Partager

Economie

Des réformes sont nécessaires pour stimuler la productivité et accélérer la convergence en Estonie, selon l’OCDE

 

28/01/2015 - Les forces sous-jacentes de l’économie estonienne ont aidé le pays à rebondir après la crise, mais certains problèmes doivent encore être résolus pour atteindre une croissance plus forte, plus inclusive et plus durable, d’après la nouvelle Étude économique de l’OCDE consacrée à l’Estonie.


L’Étude, présentée à Tallinn par le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, et par le Premier ministre de l’Estonie, M. Taavi Rõivas, souligne une accélération de la croissance économique, un recul du chômage et une progression du PIB par habitant, qui pourrait dépasser l’année prochaine le niveau record enregistré avant la crise.


« La reprise vigoureuse de l’économie estonienne après la crise financière mondiale s’appuie sur un climat d’affaires propice à la croissance », a déclaré M. Gurría. « L’Estonie a encore du chemin à parcourir pour rejoindre les pays les plus performants. Elle doit aujourd’hui lancer des réformes de nouvelle génération, pour stimuler la productivité, mobiliser efficacement le capital humain et accélérer le rattrapage jusqu’à une convergence totale avec les niveaux de vie des pays de l’OCDE les mieux classés ».


L’OCDE a identifié deux lignes de force prioritaires pour les réformes à venir : accélérer la croissance de la productivité et tirer le meilleur parti du capital humain.


L’Étude met aussi l’accent sur les actions qui permettront à l’Estonie de tirer le meilleur parti de son excellent capital humain. L’éducation et la formation dispensées sur le lieu de travail doivent être développées. Selon l’OCDE, l’Estonie devrait également constituer un espace budgétaire pour réduire la charge fiscale globale sur le travail, en particulier pour les travailleurs faiblement rémunérés, et accroître les dépenses d’éducation et de formation. Enfin, les cotisations que les travailleurs estoniens versent aux fonds de pension privés sont élevées et devront être réduites.


Des efforts plus importants doivent être consacrés à l’amélioration la situation des femmes au travail. Les pouvoirs publics devront promouvoir les mesures d’incitation à un partage plus équitable des responsabilités parentales entre hommes et femmes et remédier aux lacunes qui subsistent dans l’offre de services de garde, afin de réduire les fortes inégalités hommes-femmes en matière de rémunération.

Presentation of the OECD Economic Survey of Estonia
Photo: Bureau du gouvernement estonien


« Les réformes qui aident l’Estonie à recueillir les fruits de son capital humain présentent un double avantage », a déclaré M. Gurría. « Non seulement elles alimenteront la croissance, mais elles contribueront aussi à la rendre plus juste, en réduisant encore le chômage, en faisant progresser les revenus des travailleurs faiblement rémunérés, en aidant les jeunes et les femmes à trouver un emploi et en limitant l’écart de rémunération hommes-femmes. »


Une synthèse de l’Étude économique consacrée à l’Estonie peut être consultée à l’adresse suivante : http://www.oecd.org/fr/eco/etudes/etude-economique-estonie.htm.


Une version intégrable est également disponible en anglais, ainsi que des informations sur les versions électroniques et imprimées.


Pour de plus amples informations, les journalistes sont invités à contacter la Division des médias de l’OCDE (+33 1 45 24 97 00).

 

Documents connexes