Economie

Luxembourg - Résumé des projections économiques (novembre 2014)

 

La croissance connaîtra un léger fléchissement en 2015, puis ne regagnera qu'en partie le terrain perdu en 2016, car les exportations vont être freinées par le nouveau régime de taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de l'Union européenne (UE) pour le commerce électronique, qui va faire passer la taxe du pays du vendeur au pays de l'acheteur, tandis que le relèvement des taux de TVA pèsera sur la demande. L'augmentation de la TVA se traduira aussi par une hausse des prix à la consommation, qui risque de se répercuter sur les salaires à travers le mécanisme d'indexation rétrospective.


Un effort supplémentaire d'assainissement budgétaire demeure nécessaire, mais il faudrait laisser jouer les stabilisateurs automatiques. L'alignement de la réglementation financière sur les normes fixées par l'UE et au niveau international permettra de contenir les risques que présente l'ample secteur financier du Luxembourg. Des réformes structurelles destinées à améliorer les incitations au travail feraient baisser le chômage structurel, tandis que des mesures en faveur de la concurrence et de l'éducation rehausseraient le potentiel de croissance.

Note: Toutes les données pour les définitions se réfèrent aux standards internationaux comparables et peut différer dans certains cas spécifiques à partir des définitions communes nationales.

>> Retour Perspectives économiques

Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem

Étude économique du Luxembourg

Rapports

Réformes structurelles

Product Market Regulation

What makes civil justice effective?

Looking to 2060: Long-term growth prospects for the world

 

 

 

Also Available