Perspectives économiques, analyses et projections

EO Sources - Notes relatives aux tableaux 34-37 de l'Annexe statistique: Taux d'intérêt et taux de change

 

Tableau 34 Taux d'intérêt à court terme
Tableau 35 Taux d'intérêt à long terme
Tableau 36 Taux de change nominaux (vis-à-vis du dollar des États-Unis)
Tableau 37 Taux de change effectifs

 

Tableau 34 de l'annexe - Taux d'intérêt à court terme

Les taux d'intérêt indiqués sont des moyennes de taux journaliers, sauf pour le Canada (moyenne des taux du mercredi) ainsi que pour le Danemark, l'Irlande, l'Islande et la Pologne (moyenne annuelle des taux relevés en fin de mois). Pour la zone euro et pour ses pays membres, le taux indiqué est le European Interbank Offered Rate (EURIBOR, taux interbancaire européen) à 3 mois à compter de 1999 (2001 dans le cas de la Grèce).

Pour chaque pays, la définition du taux d'intérêt à court terme est la suivante :

Allemagne: Frankfurt Interbank Offered Rate (FIBOR, taux interbancaire offert à Francfort) à 3 mois.  Avant juillet 1990 les données se rapportent à l’ancienne République Fédérale d’Allemagne (Allemagne de l'Ouest). Depuis 1999, le taux de référence utilisé est l'EURIBOR. Source: Deutsche Bundesbank (Banque fédérale allemande).

Australie: taux des effets commerciaux à 90 jours (taux de rendement estimés à la clôture du marché des effets commerciaux à 90 jours acceptés par les banques). Source: Reserve Bank of Australia (RBA, Banque de réserve d'Australie).

Autriche: Vienna Interbank Offered Rate (VIBOR, taux interbancaire offert à Vienne) à 3 mois depuis le 1er juin 1989. Source: Oesterreichische Nationalbank (OeNB, Banque nationale autrichienne).

Belgique: taux des certificats de trésorerie à 3 mois (il s'agit du taux d'adjudication des certificats de trésorerie à 3 mois ; avant 1991, les données correspondent au taux à l'émission). Source: Banque nationale de Belgique (BNB).

Canada: fixage par l'Association des banques britanniques (BBA), taux interbancaire offert à Londres. Source: Datastream.

Corée: taux des certificats de dépôt à 91 jours (rendements sur les marchés primaire et secondaire). Source: Banque de Corée.

Danemark: taux interbancaire à 3 mois. Source: Danmarks Nationalbank (Banque nationale du Danemark).

Espagne: taux des prêts interbancaires à 3 mois (moyenne des taux interbancaires à 3 mois pondérée par la valeur des crédits accordés). Source: Banco de España (Banque d'Espagne).

États-Unis: taux des eurodollars à 3 mois (taux d'intérêt sur les dépôts à 3 mois en dollars des États-Unis à Londres). Source: Bank of England (Banque d'Angleterre).

Finlande: Helsinki Interbank Offered Rate (HELIBOR, taux interbancaire offert à Helsinki) à 3 mois. Source: Suomen Pankki (Banque de Finlande).

France: Paris Interbank Offered Rate (PIBOR, taux interbancaire offert à Paris) à 3 mois. Source: Banque de France.

Grèce: EURIBOR à 3 mois à partir de 2001. Précédemment, taux des bons du Trésor à 12 mois. Source: Banque de Grèce.

Hongrie: taux des bons du trésor à 90 jours (rendements moyens observés lors des adjudications bimensuelles). Source: Magyar Nemzeti Bank (Banque Nationale de Hongrie).

Irlande: taux interbancaire à 3 mois (Dublin). Il correspond à la moyenne des taux des transactions, calculée à partir des données fournies par les institutions financières intervenant sur le marché. Avant janvier 1990, les taux indiqués sont ceux constatés le dernier vendredi de chaque mois ; par la suite, les chiffres fournis sont les taux relevés le dernier jour de chaque mois. Source: Central Bank of Ireland (Banque centrale d'Irlande).

Islande: taux des bons du Trésor à 90 jours. De janvier 1988 à octobre 1992, les données portent sur les "ventes à guichet ouvert et les achats de quantité importantes", et à partir de novembre 1992 sur les " émissions nouvelles par adjudication ". Source: Seðlabanki Íslands (Banque centrale d'Islande).

Italie: taux des dépôts interbancaires à 3 mois (moyenne, pondérée par le volume de transactions sur le marché des dépôts interbancaires, des taux moyens journaliers). Source: Banca d'Italia (Banque d'Italie).

