Economie

Inde : il faut poursuivre les réformes en veillant à ce que la forte croissance actuelle soit durable et profite à tous

 

14/06/2011 - L'économie indienne est  parmi celles qui affichent les meilleurs résultats depuis dix ans, et la pauvreté y a reculé plus rapidement que dans la plupart des autres économies émergentes. L'Inde peut aujourd'hui s'orienter vers une croissance à deux chiffres durable et porteuse d'inclusion sociale, à condition d'adopter les mesures qui s'imposent, selon un nouveau rapport de l'OCDE.

Lors de la présentation de l'Étude économique sur l'Inde à New Delhi, le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, a déclaré : « Il convient de féliciter les responsables de l'action publique du rattrapage remarquable de ces dernières années, qui a fait de l'Inde l’un des principaux moteurs de l'économie mondiale. » Et d'ajouter : « La priorité accordée à une croissance économique plus porteuse d'inclusion sociale est judicieuse, et de nouvelles réformes sont nécessaires pour atteindre cet objectif. » (Lire l’intégralité du discours en anglais).

Pour assurer la poursuite de la forte croissance actuelle et faire en sorte que ses fruits soient suffisamment partagés, le gouvernement doit mieux cibler les dépenses publiques sur les pauvres. Bien que cette expansion économique vigoureuse ait réduit la pauvreté, les progrès accomplis auraient pu être plus rapides, selon l'OCDE. Des centaines de millions de personnes vivent toujours sous le seuil de pauvreté officiel. La malnutrition et les problèmes de santé restent très répandus. Compte tenu de ces éléments, l'Étude recommande de renforcer le système de protection sociale et d'améliorer l'accès aux soins. Les dépenses publiques de santé ne représentent que 1 % du produit intérieur brut (PIB) environ – soit un des niveaux les plus bas du monde. L'offre de services de soins privés augmente, mais leur qualité est extrêmement variable. Une amélioration des mécanismes de réglementation et de surveillance s'impose.

Les dépenses consacrées aux subventions énergétiques et autres représentent environ 9 % du PIB, et l'essentiel de ces aides ne bénéficie pas aux pauvres. Selon l'Étude, les subventions au gazole devraient être progressivement supprimées. Pour d'autres produits énergétiques, tels que le kérosène et le gaz de pétrole liquéfié (GPL), des transferts monétaires en faveur des membres les plus démunis de la société devraient se substituer aux subventions. Le gouvernement doit veiller à ce que son projet de remplacer les subventions au kérosène et aux engrais par des transferts monétaires directs soit mis à exécution rapidement. En l'occurrence, la mise en place d'un système de numéro  unique d’identification contribuera à garantir que ces versements bénéficient effectivement à ceux auxquels ils sont destinés.

Selon l'Étude, l'instauration prévue d'une taxe nationale sur les biens et services est une initiative bienvenue, et pour que le taux global des prélèvements puisse être maintenu à un bas niveau, leur assiette devrait être aussi large que possible. De nouvelles mesures d'assainissement budgétaire s'imposent également, afin de libérer des ressources financières en faveur de l'investissement privé. L'allègement des formalités administratives imposées aux entreprises et la poursuite de la réduction des obstacles aux échanges et à l'investissement bénéficieront à la fois aux entreprises et aux ménages. L'Étude souligne par ailleurs que, si des progrès ont été accomplis en termes d'amélioration des infrastructures, des investissements encore plus importants sont nécessaires dans ce domaine pour stimuler la croissance.

Il est également essentiel de renforcer le système financier et de promouvoir l'accès aux services financiers pour assurer une croissance vigoureuse et partagée. Selon l'Étude, de nombreux Indiens sont toujours privés de compte bancaire, même si la microfinance améliore les possibilités d'accès aux services financiers dans de nombreuses collectivités. Le secteur financier a fait preuve de résilience face à la récession mondiale, mais la concurrence peut encore y être intensifiée.

L'enseignement s'est vu accorder une importance prioritaire par l'administration centrale de l'Inde et ses États fédérés, et les inscriptions continuent d'augmenter rapidement. Néanmoins, les taux élevés d'abandon des études et la faible assiduité des élèves demeurent problématiques. L'Étude recommande de renforcer l'efficacité des dispositifs publics de réglementation et de financement. Il est nécessaire que les mécanismes d'incitation auxquels sont soumis les enseignants et leur déroulement de carrière soient améliorés, et l'accès aux prêts étudiants devrait être élargi dans l'enseignement supérieur.


 

Les journalistes peuvent obtenir un exemplaire de l'Étude économique relative à l'Inde sur le site Internet de l'OCDE protégé par mot de passe, ou auprès de la Division des médias de l'OCDE (Tél. : + 33 1 45 24 97 00). Pour plus d’informations, merci de contacter Dan.Morrison@oecd.org.

Une synthèse de l'Étude est librement accessible au format PDF sur le site Internet de l'OCDE. Vous êtes invités à inclure le lien hypertexte qui suit dans les articles consacrés à l'Étude : www.oecd.org/eco/etudes/Inde.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe