Economie

L’Allemagne doit renforcer l’innovation, l’éducation et la concurrence pour une reprise équilibrée

 

26/03/2010 - Accorder la priorité à l’innovation, à l’éducation et au renforcement de la  concurrence sur le marché intérieur aiderait l’Allemagne à retrouver, au sortir de la crise économique, une économie plus forte et plus équilibrée. La politique du marché du travail doit maintenant ouvrir la voie aux changements structurels requis, alors qu’une stratégie spécifique de sortie est nécessaire pour la politique budgétaire, en mettant l’accent sur la consolidation des finances publiques au cours des années à venir. Ce sont là les principales recommandations formulées dans la dernière Étude économique de l’OCDE sur l’Allemagne. (Lire le discours du Secrétaire général et le communiqué de presse en allemand).

Malgré une chute historique de l’activité économique et des turbulences dans le secteur financier, la situation sur le marché du travail allemand reste relativement bonne. Contrairement à beaucoup d’autres pays de l’OCDE, l’Allemagne n’a pas eu à faire face à des déséquilibres majeurs des bilans des ménages ou des entreprises, ni à des bulles immobilières. En tant qu’exportateur de premier plan, elle a toutefois souffert de l’effondrement des échanges internationaux durant la crise. Le pays sort aujourd’hui de la crise la plus profonde qu’il ait connue durant la période d’après-guerre. Pour 2010 et 2011, l’OCDE s’attend à ce que le PIB de l’Allemagne augmente, respectivement, de 1.3 et 1.9 % .

Il est avancé dans le rapport que l’important excédent de la balance des opérations courantes de l’Allemagne est imputable pour l’essentiel à l’atonie de l’investissement intérieur plutôt qu’à l’augmentation de l’épargne des ménages. La forte expansion des exportations s’explique pour une large part par la réduction des coûts résultant de l’externalisation et de la modération des salaires des ménages. Le rapport ajoute que l’industrie allemande a perdu du terrain dans le domaine de l’innovation et, en particulier, dans le développement de nouveaux produits.

Améliorer les conditions-cadres de l’innovation

L’Allemagne doit s’attacher à réaliser des réformes structurelles de façon à rendre l’investissement dans le pays plus attrayant et à encourager une progression de l’innovation dans le secteur des services et dans les industries d’exportation, est-il souligné dans le rapport. “L’innovation est indispensable pour doper la compétitivité et la demande intérieure dans le même temps” a indiqué le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, présentant le rapport à Berlin.

Le rapport propose une liste détaillée de mesures à même d’aider l’Allemagne à développer l’innovation et à accélérer la croissance. Il s’agit notamment de faire jouer davantage les conditions du marché dans les professions libérales, de réduire les formalités administratives lors de la création et de la liquidation d’entreprises et de faciliter l’accès au capital risque. Pour encourager les entreprises à investir dans l’innovation, les autorités doivent introduire des incitations fiscales complétant les systèmes existants de subventions à la R&D. L’innovation favorisera la croissance et la création d’emplois, mais elle doit être soutenue par les changements structurels requis. Sont visées notamment des mesures pour améliorer la flexibilité du marché du travail.

La protection de l’emploi doit être adaptée de façon à rendre les licenciements de travailleurs réguliers plus prévisibles pour les employeurs, sans réduire le niveau global de protection. Cependant, une plus grande libéralisation de l’emploi de durée déterminée pourrait donner l’impression qu’un marché du travail  double se développe et doit être reconsidérée.

Des réformes sont aussi nécessaires dans le secteur de l’éducation. Si nombre de pays de l’OCDE assurent maintenant l’accès à des études supérieures à plus de 40 % des élèves sortant du système scolaire, ce pourcentage stagne en Allemagne à juste un peu plus de 20 %. Malgré son solide système  double de formation professionnelle, l’Allemagne devra développer la formation tertiaire.

Les diplômés tendent à être mieux rémunérés et, avec l’âge, courent moins de risques de se retrouver au chômage. Le système d’enseignement professionnel doit aussi s’attacher davantage à transmettre un éventail plus large de compétences afin de préparer les jeunes aux mutations rapides de l’environnement de travail. “L’Allemagne a besoin de travailleurs mieux formés et disposant d’une plus large gamme de qualifications, leur permettant d’accroître leur productivité, d’augmenter leur revenu et de rester plus longtemps dans l’emploi”, a déclaré M. Gurría.


Ajuster le marché du travail et la politique budgétaire à mesure que la reprise s’affermit

Les  aménagements flexibles en matière de durée du travail et les règles plus généreuses applicables aux régimes de chômage partiel existants ont contribué à protéger le marché du travail des pires effets de la récession économique. Si ces dispositifs ont permis aux entreprises de conserver leurs effectifs de base durant la crise, ils risquent, s’ils sont prolongés trop longtemps, d’empêcher des changements structurels pourtant très nécessaires. Le rapport avance que l’Allemagne doit éliminer progressivement les allocations supplémentaires accordées dans le cadre des programmes de travail à  durée déterminée et inciter davantage les entreprises à ne recourir à ces programmes que pour les emplois qu’elles pourront garder après la crise.

Bien que les déficits publics se soient creusés en 2009 et que ce mouvement soit appelé à se poursuivre cette année, ils sont moins importants que dans beaucoup d’autres grandes économies – grâce à l’important effort d’assainissement mené au cours des années qui ont précédé la crise. La nouvelle règle budgétaire étant inscrite dans la constitution, l’Allemagne est plus fermement engagée sur la voie d’une stratégie de sortie d’une situation de déficits élevés que bien d’autres pays.

Pour consolider les budgets et contribuer à la croissance à long terme, l’Étude prône la réduction des dépenses inutiles et la hausse des impôts qui sont les moins dommageables pour la croissance. Les données recueillies par l’OCDE montrent que, pour favoriser la croissance, il est préférable de s’appuyer davantage sur la fiscalité indirecte (notamment les impôts fonciers et les taxes à la consommation) que sur la fiscalité directe (comme les cotisations de sécurité sociale et l’impôt sur le revenu des personnes physiques).


Réformer le secteur financier

Les banques allemandes ont été parmi les premières à pâtir de la crise financière et aussi les plus gravement touchées. Les autorités ont agi rapidement pour soutenir les établissements bancaires et mettre en place des institutions, comme le Fonds de stabilisation du marché financier (SOFFIN). La pénurie de crédit pouvant menacer la reprise, elles doivent continuer à s’assurer que les banques sont adéquatement capitalisées et fournir, en tant que prêteur en dernier ressort, des capitaux publics aux institutions qui ne peuvent obtenir des fonds privés. La consolidation dans le secteur bancaire allemand doit se poursuivre, en particulier au sein des Landesbanken à capitaux publics.



Comment obtenir cette publication

Les lecteurs peuvent accéder à la version complète de l'étude économique de l'Allemagne en choisissant parmi les options ci-après :

• Les lecteurs des établissements abonnés à SourceOCDE peuvent y accéder via notre bibliothèque en ligne.
• Ceux qui ne souscrivent pas ont la possibilité de l'acheter à notre librairie en ligne.  
• Passer commande auprès de votre distributeur local.
• Les fonctionnaires gouvernementaux disposant d'un compte (inscription) doivent cliquer sur l'onglet "Publications" sur OLIS.
• Les journalistes accrédités ont la possibilité de demander l'accès à un site protégé par un mot de passe.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe