Economie

Chine - Résumé des projections économiques (juin 2016)

 

Note complète en PDF

La croissance économique devrait continuer à fléchir pour passer de 6.5 % en 2016 à 6.2 % en 2017. Les dépenses d’infrastructure très élevées ne compenseront que partiellement le ralentissement de l’investissement productif alors que les surcapacités sont en cours d’élimination dans plusieurs secteurs. L’investissement immobilier commence à sortir du creux de la vague, mais les stocks de logements restent importants. La consommation devrait rester solide. La diminution des surcapacités réduira les pressions à la baisse sur les prix à la production, même si la hausse des prix à la consommation demeurera faible.

La politique monétaire est supposée s’assouplir en vue de réduire les coûts de financement et de procurer des liquidités suffisantes. Les mécanismes du marché devraient pouvoir définir la tarification du risque de crédit en supprimant les garanties implicites et en mettant fin aux sauvetages. Les sociétés doivent se désendetter car le ralentissement de la croissance accentue les risques de crédit. S’agissant de la politique budgétaire, l’heure est à une nette détente, mais peut-être au prix d’un effet d’éviction préjudiciable à l’investissement privé et d’une aggravation des déséquilibres. Les dépenses devraient concerner des domaines qui favorisent une croissance inclusive à long terme, comme la promotion de l’égalité d’accès aux services publics et l’élargissement du dispositif de protection sociale.


Les gains de productivité sont en train de devenir le principal facteur de l’amélioration du niveau de vie sachant que la croissance tirée par l’accroissement de l’intensité capitalistique n’est plus d’actualité. Cela implique d’encourager l’innovation et l’entrepreneuriat. L’abaissement des obstacles à l’entrée a dopé l’activité entrepreneuriale, mais il faudrait aussi simplifier le mécanisme de sortie pour les entreprises non viables. Les pouvoirs publics ont aujourd’hui tendance à privilégier des réformes axées sur l’offre qui visent à garantir un développement durable. Le redéploiement de la main-d’œuvre de l’agriculture vers l’industrie et les services, qui est un moteur essentiel de la croissance partagée de la productivité, pourrait se poursuivre à l’avenir.

 >> Retour Perspectives économiques

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)