcentage de l’effectif total d’élèves dans le primaire et le premier cycle du secondaire
  • Graphique 3.2. Nombre d’élèves aveugles et malvoyants, par lieu de scolarisation et par pays, en pourcentage de l’effectif total d’élèves du primaire et du premier cycle du secondaire
  • Graphique 3.3. Nombre d’élèves aveugles et malvoyants, par lieu de scolarisation et par pays, en pourcentage de l’effectif total d’élèves aveugles et malvoyants du primaire et du premier cycle du secondaire
  • Graphique 3.4. Nombre d’élèves aveugles et malvoyants, par niveau d’enseignement et par pays, en pourcentage de l’effectif total d’élèves de ce niveau d’enseignement
  • Graphique 4.1. Nombre d’élèves classés dans la catégorie internationale A, bénéficiant de ressources supplémentaires pendant la période de scolarité obligatoire, en pourcentage de l’effectif total soumis à l’obligation scolaire
  • Graphique 4.2. Pourcentage d’élèves classés dans la catégorie internationale A, bénéficiant de ressources supplémentaires pendant la période de scolarité obligatoire, par lieu de scolarisation
  • Graphique 4.11. Nombre d’élèves classés dans la catégorie internationale B, bénéficiant de ressources supplémentaires pendant la période de scolarité obligatoire, en pourcentage de l’effectif total soumis à l’obligation scolaire
  • Graphique 4.12. Pourcentage d’élèves classés dans la catégorie internationale B, bénéficiant de ressources supplémentaires pendant la période de scolarité obligatoire, par lieu de scolarisation
  • Graphique 4.21. Nombre d’élèves classés dans la catégorie internationale C, bénéficiant de ressources supplémentaires pendant la période de scolarité obligatoire, en pourcentage de l’effectif total soumis à l’obligation scolaire
  • Graphique 4.22. Pourcentage d’élèves classés dans la catégorie internationale C, bénéficiant de ressources supplémentaires pendant la période de scolarité obligatoire, par lieu de scolarisation
  • Graphique 5.1. Proportion de garçons souffrant de déficiences, de difficultés et de désavantages, par lieu de scolarisation et par catégorie internationale (période d’enseignement obligatoire
  • Graphique 5.2. Proportion de garçons souffrant de déficiences, de difficultés et de désavantages, par niveau d’enseignement et par catégorie internationale (écoles spéciales, classes spéciales et classes ordinaires combinées)
  • Graphique 5.3. Distribution par âge des élèves bénéficiant de ressources supplémentaires dans les écoles spéciales par rapport à l’ensemble des élèves
  • Graphique 5.4. Distribution par âge des élèves bénéficiant de ressources supplémentaires dans les classes spéciales par rapport à l’ensemble des élèves
  • Graphique 5.5. Répartition par âge des élèves non enregistrés dans le système éducatif

Comment obtenir cette publication

Les lecteurs peuvent accéder à la version complète des Élèves présentant des déficiences, des difficultés et des désavantages sociaux: Statistiques et indicateurs, en choisissant parmi les options ci-après :

 

 

 

Documents connexes