Perspectives économiques, analyses et projections

Japon - Résumé des projections économiques (novembre 2015)

 

L’expansion économique a été mise à mal en 2015, à cause d’un ralentissement marqué de la demande en provenance de Chine et d’autres pays asiatiques et de l’atonie de la consommation privée. La croissance de la production devrait se redresser et passer d’environ ½ pour cent en 2015 à 1 % en 2016, à mesure que la progression des salaires réels stimulera les dépenses de consommation. Toutefois, avec le relèvement de la taxe sur la consommation en 2017, il est probable que la croissance ralentira à ½ pour cent.


La hausse globale des prix à la consommation, tombée à près de zéro à cause de la baisse des prix du pétrole, devrait atteindre 1 ½ pour cent d’ici à la fin de 2017. L’objectif du gouvernement japonais de parvenir à un excédent primaire d’ici à l’exercice 2020 demeure une priorité pour replacer la dette publique brute, montée jusqu’à atteindre 230 % du PIB, sur une pente descendante. Avant toute chose, le rétablissement de la viabilité des finances publiques exige une accélération de la croissance de la production et un vaste programme de réformes structurelles audacieuses. Pour maintenir la confiance dans la solidité des finances publiques du Japon, l’adoption d’un plan d’assainissement budgétaire détaillé et concret, visant à atteindre un excédent primaire à l’horizon 2020, est primordiale. La politique d’assouplissement monétaire quantitatif et qualitatif de la Banque du Japon devrait être poursuivie jusqu’à ce que la cible d’inflation de 2 % soit durablement atteinte.


La dépendance du Japon à l’égard des sources d’énergie thermique s’est fortement accrue depuis le séisme de grande ampleur qui a dévasté l’est du pays car toutes les centrales nucléaires ont été mises à l’arrêt jusqu’au milieu de 2015. Les pouvoirs publics prévoient qu’en 2030, 20 % environ de l’électricité sera d’origine nucléaire, contre 30 % environ avant le séisme, ce qui permettra de réduire les coûts de l’énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Le projet d’ouvrir davantage à la concurrence le secteur de l’électricité facilitera le recours aux énergies renouvelables, peu développées actuellement, et favorisera la croissance verte. La fiscalité relativement faible applicable au Japon aux combustibles qui émettent du CO2, en particulier ceux utilisés pour le chauffage et dans les processus industriels, pourrait être revue à la hausse.

>> Retour Perspectives économiques

Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem

Étude économique du Japon

Réformes structurelles

Indicateurs de réglementation des marchés de produits

What makes civil justice effective?

Looking to 2060: Long-term growth prospects for the world

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)