Economie

Chine - Résumé des projections économiques (novembre 2017)

 

Note complète en PDF

 

La croissance s’est quelque peu raffermie en 2017, tirée par les services et certains secteurs stratégiques, mais elle devrait mollir en 2018-19 en raison d’un ralentissement des exportations. La croissance de la production industrielle s’est redressée et les bénéfices ont progressé à la faveur d’une hausse des prix à la production. La part du commerce de perfectionnement diminue, mais la demande de services, en particulier dans le contexte du tourisme et de la propriété intellectuelle étrangère, demeurera tonique. Les exportations ralentiront quelque peu, mais resteront solides, sur fond de consolidation de la reprise mondiale, et l’excédent de la balance courante sera stable. Les investissements en infrastructures demeureront eux aussi élevés, notamment pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre des projets de développement régional. L’investissement en logements s’essoufflera quelque peu après une série de mesures visant à limiter la demande.

L’orientation de la politique monétaire restera neutre avec un biais restrictif, même si un assouplissement sélectif sera opéré afin d’améliorer l’accès au crédit des petites entreprises et du secteur agricole. L’attention se concentre de plus en plus sur le renforcement de la stabilité financière alors que les sorties de capitaux deviennent plus modérées et que le taux de change s’est stabilisé. La politique budgétaire restera accommodante, avec le lancement de multiples projets d’infrastructures de grande envergure, mais les dépenses publiques consacrées à l’éducation, à la santé et aux mesures sociales méritent une place plus importante.

Les activités du secteur bancaire parallèle sont en train d’être endiguées, mais les prêts bancaires continuent à s’accroître sans relâche, ce qui augmente la probabilité de futures créances irrécouvrables. La dette des entreprises, exprimée en pourcentage du PIB, s’est stabilisée à un niveau élevé. En revanche, l’endettement des ménages progresse, partant il est vrai d’un niveau très faible. Si la hausse des prix des logements est devenue plus modérée, les prix restent néanmoins élevés dans plusieurs grandes villes. De nouvelles mesures prudentielles décourageant les prêts interbancaires renforcent la stabilité du secteur bancaire. L’abaissement des coefficients de réserves obligatoires pour les banques qui accordent des prêts visant à favoriser l’inclusivité, par exemple au secteur agricole et aux petites entreprises, devrait doper les bénéfices de ces établissements.





 >> Retour Perspectives économiques

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)