Perspectives économiques, analyses et projections

Portugal - Résumé des projections économiques (juin 2015)

 

La reprise devrait s’accentuer en 2015, portée par une forte demande extérieure, la faiblesse de l’euro et la baisse des cours du pétrole. Après s’être contractée pendant trois ans, la demande intérieure a commencé à augmenter et l’investissement privé devrait poursuivre son redressement en 2016. Cependant, l’ampleur du volant de capacités inemployées dans l’économie persistera, avec un taux de chômage qui ne connaîtra qu’un léger repli.

Au regard de la fragilité de la reprise, le rythme plus modéré de l’assainissement budgétaire est une bonne chose. La poursuite des réformes fiscales avec, par exemple, un nouvel abaissement, sans incidence sur les recettes, du taux effectif de l’impôt sur les sociétés, pourrait stimuler l’investissement privé. De nouvelles baisses du taux de chômage, encore élevé, contribueraient à réduire les inégalités de revenu. Malgré les progrès accomplis, la compétitivité des secteurs exportateurs est freinée par le faible niveau de concurrence dans les activités de services situées en amont, ce qui appelle de nouvelles réformes structurelles dans les secteurs du gaz et de l’électricité et un allégement des contraintes inutiles dans les services professionnels. Malgré quelques progrès en matière de désendettement, la réduction de la dette toujours élevée du secteur privé, y compris au moyen d’une évaluation de l’efficacité des nouvelles procédures d’insolvabilité, demeure une priorité pour accroître le volume des crédits bancaires et l’investissement.

L’investissement a diminué de près de 35 % entre 2007 et 2014, un taux deux fois supérieur à celui de l’ensemble de l’Union européenne. L’investissement productif a commencé à progresser à nouveau, sous l’effet de l’amélioration des perspectives de la demande intérieure et extérieure, d’une utilisation accrue des capacités et de la nécessité de renouveler un stock de capital épuisé. Néanmoins, la reprise de l’investissement observée dans les principales économies de la zone euro ne s’est pas encore manifestée au Portugal. De plus, l’investissement public et la construction de logements devraient rester en demi-teinte signe des efforts d’assainissement budgétaire à fournir et du fort endettement des ménages et des entreprises du secteur de la construction.

Note: Toutes les données pour les définitions se réfèrent aux standards internationaux comparables et peut différer dans certains cas spécifiques à partir des définitions communes nationales.

>> Retour Perspectives économiques

Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem

Étude économique du Portugal

Rapports

Réformes structurelles

Product Market Regulation

What makes civil justice effective?

Looking to 2060: Long-term growth prospects for the world

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)