Etudes économiques par pays

L’économie slovaque reste solide, mais doit devenir plus inclusive, selon l’OCDE

 

06/12/2012 - La République slovaque a connu une vigoureuse reprise depuis la crise économique mondiale et tient bon face à la tempête qui s’est abattue sur ses principaux partenaires commerciaux européens. À l’avenir, les enjeux pour le pays seront de rétablir les finances publiques tout en faisant baisser le chômage et en favorisant une croissance solidaire sur le long terme, selon la dernière Étude économique de l’OCDE consacrée à la République slovaque.

 

Présentée aujourd’hui à Bratislava par le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, et le premier ministre slovaque, M. Robert Fico, cette étude prend acte des bons résultats de l’économie slovaque depuis quelques années. Néanmoins, elle note aussi  que la faiblesse de la demande intérieure et les difficultés extérieures ont amoindri les perspectives à court terme, la prévision de croissance étant de 2 % pour 2013 et de 3,4 % pour 2014.

 

“La République slovaque a l’un des taux de croissance les plus forts de la zone OCDE et est perçue comme un pays attractif pour l’investissement étranger”, a déclaré M. Gurría à l’occasion de la présentation de l’Étude. “Mais cela ne l’empêche pas d’avoir aussi devant elle de nombreux défis à relever, à commencer par la nécessité d’identifier des moteurs de croissance internes et de mettre en place des politiques pour améliorer durablement le marché du travail. Le chômage est élevé et la part du chômage de longue durée y est l’une des plus fortes des pays de l’OCDE. Il est possible de faire davantage pour aider les personnes sans emploi – et en particulier la jeunesse, les chômeurs de longue durée et les Roms – à retrouver le chemin du travail”, a-t-il ajouté.

 

 

 


 

 


L’OCDE retient trois priorités d’action :

 

Renforcer le cadre budgétaire. Les plafonds de dépenses devraient être introduits et respectés comme prévu. Le suivi et l’évaluation des programmes de dépenses devraient être renforcés, en s’appuyant pour cela sur le Conseil de responsabilité budgétaire récemment institué. Il faudrait revoir la structure de la fiscalité pour la rendre moins préjudiciable à la croissance, notamment en augmentant les impôts fonciers et les taxes environnementales et en réduisant les prélèvements sur les bas salaires. La lutte contre la fraude et l’unification des mécanismes de recouvrement de l’impôt, telle que prévue, devraient améliorer l’efficience du système fiscal.

 

Réduire le chômage au moyen de mesures d’activation plus vigoureuses et d’aides mieux ciblées.  Avec un taux de chômage de 13,7 %, la Slovaquie se classe au cinquième rang des pays de l’OCDE ; en outre, les personnes au chômage depuis plus d’un an y sont très nombreuses. Pour remédier à ce problème, de meilleures politiques du marché du travail sont nécessaires, notamment  en développant  le service public de l’emploi, en le rendant plus efficace et en investissant dans les compétences des individus.

 

Améliorer les résultats scolaires et ouvrir plus largement le système éducatif.  L’efficacité du système pourrait être améliorée si l’on utilisait les évaluations déjà existantes au niveau de l’établissement pour rehausser la qualité de l’enseignement. Il faudrait aussi accroître les ressources allouées aux activités d’enseignement et au soutien des élèves défavorisés, en particulier pour développer la préscolarisation des enfants roms. Enfin, l’acquisition d’une expérience professionnelle pendant les études devrait être encouragée grâce au développement de la formation en entreprise, afin de faciliter le passage à la vie active.

 

 

Pour plus de précisions sur l’Étude économique consacrée à la République Slovaque, vous pouvez consulter la page : http://www.oecd.org/fr/eco/etudeseconomiquesparpays/slovaquie2012.htm. Vous êtes invités à faire figurer ce lien dans votre article.

 

 

Les journalistes souhaitant obtenir de plus amples informations peuvent contacter la Division des relations avec les médias de l’OCDE : news.contact@oecd.org, +33 1 45 24 97 00.

 

 

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe