Etudes économiques par pays

Etude économique de la Finlande 2010

 

 Contenu | Résumé | Obtenir cette publication | Informations complémentaires

 

La prochaine Etude économique de la Finlande sera préparée pour fin 2011.

 

   

 

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Pour en savoir plus, lire la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles en cliquant ci-dessous sur les titres des chapitres.

Le chapitre 1 cerne les principaux enjeux économiques.

Les chapitres suivants offrent une analyse approfondie et des recommandations de politique économique de chacun de ces enjeux.

Télécharger les Synthèses (en pdf). Les Synthèses contiennent les évaluations et recommandations de l'OCDE.

Ajouter cette page à vos favoris : www.oecd.org/eco/etudes/finlande

Corrigendum - Etudes économiques de l'OCDE : Finlande 2010

Contenu

 

Chapitre 1 : Surmonter la crise et bien préparer l’après-crise

La Finlande compte parmi les pays de l’OCDE qui ont été les plus touchés par la crise, à cause de l’effondrement de ses exportations, composées essentiellement de biens d’équipement. Le secteur financier a bien résisté au choc, mais le crédit s’est contracté, sous l’effet de facteurs qui se sont répercutés à la fois sur l’offre et la demande. L’emploi a été soutenu par le dispositif d’aide en cas de licenciement temporaire et aussi par un phénomène de thésaurisation de la main-d’œuvre. Malgré les mesures de relance budgétaire et monétaire, la reprise a été lente. Cela tient probablement à la faiblesse du redressement du commerce mondial de biens d’équipement, aux rigidités structurelles du marché du travail, à une compétitivité qui a pu se dégrader du fait de la fermeté de l’euro et des fortes hausses de salaires qui ont précédé la récession ainsi qu’à un ralentissement de la croissance de la productivité. Les mesures de relance budgétaire et les mesures actives du marché du travail, pour la plupart adéquates, ont sans doute atténué l’impact de la crise sur la demande, mais les perspectives budgétaires pour l’après-crise se sont nettement détériorées car la relance budgétaire est en grande partie permanente et la production potentielle a diminué. Il faudrait annoncer dès que possible les plans d’assainissement, qui devront être mis en œuvre dès que la reprise sera bien installée. Prêter davantage attention aux réformes structurelles, afin d’accroître la flexibilité du marché du travail et stimuler la compétitivité et la productivité, permettrait de rétablir une plus forte croissance et relever le niveau de vie à plus long terme. 

 

Chapitre 2 : Créer les conditions nécessaires à la viabilité des finances publiques

Les coûts de la récession et du vieillissement font de la viabilité budgétaire une gageure. On estime que l’écart de viabilité est passé de 3 à 8 % du PIB en raison d’importantes mesures de relance permanente et d’une production potentielle moins élevée. Il faut maintenant articuler un plan d’assainissement qui permette de sortir en douceur de la relance une fois que la reprise s’affirmera. Le plan d’assainissement doit comprendre des mesures fiscales visant à rehausser l’efficience, telles qu’une harmonisation vers le haut de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et un alourdissement des impôts sur la propriété, et limiter l’augmentation des dépenses des municipalités. Comme on le verra au chapitre 3, la viabilité des finances publiques serait aussi favorisée par des réformes des retraites qui, avec des prestations moins généreuses et des conditions d’admissibilité plus strictes, diminueraient les dépenses globales et renforceraient l’offre de main-d’œuvre. La mise en place de droits de scolarité et le passage d’un système de bourses à un système de prêts dans l’enseignement supérieur atténueraient aussi les pressions sur les dépenses (chapitre 1). Une révision majeure de l’organisation municipale accroîtrait l’efficience dans la prestation de services. Il est possible aussi d’augmenter les rendements des actifs financiers de l’État. Pour aider à l’assainissement, il faudrait réviser le cadre budgétaire, actuellement surchargé d’objectifs, et le lier davantage à des objectifs de viabilité à long terme. Il conviendrait notamment d’allonger l’horizon de planification budgétaire et de rattacher les objectifs de déficit structurel annuel à des objectifs de viabilité à long terme, et de créer un conseil budgétaire chargé de suivre la politique mise en œuvre.

