Perspectives économiques, analyses et projections

Zone Euro - Résumé des projections économiques (juin 2015)

 

La croissance économique se raffermira progressivement pour atteindre 2 ¼ pour cent d’ici la fin de 2016, favorisée par la baisse des cours du pétrole, la dépréciation de l’euro, l’amélioration des conditions financières, la marge de relance supplémentaire qu’offre une politique monétaire plus expansionniste et une pause dans l’ajustement budgétaire. Toutefois, le chômage ne reculera que progressivement pour s’établir à 10 ¼ pour cent à la fin de 2016. L’inflation devrait atteindre 1 ½ pour cent environ, avec la dissipation des effets de la baisse des cours de l’énergie et l’intensification de la politique d’assouplissement monétaire. Les risques s’équilibrent globalement autour des prévisions, même si de nouveaux désordres financiers pourraient faire courir d’importants risques exceptionnels.

La politique budgétaire prendra une orientation globalement neutre, ce qui convient à court terme étant donné que la reprise demeure fragile et incertaine. Il reste néanmoins que des plans d’assainissement crédibles à moyen terme sont nécessaires car la dette publique demeure bien trop lourde dans de nombreux pays. L’orientation très accommodante de la politique monétaire devrait être maintenue comme prévu étant donné que l’inflation demeure très en deçà de 2 % et que la croissance est faible. Les pays vulnérables ont nettement progressé dans leurs réformes structurelles depuis le déclenchement de la crise. Pour autant, d’autres réformes sont nécessaires, notamment l’achèvement du marché unique, pour relever durablement l’activité économique et pour parvenir à une croissance plus inclusive.

La relance de l’investissement privé et public est primordiale pour porter l’économie sur une plus haute trajectoire de croissance. Le Plan d’investissement pour l’Europe devrait être utile en la matière. Il conviendrait de sélectionner des projets à rendement social élevé, qui ne seraient pas réalisés sans garanties d’État, pour susciter de nouveaux investissements. Le renforcement des infrastructures transfrontalières de transport d’électricité, de gaz et ferroviaires en fournissent un exemple essentiel. Enfin, de nouvelles réformes structurelles favorisant l’initiative économique et la pleine intégration des marchés de capitaux financiers européens concourraient à libérer l’investissement privé.

Note: Toutes les données pour les définitions se réfèrent aux standards internationaux comparables et peut différer dans certains cas spécifiques à partir des définitions communes nationales.

>> Retour Perspectives économiques

Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem

Étude économique de la Zone euro

Étude économique le l'Union européenne

Rapports

Réformes structurelles

Product Market Regulation

What makes civil justice effective?

Looking to 2060: Long-term growth prospects for the world

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)