Japon: taux des certificats de dépôt à 3 mois (taux d'intérêt moyens sur les certificats de dépôt à 3 mois des grandes banques commerciales, des banques de crédit à long terme et des banques de gestion de patrimoine). Ces certificats de dépôt négociables portent sur de gros montants et sont vendus principalement à des entreprises non financières et à des administrations locales. Source: Banque du Japon.

Luxembourg: taux des certificats de trésorerie à 3 mois (belgo-luxembourgeois). Source: Banque nationale de Belgique (BNB).

Mexique: taux des Certificados de la Tesorería (CETES, certificats de trésorerie) à 3 mois. Source: Banco de México (Banque du Mexique).

Norvège: Norwegian Interbank Offered Rate (NIBOR, taux interbancaire norvégien) à 3 mois (taux d'intérêt des eurocouronnes correspondant à la moyenne mensuelle des taux vendeurs journaliers affichés par cinq grandes banques). Source: Norges Bank (Banque de Norvège).

Nouvelle-Zélande: taux des acceptations de banque à 90 jours (moyenne des taux de marché relevés à 11 heures du matin chaque jour pour les acceptations de banque ayant une échéance de 90 jours environ). Source: Reserve Bank of New Zealand (Banque de réserve de la Nouvelle-Zélande).

Pays-Bas: Amsterdam Interbank Offered Rate (AIBOR, taux interbancaire offert à Amsterdam) à 3 mois. Source: De Nederlandsche Bank (Banque des Pays-Bas).

Pologne: taux des bons du Trésor à 3 mois (rendement des bons du Trésor à 13 semaines). Source: Narodowy Bank Polski (Banque nationale de Pologne).

Portugal: taux interbancaire à 86-96 jours (taux des prêts interbancaires d'une durée comprise entre 86 et 96 jours). Source: Banco de Portugal (Banque du Portugal).
République slovaque: taux d'intérêt à 3 mois sur le marché national.

République tchèque: Prague Interbank Offered Rate (PRIBOR, taux interbancaire offert à Prague) à 3 mois. Source: Ceská Národní Banka (CNB, Banque nationale tchèque).

Royaume-Uni: taux des prêts interbancaires à 3 mois (moyenne mensuelle des taux demandés et offerts observés quotidiennement aux alentours de 10h30 pour les dépôts en livres sterling). Source: Bank of England (Banque d'Angleterre).

Suède: taux des bons du Trésor à prime d'émission à 3 mois (taux de rendement effectif des bons du Trésor à prime d'émission à 3 mois qui ont été introduits en juillet 1982). Source: Sveriges Riksbank (Banque de Suède).

Suisse: taux d'intérêt des dépôts en eurofrancs à 3 mois (taux appliqué pour les dépôts à 3 mois sur le marché des eurodevises). Source: Banque nationale suisse.

Turquie: De 1989 à 1991: taux d'intérêt au jour le jour, rapporté à l'année et calculé sur une base simple. Source: Türkiye Cumhuriyet Merkez Bankasi (Banque centrale de la République de Turquie). De 1992 à 1997: taux des bons du Trésor à 3 mois ou à échéance voisine écoulés lors d'adjudications des titres du Trésor, calculé sur une base composée et pondéré par les ventes nettes. Sources: sous-secrétariat au Trésor et calculs de l'OCDE. Depuis 1998: taux des bons du Trésor à 3 mois ou à échéance voisine négociés sur le marché secondaire, calculé sur une base composée et pondéré par les volumes de transactions. Sources: Istanbul Menkul Kiymetler Borsasi (IMKB, Bourse d'Istanbul) et calculs de l'OCDE.

Zone euro: Avant 1999 : moyennes pondérées. À partir de 1999, pour la zone euro et les pays qui la constituent : European Interbank Offered Rate (EURIBOR, taux interbancaire européen) à 3 mois, qui correspond au taux offert entre les grandes banques intervenant sur le marché de l'euro. Source: Banque centrale européenne (BCE).

SourcesPrincipaux indicateurs économiques de l'OCDE.

Liens utiles: Taux d'intérêt à long terme (tableau 35 de l'annexe)

Dernière mise à jour: 17 juillet 2009

Haut de page

Tableau 35 de l'annexe - Taux d'intérêt à long terme

Les taux d'intérêt indiqués sont des moyennes de taux journaliers, sauf pour le Canada (moyenne des taux du dernier mercredi du mois), l'Australie, le Danemark, l'Islande et le Japon (taux relevés en fin de mois) ainsi que la France et l'Irlande (taux du dernier vendredi du mois). Ces taux correspondent au rendement sur le marché secondaire des obligations d'État à long terme ayant une échéance résiduelle d'environ 10 ans.

Pour chaque pays, la définition du taux d'intérêt à long terme est la suivante:

Allemagne: rendement des obligations fédérales (titres fédéraux cotés dont l'échéance résiduelle excède 9 à 10 ans). Les données portent sur l'Allemagne réunifiée à compter de juillet 1990, et sur la seule Allemagne de l'Ouest auparavant. Seules les obligations livrables sur le Deutsche Terminbörse (DTB, marché à terme d'instruments financiers allemand) sont prises en compte. Source: Deutsche Bundesbank (Banque fédérale allemande).

Australie: rendement des obligations du Trésor à 10 ans. Source: Reserve Bank of Australia (RBA, Banque de réserve d'Australie).

Autriche: rendement des obligations d'État à 10 ans. Source: Oesterreichische Nationalbank (OeNB, Banque nationale autrichienne).

Belgique: rendement des obligations d'État à plus de 5 ans (c'est-à-dire ayant une échéance de 6 ans ou plus). Source: Banque nationale de Belgique (BNB).

Canada: rendement des obligations du gouvernement fédéral (d'une échéance supérieure à 10 ans). Source: Statistique Canada.

Corée: rendement des obligations à 5 ans (obligations nationales de financement du logement de type 1 ayant une échéance de 5 ans). Source: Banque de Corée.

Danemark: rendement des obligations de l'administration centrale à 10 ans. Source: Danmarks Nationalbank (Banque nationale du Danemark).

Espagne: rendement des obligations d'État à long terme (moyenne pondérée des rendements des obligations ayant une échéance supérieure à 2 ans, les coefficients de pondération correspondant aux montants négociés). Source: Banco de España (Banque d'Espagne).

États-Unis: rendement des obligations d'État à 10 ans. Source: Federal Reserve Board (Conseil des gouverneurs du Système fédéral de Réserve).

Finlande: rendement des obligations d'État à 10 ans (taux acheteur pour les émissions de titres ayant une échéance de 10 ans). Source: Suomen Pankki (Banque de Finlande).

France: rendement des obligations du secteur public et semi-public. Source: Banque de France.

Grèce: rendement des obligations d'État à 10 ans. Source: Banque de Grèce.

Irlande: rendement des obligations d'État à 15 ans. Source: Central Bank of Ireland (Banque centrale d'Irlande).

Islande: rendement des obligations d'État non indexées à 5 ans. Source: Seðlabanki Íslands (Banque centrale d'Islande).

Italie: rendement des obligations d'État à 10 ans (rendement brut des obligations du Trésor négociées sur le marché obligataire italien Mercato Obbligazioni e Titoli di Stato (MOT), ayant une échéance résiduelle de 10 ans). Source: Banca d'Italia (Banque d'Italie).

Japon: rendement des obligations d'État à 10 ans portant intérêt. Source: Banque du Japon.

Luxembourg: rendement des obligations d'État à long terme. Source: Banque centrale du Luxembourg.

Mexique: taux des Certificados de la Tesorería (CETES, certificats de trésorerie) à 1 an. Source: Banco de México (Banque du Mexique).

Norvège: rendement des obligations de l'administration centrale à 6-10 ans (obligations de l'administration centrale dont la durée moyenne restant à courir devrait être comprise entre 6 et 10 ans). Source: Norges Bank (Banque de Norvège).

Nouvelle-Zélande: rendement des obligations d'État à 10 ans (l'obligation venant à échéance le 15 novembre 2006 a constitué le titre de référence à 10 ans du 1er septembre 1996 au 19 mars 1998 ; c'est ensuite l'obligation venant à échéance le 15 juillet 2009 qui a joué ce rôle du 20 mars 1998 au 12 septembre 2000, puis l'obligation venant à échéance le 15 novembre 2011 du 12 septembre 2000 au 30 août 2002, et le titre de référence actuel est l'obligation venant à échéance le 15 avril 2013). Source: Reserve Bank of New Zealand (Banque de réserve de la Nouvelle-Zélande).

Pays-Bas: rendement des obligations d'État à 10 ans. Source: De Nederlandsche Bank (Banque des Pays-Bas).

Portugal: rendement des titres obligataires de la dette publique à 10 ans. Source: Banco de Portugal (Banque du Portugal).

République slovaque : rendement des obligations d'État à long terme. Avant septembre 2000, les données portent sur le rendement moyen des obligations d'État (à échéance de 2 ans) sur le marché primaire. À partir de septembre 2000, les données correspondent aux rendements d'obligations de référence à dix ans. Source : Eurostat.

Royaume-Uni : rendement des obligations d'État à 10 ans. Source: Bank of England (Banque d'Angleterre).
Suède: rendement des obligations d'État à 10 ans (exception faite de l'année 1994, pour laquelle les données portent sur les obligations d'État à 9 ans). Source: Sveriges Riksbank (Banque de Suède).
Suisse: rendement des obligations à 10 ans de la Confédération (avant 1998, rendement moyen des obligations de la Confédération). Source: Banque nationale suisse.
Turquie: De 1986 à 1991: taux des bons du Trésor à 6 mois, calculé sur une base composée. Source: Türkiye Cumhuriyet Merkez Bankasi (Banque centrale de la République de Turquie).
De 1992 à 1997: taux des bons du Trésor ayant une échéance de 6 mois ou plus, calculé sur une base composée et pondéré par les ventes nettes. Sources : sous-secrétariat au Trésor et calculs de l'OCDE. Depuis 1998: taux des obligations et des bons du Trésor à 6 mois ou à échéance voisine négociés sur le marché secondaire, calculé sur une base composée et pondéré par les volumes de transactions. Sources: Istanbul Menkul Kiymetler Borsasi (IMKB, Bourse d'Istanbul) et calculs de l'OCDE.

Zone euro: moyenne pondérée des rendements des obligations d'État à 10 ans dans les pays de la zone euro.

Sources: Principaux indicateurs économiques de l'OCDE et Statistiques financières de l'OCDE. Certaines séries ne sont pas rigoureusement comparables dans le temps en raison de changements de définitions ou de mécanismes institutionnels. Pour obtenir de plus amples informations, voir Statistiques financières de l'OCDE - Supplément méthodologique, 1991-92.

Liens utiles : Taux d'intérêt à court terme (tableau 34 de l'annexe)

Dernière mise à jour: 17 juillet 2009

Haut de page

Tableau 36 de l'annexe - Taux de change nominaux (vis-à-vis du dollar des États-Unis)

Définition: Taux de change nominaux vis-à-vis du dollar des États-Unis.

Sources: International Herald Tribune, Financial Times, Banque centrale d’Islande, Banque centrale de la République de Turquie et FMI.

Dernière mise à jour: 8 décembre 2009

Haut de page

Tableau 37 de l'annexe - Taux de change effectifs

Les taux de change effectifs nominaux sont calculés pour les 30 pays membres de l'OCDE et pour 17 économies non membres de l'OCDE (l'Argentine ; le Brésil ; le Chili ; la Chine ; l'Estonie ; Hong Kong ;  l'Inde ; l'Indonésie ; l'Israel ; la Malaisie ; les Philippines ; la Russie ; Singapour ; la Slovenie ; le Taipei chinois ; l'Afrique du Sud et la Thaïlande). Les séries relatives à la Hongrie, à la Pologne, à la République slovaque, à la République tchèque et à la Russie ne débutent qu'en janvier 1993. Les séries relatives à l’Estonie,  à la Slovénie, à Israel, et à l’Afrique du Sud  ne débutent qu'en janvier 1997. Quarante-six marchés d'exportation sont pris en compte : les 30 pays de l'OCDE, 17 économies non membres de l'OCDE et quatre zones.

Le calcul des indicateurs de compétitivité et des taux de change effectifs nominaux fait appel à un système de double pondération, qui prend en compte la structure de la concurrence tant sur les marchés d'exportation que sur les marchés d'importation. Cette méthode est analysée dans Durand et al. (1998) , ainsi que dans Durand et al. (1992) . À partir de 1970, on mesure chaque année pour un pays donné l'importance relative de ses concurrents sur le marché intérieur et sur les marchés extérieurs (déterminée d'après la structure de l'offre - importations plus production intérieure - sur chaque marché), celle-ci étant ensuite pondérée en fonction de la part relative des différents marchés dans la demande totale (exportations plus demande intérieure) adressée au pays en question.

Les taux de change effectifs nominaux sont des indices en chaîne ayant pour année de référence 2000. Les pourcentages de variation de l'indice sont calculés en comparant les variations de l'indice de taux de change nominal du pays concerné à une moyenne pondérée des variations des indices de taux de change nominaux des pays concurrents, en utilisant la matrice de pondération de l'année précédente. Les indices de taux de change effectifs nominaux sont ensuite calculés à partir d'une période de référence en cumulant les pourcentages de variation. On obtient ainsi un ensemble d'indices de taux de change effectifs fondés sur un mécanisme de pondération mobile.
Sources: calculs de l'OCDE
Dernière mise à jour: 8 décembre 2009

Haut de page

Retour à la page d'accueil  des Notes

 

Related Documents

 

to be changed

to be changed

Economics Glossary - Glossaire économique

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe