Economie

Allemagne - Résumé des projections économiques (Juin 2016)

 

Note complète en PDF

La croissance économique devrait rester vigoureuse, le dynamisme du marché du travail et la faiblesse des cours du pétrole soutenant la consommation privée, tandis que les taux d’intérêt peu élevés et les besoins de logement des réfugiés stimulent l’investissement résidentiel. L’investissement productif va s’affermir quelque peu à mesure que l’utilisation des capacités augmentera et que l’emploi progressera. La demande d’exportations allemandes de la part des économies de marché émergentes et des pays de la zone euro devrait progressivement se redresser. Les réfugiés entreront peu à peu sur le marché du travail. En raison de la vitalité de la croissance de la demande intérieure, l’excédent de la balance courante régressera, mais en restant néanmoins relativement important.

L’orientation de la politique budgétaire est modérément expansionniste, à juste titre car cela dégage une marge de dépense pour améliorer l’intégration des migrants et renforcer les politiques actives du marché du travail en direction de ceux qui peinent à trouver un emploi. En outre, l’offre de structures d’enseignement et d’accueil pour les jeunes enfants, d’enseignement primaire à temps plein et d’infrastructures de transport reste insuffisante. Il faudrait développer le soutien aux jeunes issus de milieux socioéconomiques modestes au sein du système scolaire. De telles mesures contribueraient à rendre plus inclusive l’expansion économique en cours, et elles constituent un investissement pour une croissance future plus forte.


La productivité n’a guère progressé ces dernières années et elle est relativement faible dans le secteur des services. Accélérer l’accès des réfugiés au marché du travail et continuer de développer leurs compétences permettraient d’accroître la production, de réduire la dépendance par rapport aux aides publiques et d’accélérer l’intégration des réfugiés dans la société. Des dispositions visant à alléger l’imposition du second apporteur de revenu supprimeraient les obstacles au travail des femmes à temps plein, améliorant leur accès à des emplois et à des carrières plus productifs. Des réformes permettant une levée des obstacles à l’entrée et à la concurrence dans le secteur des services professionnels et des industries de réseaux renforceraient la productivité et l’investissement et pourraient réduire l’excédent de la balance courante.

>> Retour Perspectives économiques

 

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)