Economie

Des réformes structurelles ambitieuses peuvent jeter les bases d’un retour à une croissance forte et durable, selon l'OCDE

 

21/02/2014 - En adoptant des programmes de réforme structurelle à la fois ambitieux et de large portée, les États auront toutes les chances de renouer avec une croissance économique forte, durable et équilibrée, propre à favoriser la création d’emplois et à réduire les inégalités, selon la dernière édition d'Objectif croissance publiée par l'OCDE.

 

Ce rapport, dans lequel sont évalués et comparés les progrès accomplis par les pays en matière de réformes structurelles depuis 2012, jette un jour nouveau sur les autres mesures qui pourraient être prises pour redynamiser la croissance et la rendre plus inclusive. L'OCDE montre que la plupart des gouvernements ont continué à adopter des réformes, malgré les difficultés liées à l’atonie de la croissance, et met en relief les décisions qui pourraient être prises afin de stimuler la productivité, accroître l’efficience du secteur public, améliorer les résultats en matière d’enseignement et renforcer les marchés du travail.

 

« Les signes d’une reprise reposant sur une large assise deviennent plus manifestes, mais les gouvernements des économies avancées comme des économies émergentes risquent désormais de tomber dans le piège de la croissance lente » a déclaré le Secrétaire général de l'OCDE M. Angel Gurría à l’occasion du lancement de la publication, à Sydney.

 

« L’Australie a axé sa présidence du G20 sur la recherche d’une croissance économique plus solide et sur la promotion de l’emploi, ainsi que sur les moyens de rendre l’économie mondiale plus résiliente à d’éventuels chocs futurs. Les réformes structurelles préconisées par l'OCDE aujourd’hui offrent aux gouvernements des solutions pratiques pour stimuler la productivité, doper la croissance, créer des emplois et éviter le piège de la croissance lente », a poursuivi M. Gurría.

 

M. Gurría a présenté Objectif croissance en compagnie du ministre australien de l’Économie et des Finances M. Joe Hockey, avant la réunion des ministres des Finances du G20 qui se tiendra les 22 et 23 février. Il a précisé que les analyses contenues dans ce rapport, concernant les réformes potentielles de la réglementation des marchés des produits et du travail, de l’éducation et de la formation, des systèmes de prélèvements et de prestations, des règles applicables aux échanges et à l’investissement et des politiques de l’innovation, valaient pour les pays de l'OCDE comme pour les pays du G20. Les analyses figurant dans Objectif croissance sont le socle sur lequel se fonde la contribution plus large de l'OCDE au Cadre du G20 pour une croissance forte, durable et équilibrée.

 
21/02/2014 - (gauche/droite) Le ministre australien de l’Économie et des Finances M. Joe Hockey et le Secrétaire général de l'OCDE M. Angel Gurría lors de la présentation du rapport au G20 à Sydney.

 

« Les progrès accomplis dans le domaine de la réforme structurelle peuvent stimuler la croissance et élever les niveaux de vie partout dans le monde » a indiqué M. Gurría. « Le fléchissement de la hausse de la productivité et la persistance d’un chômage élevé dans de nombreuses économies avancées exigent clairement la poursuite des réformes. La vulnérabilité de nombre d’économies de marché émergentes au resserrement en cours de la politique monétaire et à l’essoufflement des marchés des matières premières vient nous rappeler que ces pays aussi auraient tout intérêt à mettre en place des réformes structurelles. »

 

L’édition 2014 d’Objectif croissance recense les pays dans lesquels des réformes ont été entreprises ainsi que ceux où il faut aller plus loin :

 

  • C’est dans les pays du sud de la zone euro comme la Grèce, l’Italie, le Portugal et l’Espagne, marqués par le niveau élevé du chômage de longue durée et du chômage des jeunes, que les réformes ont été les plus intenses. Des mesures très énergiques ont été prises pour réformer le marché du travail et lever les obstacles à la création d’emplois et à la mobilité, en particulier en Espagne et au Portugal, où la croissance est en train de redémarrer.

 

  • Nombreuses sont les économies émergentes qui n’ont encore lancé aucun programme exhaustif de réformes structurelles et il leur faut déployer des efforts plus importants pour améliorer leurs systèmes éducatifs, remédier aux goulets d’étranglement physiques et juridiques au niveau des infrastructures et intégrer davantage de travailleurs dans le secteur formel de l’emploi. Le Mexique se distingue des autres économies émergentes pour avoir adopté et déjà commencé à mettre en œuvre des réformes de large portée qui concernent la politique de la concurrence, l’éducation, l’énergie, les services financiers et les télécommunications.

 

  • Dans les pays de l'OCDE confrontés à un vieillissement particulièrement rapide de la population comme le Japon, la Corée ou encore l’Allemagne, favoriser l’insertion des femmes sur le marché du travail et veiller à ce qu’elles y soient totalement intégrées reste un enjeu de poids.

 

  • Les économies avancées sont, tout autant que les économies émergentes, encouragées à stimuler la concurrence en leur sein. C’est l’Irlande, autre pays durement touché par la crise, qui a accompli le plus de progrès en matière de réforme du régime des faillites et de création d’un climat des affaires plus concurrentiel.

 

Le rapport Objectif croissance 2014 contient une section spéciale consacrée à l’évaluation des progrès accomplis par les pays depuis 2008 en matière de réduction des obstacles réglementaires. Les nouveaux indicateurs de la réglementation des marchés de produits élaborés par l'OCDE montrent que si les gouvernements ont continué à œuvrer dans le sens d’une réglementation plus propice à la concurrence, les progrès n’ont été que modestes dans la plupart des cas.

 

Dans les industries de réseau et les services professionnels comme la comptabilité, l’architecture, l’ingénierie ou les services juridiques, la concurrence reste entravée par des obstacles réglementaires à l’entrée. Dans les pays où la réglementation a été améliorée, les changements adoptés doivent être intégralement mis en œuvre afin de garantir l’allègement effectif des lourdeurs administratives qui pèsent sur les entreprises et de permettre l’arrivée de nouveaux entrants.

 

D’autres informations sur Objectif croissance 2014 et des notes par pays détaillées sont disponibles à l’adresse http://www.oecd.org/economie/objectifcroissance.

 

Pour toute information complémentaire, les journalistes sont priés de s’adresser Lawrence Speer (+33 6 01 49 68 91) ou à la Division des relations avec les médias de l'OCDE (+33 1 45 24 97 00).

 

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe