Economie

Inde - Résumé des projections économiques (novembre 2015)

 

La croissance économique devrait rester forte et s’établir aux alentours de 7¼ pour cent pendant la période étudiée. L’investissement public s’est redressé grâce à l’approbation plus rapide de grands projets ; l’amélioration des infrastructures et la plus grande facilité de faire des affaires encouragent l’investissement privé ; et la revalorisation des prestations et des salaires versés aux fonctionnaires soutient la consommation privée. Même dans ces conditions, l’importance des prêts improductifs, le niveau d’endettement élevé de certaines entreprises et les difficultés à faire voter des réformes structurelles indispensables freinent l’activité. Le déficit courant se creuse car les importations de machines augmentent, mais il est financé en grande partie par la progression des entrées d’investissement direct étranger.

La politique budgétaire devrait rester favorable. L’investissement public dans les secteurs de l’énergie, des transports, de l’assainissement, du logement et de la protection sociale est essentiel pour rehausser les niveaux de vie de l’ensemble de la population, et peut être financé par la réforme fiscale et une réduction des subventions. Le volant de ressources inemployées dans l’économie et le processus de désinflation dégageront une marge pour procéder à un certain assouplissement monétaire d’ici la fin de la période considérée. La création d’emplois plus nombreux et de meilleure qualité nécessite d’améliorer encore l’environnement des affaires, de moderniser le droit du travail, d’appliquer la taxe sur les biens et services et de faciliter les transactions foncières.

La croissance économique rapide, le meilleur accès des ménages à l’énergie et l’essor de l’activité manufacturière augmenteront la consommation énergétique, qui est aujourd’hui largement subventionnée et à forte intensité de carbone. Malgré les hausses récentes des taxes sur le charbon, l’essence et le gazole, les taux effectifs moyens d’imposition des émissions de CO2 restent relativement bas. L’élimination progressive des subventions en faveur du kérosène et du gaz et le relèvement des prix de l’électricité.

Note pays PE

>> Retour Perspectives économiques

Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière : un post mortem

Étude économique de l'Inde

Réformes structurelles

Indicateurs de réglementation des marchés de produits

What makes civil justice effective?

Looking to 2060: Long-term growth prospects for the world

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)