Compétences au-delà de la scolarité

Réunion informelle des ministres de l'éducation des pays de l'OCDE sur l'évaluation des résultats de l'enseignement supérieur, organisée à Tokyo par M. Kisaburo TOKAI, Ministre Japonais, MEXT

 

RÉSUMÉ DU PRÉSIDENT

Les ministres des pays de l’OCDE se sont rencontrés pour des discussions informelles sur l’évaluation des résultats de l’enseignement supérieur. En guise d’introduction, M. Morio Ikeda, de l’entreprise Shiseido, a mis en lumière les multiples attentes de la société du XXIe siècle à l’égard des établissements et des systèmes d’enseignement supérieur, ainsi que la nécessité pour les pays de l’OCDE d’y répondre. M. Aart de Geus, Secrétaire général adjoint de l’OCDE, a évoqué le rôle toujours plus important de l’enseignement supérieur en tant que moteur de la croissance économique et la nécessité pressante de trouver de meilleurs moyens pour valoriser et développer le secteur et répondre aux besoins de la société du savoir. J’ai fait valoir que nous avions là l’occasion de réformer les systèmes de manière à privilégier la qualité et non pas simplement la quantité.
 
Au cours des discussions, nous avons :

  • Noté que l’enseignement supérieur devait produire toute une gamme de résultats : recherche fondamentale, transfert de technologie, préservation et diffusion de la culture, formation des jeunes – et des moins jeunes – et engagement au service de la société au sens large, et ce, de manière efficiente, juste et en respectant un niveau de qualité élevé. Nous avons également constaté que les pouvoirs publics et les autres parties prenantes recouraient de plus en plus à des mécanismes d’évaluation afin de répondre à ces défis.
  • Confronté nos expériences sur l’évaluation de la qualité de l’enseignement et de la recherche, qui peut prendre la forme d’auto-évaluations, d’examens par les pairs et d’évaluations par tierce partie. Nous avons également échangé des idées sur les moyens d’optimiser les avantages de l’évaluation, sans toutefois ignorer les difficultés que pose l’évaluation de notions telles que l’innovation et l’acquisition de connaissances.
  • Estimé qu’associer les résultats de l’évaluation à des mesures d’incitation en direction des établissements, notamment le déblocage de fonds supplémentaires, pouvait constituer un instrument puissant pour l’assurance et l’amélioration de la qualité ainsi que pour favoriser la concurrence entre les établissements, tout en notant que cela risque de creuser les disparités au plan national et que les efforts déployés pour encourager l’amélioration dans les établissements les moins performants se heurtent à des difficultés de taille.
  • Souligné l’importance d’améliorer l’information pour l’évaluation des résultats de l’enseignement supérieur et la nécessité de tenir compte de l’évolution des aspirations des étudiants, des contextes locaux du marché du travail, de la mission des établissements et de la composition de leur population d’étudiants.
  • Accueilli avec intérêt les principes de Berlin, qui peuvent servir de cadre à la réalisation et à l’élaboration de classements des établissements d’enseignement supérieur, et souligné que la fiabilité des classements et autres palmarès internationaux dépendait de celle des données sur lesquelles ils reposent et qu’ils pouvaient avoir des incidences négatives sur la conduite des établissements.
  • Estimé qu’il était moins problématique d’évaluer les résultats de la recherche, en tant que résultats immédiats des performances des établissements, que ceux de l’enseignement, lesquels, en principe, devraient englober des éléments liés au marché du travail et des retombées d’ordre social qui n’apparaissent que plus tard dans la vie des diplômés. Nous avons toutefois considéré que la priorité donnée à la recherche dans les informations sur lesquelles se fondent les classements existants pouvait nuire aux efforts d’amélioration des résultats de l’enseignement.
  • Estimé que l’évaluation ne pouvait être efficace que si elle était liée à des conséquences pour les établissements et les individus, et que, parce que les enjeux sont élevés pour les étudiants potentiels et leurs employeurs, les pouvoirs publics et les autres parties prenantes devaient poursuivre et promouvoir leurs efforts pour fournir des informations fiables et actuelles sur les résultats et les publier, notant que de telles mesures peuvent améliorer la qualité de l’évaluation et le classement des établissements d’enseignement supérieur par des organismes d’évaluation et des observateurs extérieurs dans les médias ou ailleurs.
  • Cherché à déterminer dans quelle mesure une évaluation des résultats de l’enseignement pourrait conduire à une uniformisation des services d’enseignement supérieur et aller à l’encontre de la diversité des objectifs, des missions et des structures. Nous sommes ainsi convenus que toute évaluation des résultats du secteur devait prendre en compte de multiples dimensions.
  • Souligné l’importance d’établir des indicateurs de résultats de l’enseignement valides et fiables, et salué l’initiative menée par l’OCDE qui vise à déterminer la faisabilité d’une étude internationale sur l’évaluation des résultats de l’enseignement, en vue de contribuer à améliorer la transparence et les méthodes d’évaluation utilisées par les autorités, les établissements et les organismes d’assurance qualité. Nous avons toutefois estimé nécessaire d’en étudier plus en détail les avantages et les risques potentiels, et recommandé que cette étude de faisabilité, si elle ne peut couvrir tous les aspects des résultats de l’enseignement, ait pour ambition de prendre en compte les contextes historiques, linguistiques et culturels ainsi que les différences existant entre les pays en matière de programmes, de durée d’études et d’effectifs.
  • Mis en avant la nécessité d’élaborer les travaux et de les mettre en œuvre de manière ouverte et transparente, afin que les établissements et les organismes compétents participent au processus et pour établir les principes qui sous-tendent l’étude de faisabilité, les critères de réussite et la procédure à suivre pour évaluer la validité des indicateurs.
  • Demandé que le champ d’application de l’étude de faisabilité soit plus détaillé, en ce qui concerne le nombre d’établissements et de pays concernés, les disciplines susceptibles d’être évaluées et les coûts.
  • Insisté sur la nécessité de prendre en compte l’ensemble des méthodes d’évaluation et d’estimation existantes pour l’élaboration des instruments de l’étude de faisabilité.
  • Noté que les pays décideraient des étapes ultérieures au vu des résultats de l’étude de faisabilité.

J’aimerais remercier l’ancien ministre de l’éducation, M. Akito Arima, le président de l’université de Tokyo, M. Hiroshi Komiyama, et le directeur de la Fondation William et Flora Hewlett, M. Marshall Smith, de leurs précieuses contributions à nos débats. Je tiens également à remercier mes collègues ministres pour leur franchise et leur générosité durant nos échanges, lesquels seront, je le sais, très utiles pour les réformes dans mon propre pays et leur seront, je l’espère, tout aussi profitables.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list