Centre pour des environnements pédagogiques efficaces (CELE)

Nouvelle-Zélande : reconstruire les écoles après le tremblement de terre

 

Par Alastair Blyth, OECD/CELE

 

Selon le Ministère de l’Éducation néo-zélandais, le tremblement de terre n’a pas fait de victimes ni de blessés graves parmi les élèves, bien qu’il ait lourdement endommagé de nombreux bâtiments scolaires. Le Ministère de l’Éducation estime de façon générale que les bâtiments scolaires ont joué leur rôle en assurant la sécurité des enfants.

 

La Nouvelle-Zélande se situe à la jonction des plaques tectoniques Indo-australienne et Pacifique, ce qui lui a valu le surnom de pays des « îles secouées » (Shaky Isles). Bien que nettement moins dévastateur que le tremblement de terre au Japon, le séisme qui a frappé Christchurch le 22 février dernier est le deuxième plus grave qu’ait connu le pays du point de vue du nombre de victimes et des dégâts matériels occasionnés ; on estime le nombre de décès à 182. Ce tremblement de terre d’une magnitude de 6,3 sur l’échelle de Richter est le second à avoir frappé la ville de Christchurch en l’espace de six mois ; il compte parmi les quelque 5 200 répliques d’intensité variable enregistrées dans la région depuis le séisme de septembre 2010 (voir la carte interactive : www.christchurchquakemap.co.nz/).

 

Selon nos collègues du Ministère de l’Éducation néo-zélandais, le tremblement de terre n’a pas fait de victimes ni de blessés graves parmi les élèves, bien qu’il ait lourdement endommagé de nombreux bâtiments scolaires. Le Ministère de l’Éducation estime de façon générale que les bâtiments scolaires ont joué leur rôle en assurant la sécurité des enfants. On doit peut-être ce bilan positif à la structure en bois légère utilisée dans de nombreuses écoles, ainsi qu’au vaste programme national mis en œuvre dans les années 1970 à 1990 pour améliorer la performance antisismique des établissements.

 

De toute évidence, au lendemain du séisme, la Nouvelle-Zélande doit relever de nombreux défis pour pouvoir restaurer les services éducatifs et réparer les infrastructures scolaires.

 

Les zones sinistrées doivent certes se doter d’établissements scolaires opérationnels. Mais comment permettre aux élèves de regagner les bancs de l’école dans les jours, les semaines et les mois qui suivent un tremblement de terre aussi destructeur, alors même qu’il faut démolir, déplacer et reconstruire les écoles ? Car si les bâtiments eux-mêmes ont été endommagés, à certains endroits il est tout simplement impossible d’accéder aux écoles car la route est impraticable ; de plus les infrastructures de base telles que les canalisations d’eau et le réseau d’électricité ont parfois été détruites. Ailleurs, là où les bâtiments scolaires ont été épargnés, ce sont les enseignants qui manquent car leur logement a été détruit.

 

Le Ministère étudie à l’heure actuelle les différentes options dont il dispose pour pouvoir re-scolariser les enfants : aménagement de locaux provisoires, ouverture de nouvelles salles de classe dans les écoles épargnées par le tremblement de terre, ou encore utilisation de cabines de chantier en kits expédiées depuis l’Île du Nord. Une autre option consiste à regrouper deux établissements scolaires sur un même site en divisant chaque journée en deux : les locaux seraient utilisés le matin par un établissement et l’après-midi par l’autre. Le gouvernement envisage également de réorganiser les services éducatifs au niveau local en s’appuyant sur la télévision, Internet et un réseau de professeurs à domicile.

 

La fourniture d’enseignement a été perturbée bien au-delà de la région de Christchurch ; d’une façon ou d’une autre, le séisme a affecté l’ensemble du pays car les familles sinistrées et leurs enfants ont dû partir s’installer ailleurs, ce qui a eu pour conséquence l’augmentation massive du nombre d’inscrits dans les régions d’accueil.

 

« À quelque chose malheur est bon », dit le proverbe. Au lendemain du séisme de septembre, un groupe d’élèves des universités s’est mobilisé  via Facebook en créant la Student Volunteer Army, une association de bénévoles ayant pour mission d’aider au déblaiement. D’après les estimations, l’association compterait désormais 18 000 personnes – des étudiants, pour la plupart – qui œuvrent chaque jour au service de la communauté. Cet élan de solidarité fait la fierté de Christchurch.

 

Nos collègues néo-zélandais tiennent à exprimer leurs plus vifs remerciements suite aux nombreux messages de soutien qui leur ont été adressés du monde entier ; ils saluent en particulier les pays qui ont envoyé ou proposé d’envoyer en Nouvelle-Zélande des équipes de secours, un appui aux forces de l’ordre et d’autres formes d’aide en ces temps de crise. « Kia Kaha* ».

 

* Devise maori signifiant « Être fort pour toujours ». 

 

Pour de plus amples informations, merci de contacter :
Bruce Sheerin
Analyste principal des politiques d’éducation (Infrastructures scolaires)
Ministère de l’Éducation
45-47 Pipitea Street, Thorndon
Wellington 6140
Nouvelle-Zélande
bruce.sheerin@minedu.govt.nz
www.minedu.govt.nz/goto/performingclassrooms
 

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe