Economie

Royaume-Uni - Résumé des projections économiques (juin 2017)

 

Note complète en PDF


L’activité économique devrait ralentir en 2017 et 2018 en raison des incertitudes entourant l’issue des négociations sur le Brexit. Cet exercice de prévision suppose que, sur le front des échanges extérieurs, le Royaume-Uni bénéficiera, du statut de nation « la plus favorisée » à compter d’avril 2019. Le manque de visibilité et le résultat supposé des négociations pèseront probablement sur les dépenses, en particulier sur l’investissement. L’action publique a nourri la confiance et la consommation dans le secteur privé, mais les dépenses des ménages devraient s’infléchir, l’affaiblissement du marché du travail se conjuguant à la hausse de l’inflation pour freiner la croissance des salaires réels. Le déficit de la balance courante s’est contracté et les exportations, dopées par des gains de compétitivité, devraient soutenir la croissance.

L’inflation a dépassé la cible de 2 %, ce qui s’explique par la récente dépréciation du taux de change. La Banque d’Angleterre fera probablement abstraction de ces effets transitoires et maintiendra sa politique accommodante. Le déficit budgétaire devrait rester globalement au même niveau cette année, mais l’assainissement des finances publiques est au programme pour 2018, malgré la révision à la baisse des perspectives de croissance. Il faudrait au contraire envisager de nouvelles initiatives budgétaires pour accroître l’investissement public afin d’alimenter la demande à court terme et de stimuler l’offre à plus long terme.

Le Royaume-Uni est confronté de longue date à une baisse de sa part de marché à l’exportation. Les régions les moins prospères du pays, qui exportent essentiellement des produits manufacturés et agricoles sont exposées au risque de montée du protectionnisme mondial, lequel pourrait entraîner une contraction des revenus et un creusement des inégalités. La mise à niveau des réseaux de transport urbains et régionaux permettrait aux entreprises d’accéder plus facilement aux meilleures technologies, de réduire leurs coûts d’exportation et d’être mieux à même de s’approvisionner auprès de nouveaux marchés et de nouveaux fournisseurs. Assouplir la réglementation pour accroître l’offre de logements, relever le niveau d’instruction et promouvoir la formation tout au long de la vie encourageraient la mobilité régionale de la main d’oeuvre et seraient gage d’une amélioration des perspectives d’embauche pour les travailleurs ayant perdu leur emploi.

   PE101 Royaume-Uni F


PE101 Royaume-Uni F TWO

>> Retour Perspectives économiques

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)