 

Chapitre 3 : Faire face à la crise de l’emploi et anticiper le vieillissement

Maintenir un haut niveau d’activité et d’emploi face à la récession actuelle et au vieillissement rapide de la population est un défi majeur pour les responsables publics. La récession du début des années 90 a montré qu’un haut niveau de chômage peut laisser des cicatrices durables sur le marché du travail, tandis que le vieillissement rapide nécessite un allongement de la durée de la vie active pour assurer la viabilité des finances publiques. Minimiser les effets de la récession sur le marché du travail suppose des augmentations des salaires nominaux en ligne avec la situation économique, plus de flexibilité dans la fixation des salaires, une activation plus précoce des chômeurs et une réforme des allocations chômage et prestations sociales pour renforcer davantage les incitations en faveur de l’activité. La Finlande présente une conjonction inhabituelle de taux de remplacement élevés et d’orientations tardives vers les dispositifs d’activation sur le marché du travail, ce qui contribue à des niveaux d’inactivité élevés et à des effectifs de bénéficiaires nombreux. Cette conjonction d’éléments risque d’entraîner un gonflement du chômage structurel au fil du temps. Une politique d’activation plus ambitieuse doit aller de pair avec des taux de remplacement plus faibles, assurés par les systèmes d’indemnisation du chômage et les dispositifs connexes de façon à encourager la participation à l’activité, la recherche d’emploi et l’emploi. Les responsabilités institutionnelles concernant les politiques du marché du travail devraient être rendues plus simples et plus transparentes. L’âge effectif de départ à la retraite étant déjà faible, les dispositifs annexes permettant des retraits permanents précoces du marché du travail sont à proscrire. Les efforts déployés récemment pour restreindre l’accès à la filière du chômage devraient déboucher maintenant sur l’abolition complète du système. De même, les critères d’accès à une pension d’invalidité devraient être durcis. La réforme des pensions de 2005 était un pas dans la bonne direction, mais d’autres ajustements devraient encore être introduits dans le système de pensions de vieillesse afin d’abaisser le coût budgétaire, élever l’âge minimum de la retraite et renforcer les incitations en faveur de l’activité en direction des personnes d’un certain âge.

 

Chapitre 4 : La hausse des inégalités ébranle le modèle social de la Finlande

La distribution du revenu en Finlande reste l’une des plus équitables de la zone OCDE, même si les disparités, comme dans certains autres pays, y ont connu une forte progression cette dernière décennie. La fiscalité et le système de transferts ont été efficaces pour atténuer l’inégalité des revenus, mais les changements apportés à l’imposition des revenus au début des années 90 ont contribué à l’augmentation des disparités en incitant les hauts revenus à opérer des transferts. Les écarts se sont aussi creusés entre les régions, notamment au niveau des performances du marché du travail. Ils résultent du bouleversement structurel intervenu depuis le début des années 90, et de l’échec de l’action publique dans cette période de transition, et ces disparités régionales croissantes ont contribué à un renforcement de forts déséquilibres démographiques interrégionaux qui prévalent tout particulièrement dans les petites communes, dont la viabilité même est ainsi menacée. Il faudrait s’attaquer aux manœuvres fiscales des hauts revenus, et aux disparités régionales du marché du travail, en développant la flexibilité de la main-d’œuvre, ce qui suppose notamment des incitations plus affûtées dans le domaine de la reconversion qui favoriserait la mobilité sectorielle et régionale. Il faut enfin, pour préserver la viabilité du système communal, rationaliser celui-ci y compris en procédant à des fusions contraintes.

 

Obtenir cette publication

 

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE de la Finlande :

  • Les lecteurs des établissements abonnés à SourceOCDE peuvent y accéder via notre bibliothèque en ligne.

  • Ceux qui ne souscrivent pas ont la possibilité de l'acheter à notre Librairie en ligne.

  • Passer commande auprès de votre distributeur local.

  • Les fonctionnaires gouvernmentaux disposant d'un compte (inscription) doivent cliquer sur l'onglet "Publications" sur Olis.

  • Les journalistes accrédités ont la possibilité de demander l'accès à un site protégé par un mot de passe .

Informations complémentaires

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau de la Finlande du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org.

Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par  Henrik Braconier, et Petar Vujanovic sous la direction de  Piritta Sorsa. La recherche statistique a été effectuée par Isabelle Duong.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe