Economie

Chine - Résumé des projections économiques (juin 2015)

 

La croissance économique devrait continuer de fléchir pour tomber à 6.7 % d’ici 2016. Le ralentissement de l’investissement immobilier et de l’investissement productif sera compensé dans une certaine mesure par l’augmentation de l’investissement dans les infrastructures. La consommation devrait conserver son dynamisme. L’urbanisation et l’expansion rapide du secteur des services créeront des emplois et maintiendront le chômage à un faible niveau. Les excédents de capacité qui persistent dans certaines industries lourdes devraient continuer de faire baisser les prix à la production et de limiter la hausse des prix à la consommation.

Un nouvel assouplissement de la politique monétaire permettrait de stabiliser la croissance et de contenir les pressions déflationnistes. Il est indispensable de faire baisser les coûts de financement avec des taux d’intérêt réels qui sont hauts et le ralentissement de l’activité qui accroît les risques de crédit. La politique budgétaire devrait elle aussi être assouplie comme prévu pour soutenir l’activité. L’accélération du programme de conversion en obligations des prêts bancaires accordés aux autorités infranationales atténuerait les risques budgétaires, mais le renouvellement sans condition de la dette va dans le sens contraire. Enfin, il faudrait faire avancer plus vite la réforme des retraites pour assurer la viabilité des finances publiques sur le long terme.   

L’investissement marque le pas depuis quelques années et compte désormais moins que la consommation dans le PIB. Depuis quelques années, l’investissement perd en efficience du fait de l’accumulation de surcapacités dans le secteur immobilier et dans plusieurs branches de l’industrie manufacturière. Il faudrait laisser les forces du marché jouer un rôle plus important dans l’allocation des ressources, en particulier du capital. À cette fin, il serait nécessaire de supprimer progressivement les garanties implicites accordées aux entreprises d’État pour instaurer des règles de jeu équitables pour toutes les entreprises. Dans le secteur rural, la réforme agraire devrait étendre les droits des paysans sur les terres et encourager les remembrements. L’urbanisation continuera d’alimenter l’investissement et la croissance, comme le fera l’expansion du secteur des services, favorisée par les mesures de libéralisation.

Note: Toutes les données pour les définitions se réfèrent aux standards internationaux comparables et peut différer dans certains cas spécifiques à partir des définitions communes nationales.

>> Retour Perspectives économiques

Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem

Étude économique de la Chine

Rapports

Réformes structurelles

Product Market Regulation

What makes civil justice effective?

Looking to 2060: Long-term growth prospects for the world

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)