Economie

Luxembourg - Résumé des projections économiques (juin 2015)

 

La croissance devrait rester vigoureuse et s’établir à peine au-dessous de 3 %, indépendamment du changement de régime de TVA sur le commerce électronique dans l’UE (qui limite l’attractivité du Luxembourg pour certaines activités tournées vers l’exportation) et du relèvement des taux de TVA nationaux (mis en place pour compenser en partie la perte de recettes sur le commerce électronique). La baisse des cours du pétrole, la dépréciation de l’euro et la reprise en cours dans la zone euro soutiendront les exportations et l’investissement. Le relèvement des taux de TVA va doper les prix en 2015 et le mécanisme d’indexation rétrospective des salaires pourrait ajouter aux tensions à la hausse sur les prix en 2016.  


Le gouvernement luxembourgeois est déterminé à maintenir au plus bas le niveau de la dette rapportée au PIB. Sa tâche serait facilitée par une maîtrise plus efficace des dépenses, incluant un plafonnement des dépenses des administrations publiques dans le cadre budgétaire à moyen terme. Les réformes structurelles devraient privilégier le retour à l’emploi grâce à un ajustement du système de prélèvements et de prestations et un renforcement des politiques actives du marché du travail. Dans l’éducation, les réformes structurelles permettraient d’améliorer le niveau d’instruction des élèves issus de milieux défavorisés et d’étoffer la réserve de main-d’œuvre capable de travailler dans des activités à forte valeur ajoutée.     


À terme, la formation brute de capital fixe devrait concourir à la croissance du PIB. En pourcentage du PIB, l’investissement en capital fixe hors logement est supérieur à la moyenne de l’OCDE. En revanche, l’investissement dans les actifs intellectuels, incluant les dépenses totales et celles des entreprises dans la recherche-développement, est inférieur au niveau de nombreux autres pays de l’OCDE et dénote un potentiel de croissance et d’emploi inexploité. Intensifier l’investissement dans le capital intellectuel et libérer l’innovation dans les entreprises pourraient aider le Luxembourg à gagner en productivité et à conserver son niveau de vie élevé. 

Note: Toutes les données pour les définitions se réfèrent aux standards internationaux comparables et peut différer dans certains cas spécifiques à partir des définitions communes nationales.

>> Retour Perspectives économiques

Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem

Étude économique du Luxembourg

Rapports

Réformes structurelles

Product Market Regulation

What makes civil justice effective?

Looking to 2060: Long-term growth prospects for the world

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)