Direction de l’éducation et des compétences

Enseigner, un métier qui s’apprend

 

Remarques de clôture, Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE, lors d'un colloque international de l’OCDE : Perspectives internationales sur la professionnalisation de la formation des enseignants


Paris, France, 18 Mars 2013


Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs les ambassadeurs, Mesdames et Messieurs,


Monsieur le Ministre, je suis enchanté de vous accueillir à l’OCDE à un moment clé de la mise en place de la réforme sur la refondation de l’école en France.


Je suis particulièrement heureux de la tenue de ce colloque international.


Ce colloque s’inscrit dans le cadre de la longue coopération entre l’OCDE et les autorités françaises en vue de mettre en place des politiques meilleures et plus efficientes. L’OCDE était déjà partie prenante aux réflexions de la commission Attali pour la libération de la croissance française en 2008. Plus récemment encore, nous avons participé aux discussions fructueuses avec Monsieur le président Hollande en plaçant notamment la question de la compétitivité au cœur du débat pour la croissance et l’emploi.


Le thème de l’éducation est revenu dans ces discussions, et c’est bien normal car les compétences et donc les systèmes d’éducation ont un rôle fondamental pour la croissance économique. Mais le rôle de l’éducation est plus large encore. Il joue un rôle fondamental dans la cohésion sociale. C’est d’autant plus le cas d’ailleurs à un moment où nos sociétés sont de plus en plus diverses. Et plus encore alors que la crise économique touche plus particulièrement les jeunes et ceux qui sont les moins diplômés.


Aujourd’hui, la France, comme de nombreux pays de l’OCDE avant elle, se lance dans une réforme profonde et ambitieuse de son système d’éducation. Cette réforme est cruciale.  Les comparaisons internationales de l’OCDE montrent qu’il y a, en moyenne, en France plus de bon élèves que dans les autres pays de l’OCDE.  Mais il y a aussi davantage d’élèves en difficulté. La France est en effet confrontée à une recrudescence de l’échec scolaire, il est passé, en 10 ans, de 15 % à 20 %. De plus, les inégalités sociales contribuent plus qu’ailleurs  aux écarts de performance des élèves et les enfants de familles défavorisés sont trois fois plus exposées au risque d’échec scolaire. Chaque année, chaque 150 000 jeunes sortent de l’école sans diplôme et se trouvent en situation d’extrême précarité sur le marché du travail.


Réformer l’École pour concilier excellence et réussite scolaire pour tous est le meilleur moyen de s’attaquer aux inégalités sociales à la racine.


Comme dans les autres pays, la réussite de la réforme en France ne pourra se faire sans une réflexion sur le métier d’enseignant. Plus que jamais, les enseignants ont un rôle fondamental dans l’avenir de nos enfants. Ils doivent les préparer à vivre dans une société de plus en plus complexe et une économie dans laquelle on attend d’eux qu’ils soient désireux et capables de poursuivre leur apprentissage tout au long de leur vie.


La qualité des enseignants est, donc, le premier levier d’amélioration de la performance de nos systèmes d’éducation. Elle est à juste titre l’un des piliers de la réforme proposée en France. À un moment où l’on parle malheureusement de crise des vocations proposer une formation de qualité est aussi un moyen de rendre ce métier plus attractif et de susciter de nouvelles vocations.


Les expériences des différents pays de l’OCDE sont riches d’enseignements pour mettre en place une formation des enseignants qui soit á la hauteur des défis auxquels nous devons faire face. 


Il s’agit en premier lieu de s’assurer de la qualité de la formation initiale. Il est crucial de la revisiter régulièrement pour faire face aux transformations de la société et aux nouveaux enjeux. En France, apprentissage du savoir et du savoir-faire s’acquièrent consécutivement. Dans les pays qui ont une meilleure performance éducative, ces deux compétences s’acquièrent simultanément.


Les enseignants doivent être aussi soutenus lors de leur entrée dans la profession. Parmi les exemples de bonnes pratiques qui ont été mises en avant ce matin, on notera : l’accompagnement des jeunes enseignants dans les premières années comme il est développé en Allemagne ; la possibilité donnée à ces derniers de retourner à l’université pour parfaire leurs connaissances en début de carrière ; le tutorat par des enseignants plus expérimentés ; l’échange régulier entre les enseignants pour partager les méthodes pédagogiques innovantes.


Un troisième élément fondamental à la réussite est le développement professionnel des enseignants. La formation professionnelle a en effet autant d’importance, si ce n’est plus, que la formation initiale. Comme tous les métiers, le métier d’enseignant évolue. Il évolue avec les avancées technologiques, notamment le numérique. Il évolue aussi avec les transformations de nos sociétés.


Une formation continue de qualité ne peut en outre être dissociée d’une évaluation régulière des besoins des enseignants. Nous avons longuement discuté de ce sujet la semaine dernière au deuxième Sommet international sur la profession enseignante qui s’est tenu à Amsterdam.  Dans ce domaine, il y a une marge de progression importante au sein des pays de l’OCDE. L’étude OECD Teaching and Learning International Survey (TALIS) Home sur les enseignants du collège révélait ainsi que en moyenne dans nos pays 20% des nouveaux enseignants et 13% des enseignants expérimentés n’avaient jamais reçus de retour sur leur enseignement de qui que soit, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’école.


Dernière bonne pratique entrevue lors des discussions ce matin, le métier d’enseignant est difficile et usant. Il est donc primordial de permettre aux enseignants de pouvoir progressivement s’impliquer dans des activités autres que l’enseignement à mesure qu’ils progressent, comme le font notamment le Québec et la Finlande.


Mesdames et messieurs:

Si l’amélioration de la formation des enseignants doit être un des piliers de la réforme du système éducatif français, elle n’en est qu’un ingrédient. Il faut aussi mieux inciter les enseignants expérimentés de qualité à enseigner dans les établissements défavorisés. Il faut recentrer les programmes sur l’acquisition du socle commun des compétences, revoir les rythmes scolaires. Il faut enfin limiter le redoublement en allant vers une plus grande individualisation de l’enseignement. Nombre de ces ingrédients sont présents dans la réforme française.


Comme le montre l’audience particulièrement large de ce séminaire, tout le monde est concerné par l’éducation en France. Améliorer la qualité des enseignants et de l’enseignement, c’est donc aussi impliquer tous les acteurs de l’éducation dans les réformes - gouvernements, syndicats, inspecteurs, recteurs, chefs d’établissements et enseignants bien sûr.


Enfin, il est aussi important de souligner, que, contrairement à l’idée reçue, les premiers bénéfices d’une bonne reforme peuvent s’obtenir déjà au bout de quelques années.  Ça a été le cas en Allemagne, en Corée, en Pologne, ou au Portugal. C’est un message positif et important qui doit inciter les gouvernements à agir quand c’est nécessaire, d’autant plus que les retombées ne seront que grandissantes à moyen et long terme, notamment lorsque ces réformes touchent à la redéfinition du métier d’enseignant.


Nous sommes prêts pour continuer à appuyer la France pour la mise en place de meilleures politiques d’éducation pour une vie meilleure.


Je vous remercie !

 

 

 

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list