Perspectives économiques, analyses et projections

République Tchèque - Résumé des projections économiques (novembre 2014)

 

La reprise devient plus équilibrée, les conditions financières porteuses, les dépenses publiques, le raffermissement de la confiance et la hausse des revenus soutenant la demande intérieure en 2014 et en 2015. La solidité de la demande intérieure contrebalance les vents contraires que fait souffler le fléchissement à court terme des marchés extérieurs sur les exportations tchèques. Lorsque celles-ci se redresseront également, le volant de ressources inemployées dans l'économie diminuera, ce qui portera l'inflation à 2 % à l'horizon 2016.


Empêcher la déflation est aujourd'hui la priorité de la politique monétaire, mais d'ici 2016, il faudra sans doute la recentrer sur la prévention d'une montée de l'inflation. Il faudra alors laisser le taux de change flotter librement et relever de nouveau le taux directeur. Pour obtenir une reprise plus durable, les autorités devraient continuer de prendre des mesures visant à renforcer la concurrence.

Note: Toutes les données pour les définitions se réfèrent aux standards internationaux comparables et peut différer dans certains cas spécifiques à partir des définitions communes nationales.

>> Retour Perspectives économiques

Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem

Étude économique de la République Tchèque

Rapports

Réformes structurelles

Product Market Regulation

What makes civil justice effective?

Looking to 2060: Long-term growth prospects for the world

 

 

 

Also Available