Perspectives économiques, analyses et projections

Japon - Résumé des projections économiques (novembre 2014)

 

Le rythme de croissance de la production s'est ralenti à quelque ½ pour cent en 2014 en partie du fait du relèvement de la taxe sur la consommation. Il devrait s'accélérer pour atteindre environ ¾ pour cent en 2015 et 1 % en 2016 grâce à l'amélioration du marché du travail et à de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire. L'affaiblissement du yen devrait contribuer à faire progresser les exportations et à rapprocher le taux d'inflation de l'objectif de 2 %.


La dette publique brute s'établit à 230 % du PIB (143 % pour la dette nette). Après le net recul de la production au deuxième et au troisième trimestres 2014, le gouvernement a annoncé le report à 2017 du relèvement de la taxe sur la consommation initialement prévue pour 2015. Il sera donc plus difficile d'atteindre l'objectif d'un excédent primaire d'ici à l'exercice 2020, et l'adoption d'un plan d'assainissement budgétaire précis et crédible n'est est que plus indispensable. La Banque du Japon devrait maintenir ses mesures d'" assouplissement monétaire quantitatif et qualitatif " jusqu'à ce que l'objectif d'inflation soit durablement atteint. Par ailleurs, la priorité doit être donnée aux réformes structurelles audacieuses qui permettront d'augmenter la compétitivité et la croissance potentielle, car une croissance plus forte est nécessaire pour redresser la situation budgétaire.

Note: Toutes les données pour les définitions se réfèrent aux standards internationaux comparables et peut différer dans certains cas spécifiques à partir des définitions communes nationales.

>> Retour Perspectives économiques

Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem

Étude économique du Japon

Rapports

Réformes structurelles

Product Market Regulation

What makes civil justice effective?

Looking to 2060: Long-term growth prospects for the world

 

 

 

Also Available