Economie

Estonie - Résumé des projections économiques (juin 2016)

 

Lire en ligne la note pays complète

La croissance devrait prendre progressivement de la vigueur, portée par la consommation privée. Les exportations et l'investissement connaîtront une certaine accélération en 2017, à la faveur du raffermissement de l'activité chez les partenaires commerciaux européens. Du fait de la pénurie de main-d’oeuvre qualifiée, les salaires et l’inflation mesurée par l’indice des prix à la consommation s’orienteront quelque peu à la hausse.

La politique budgétaire est légèrement expansionniste, mais la dette publique est très modeste. Il serait opportun de poursuivre la réduction de l'excédent structurel pour qu’il soit possible de financer des dépenses bénéfiques à la croissance, notamment en matière d'éducation et d'infrastructures. Harmoniser davantage la fiscalité des différentes sources d'énergie et la relever en fonction de leur contenu en CO2 permettraient d’augmenter l’efficacité énergétique, qui est inférieure à celle observée dans la plupart des pays de l'OCDE.

La productivité du travail a régressé en 2015 et ne devrait se redresser que graduellement. Une collaboration accrue entre institutions nationales et étrangères dans la recherche appliquée, un renforcement des infrastructures, en particulier par l'accès aux réseaux européens de transport, et un raccourcissement des procédures de faillite d’entreprises permettraient d’accélérer la hausse de productivité. Un développement de la formation professionnelle améliorerait la productivité des travailleurs à bas salaires, contribuant ainsi à rendre la croissance plus inclusive.

>> Retour Perspectives économiques

Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière : un post mortem

Étude économique de l'Estonie

Réformes structurelles

Indicateurs de réglementation des marchés de produits

What makes civil justice effective?

Looking to 2060: Long-term growth prospects for the world

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)