Economie

Etude économique de la Suisse 2013

 

Synthèse de l'étude économique de la Suisse

Études économiques de lOCDE : Suisse 2013
Librairie

 

Ces dernières années, la Suisse a affiché des performances économiques satisfaisantes. Dans le même temps, elle a vu sa monnaie s’apprécier extrêmement fortement, en grande partie suite aux flux de capitaux provoqués par un effet « valeur‑refuge ». Ce phénomène a entraîné deux années de faible déflation et menacé l’activité économique en Suisse. Les taux d’intérêt directeurs ont ainsi été ramenés pour l’essentiel à zéro. Le « taux de change minimum » (taux plancher applicable à la valeur du franc suisse par rapport à l’euro), adopté il y a deux ans, a entraîné une expansion importante du bilan de la banque centrale. Les prix des logements ont continué d’augmenter fortement, surtout dans les endroits très recherchés, sous l’effet du faible niveau des taux d’intérêt mais aussi de contraintes du côté  de l’offre et d’une demande robuste, en particulier de la part de nouveaux immigrants.

Malgré le durcissement des mesures macroprudentielles, le marché du logement donne peu de signes d’apaisement. Le taux de change minimum reste en vigueur, car l’inflation est toujours nulle, le risque d’un nouvel afflux de capitaux attirés par l’effet « valeur-refuge » est toujours présent, et les  ressources économiques sont toujours sous-utilisées. Le solde budgétaire reste sain, au niveau fédéral comme dans la plupart des cantons, grâce à une croissance économique saine et à la mise en œuvre de la règle du frein à l’endettement, qui a permis de limiter la hausse des dépenses pendant le cycle.

Il est probable que la Suisse atteindra ses objectifs fixés au titre du protocole de Kyoto pour la période 2008‑12, en grande partie grâce à des compensations internationales. Il lui sera toutefois plus difficile d’atteindre d’ici la date prévue l’objectif de réduction de 20 % de ses émissions domestiques entre 1990 et 2020. La Stratégie énergétique 2050 adoptée par le gouvernement prévoit une sortie progressive de l’énergie nucléaire au profit d’énergies renouvelables. Jusqu’en 2020, cette Stratégie repose sur un soutien apporté à des technologies pas encore parvenues à maturité commerciale afin d’atteindre les objectifs d’approvisionnement fixés, mais aussi sur d’ambitieux gains anticipés en termes d’efficience. En conséquence, une fois que sa production aura cessé, l’électricité d’origine nucléaire sera principalement remplacée par des énergies renouvelables et sa disparition compensée par une utilisation plus efficiente de l’électricité. Le reste de la demande pourrait être couvert grâce à des centrales au gaz naturel ou des importations d’électricité.

Au cours des dernières décennies, la croissance du PIB a été alimentée par l’immigration et, depuis le début du 21e siècle, par l’arrivée d’une main‑d’œuvre qualifiée en provenant de l’Union européenne. La productivité a reculé fortement par rapport à celle des autres pays de l’OCDE et elle est aujourd’hui très inférieure à celle des pays les plus performants en la matière. Au fur et à mesure que la population vieillit et que l’immigration ralentit, il faudra faire porter encore davantage l’accent de la politique économique sur des mesures visant à favoriser la hausse de la productivité, à exploiter les ressources de main‑d’œuvre inutilisées, en particulier les femmes (voir ci‑après), et à continuer à améliorer l’intégration des immigrants de première et de deuxième génération, notamment par un relèvement de leurs résultats scolaires. Si la R‑D et l’innovation se portent bien dans les secteurs établis, la situation est relativement médiocre au niveau de l’entrepreneuriat et de la création de petites entreprises, en partie à cause des obstacles administratifs en place. La productivité relative du secteur agricole est parmi les plus faibles de l’OCDE, et ce secteur repose largement sur des subventions directes de l’État, qui ne sont pas encore suffisamment liés aux résultats environnementaux et aux efforts visant à stimuler la productivité.

 

Croissance de la productivié horaire du travail dans certains pays de l'OCDE

‌‌Croissance de la productivité horaire du travail dans certains pays de l'OCDE

1. La rupture structurelle de 1991 dans la série de données relative au nombre d'heures travaillées en Suisse a été corrigé en procédant à un raccordement, à partir de la moyenne des taux de croissance contigus.
Source: Base de données de l'OCDE sur la productivité.

Télechargez les données en Excel

 

Les femmes suisses représentent 45 % de la main‑d’œuvre et environ la moitié des diplômés de l’enseignement supérieur. S’il était mieux utilisé, le capital humain qu’elles représentent pourrait constituer une source supplémentaire de croissance du PIB. Néanmoins, plusieurs facteurs font obstacle à une meilleure utilisation de la main‑d’œuvre féminine, dont la rareté et le coût très élevé des services de garde d’enfants et d’accueil parascolaire. Ce facteur, combiné à des taux d’imposition marginaux implicites élevés et aux contre-incitations au travail imbriquées dans les prestations sociales pour les deuxièmes pourvoyeurs de revenu, explique que le taux élevé d’activité féminine s’accompagne d’une des plus fortes incidences du travail à temps partiel pour les femmes de toute la zone OCDE. Les femmes doivent également faire face à des obstacles d’ordre culturel sur leur lieu de travail. Au final les femmes sont encore largement sous‑représentées aux postes de direction, dans les conseils d’administration et parmi les chefs d’entreprise.

Des informations complémentaires sur cette étude peuvent être obtenues auprès du Bureau de la Suisse du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org.

Le projet de rapport du Secrétariat a été préparé pour le Comité par Petar Vujanovic et Richard Dutu sous la direction de Peter Jarrett. Patrizio Sicari a apporté une aide à la recherche.

A propos des Études économiques


Etudes économiques précédentes de la Suisse

Les Etudes économiques et le Comité EDR

Calendrier des réunions EDR

Contactez-nous

Themes


Etudes économiques

Réformes économiques

Projections économiques

Réglementation des marchés de produits

Données et Indicateurs


Indicateurs de réglementation des marchés de produits

Projections - variables clés

Data lab

Liens utiles


Glossaire économique

External links to macroeconomic reports and data

Département des affaires économiques de l'OCDE

Plus sur la Suisse

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe