Economie

Belgique - Résumé des projections économiques (novembre 2017)

 

Note complète en PDF

 

La croissance économique s’est accélérée en 2017 et devrait se stabiliser à 1.7 % en 2018 et en 2019. La consommation privée sera un important moteur de la croissance. L’investissement public sera vigoureux en 2018 et l’investissement privé nourrira la croissance. L’inflation repartira à la hausse en raison de l’apparition de tensions sur les marchés du travail et de l’augmentation des salaires.

L’orientation de la politique budgétaire permettra de soutenir modérément la croissance en 2018 et en 2019, compte tenu des allégements prévus de la fiscalité du travail. Développer les qualifications et multiplier les possibilités d’emploi pour les catégories défavorisées rendraient la croissance plus inclusive. Réorienter les dépenses publiques vers l’éducation et investir dans des infrastructures matérielles amélioreraient la croissance de la productivité et le partage des fruits de la croissance.

La dette publique, qui s’est établie à 105.7 % du PIB en 2016, demeure élevée. Pour garantir sa viabilité, il est imporant que les autorités ne dévient pas de leur trajectoire d’assainissement à moyen terme. Les facteurs de vulnérabilité du secteur financier sont limités, les tests de résistance mettant en évidence la solidité du secteur bancaire. Toutefois, des taux d’intérêt durablement bas pourraient créer des risques. Les prix des logements et les prêts hypothécaires ont déjà augmenté considérablement. La poursuite de l’amélioration des mesures macroprudentielles en vue d’atténuer les risques liés au marché du logement serait opportune.


 ‌>> Retour Perspectives économiques

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)