Partager

Perspectives économiques, analyses et projections

Japon - Résumé des projections économiques (novembre 2018)

 

Note complète en PDF

La croissance économique devrait rester aux alentours de 1 % en 2018-19, les bénéfices record des entreprises et les pénuries de main-d'œuvre stimulant l’investissement des entreprises. En outre, la forte progression des salaires favorisera le redressement de la consommation privée en 2019. Il est vrai que l’augmentation de la taxe sur la consommation qui entrera en vigueur en octobre 2019 affaiblira temporairement la demande, mais la croissance devrait repartir début 2020, dynamisée par de nouvelles dépenses publiques et la tenue des Jeux olympiques à Tokyo en 2020. Une croissance soutenue, conjuguée à la hausse des prix du pétrole, devrait porter l’inflation à 1 ½ pour cent (hors effet de la hausse de la taxe sur la consommation) en 2020.

Le ratio dette publique/PIB, qui atteint le niveau le plus élevé jamais enregistré dans la zone OCDE, représente un risque grave. Pour garantir la viabilité des finances publiques, il est nécessaire d’engager un programme d’assainissement précis, prévoyant un processus d’augmentation progressive de la taxe sur la consommation qui commencera par le relèvement prévu pour 2019, ainsi que des mesures permettant de maîtriser les dépenses dans un contexte de vieillissement démographique rapide. Étant donné que la population en âge de travailler décline, la mise en œuvre de nouvelles mesures favorables à l’emploi et de réformes structurelles porteuses de gains de productivité est une priorité. La politique monétaire devra rester expansionniste jusqu’à ce que l’objectif de 2 % d’inflation soit atteint.

 

Japon

1. Ces indices de diffusion montrent le nombre d'entreprises répondant qu'elles ont un nombre excessif de travailleurs après déduction de celles indiquant une pénurie, et au nombre de celles répondant qu'elles ont une capacité excédentaire après déduction de celles déclarant une pénurie. Un chiffre négatif indique donc une pénurie générale de main-d'oeuvre et de capacité.
2. Données corrigées des variations saisonnières (moyenne mobile sur trois mois), fondées sur les établissements comptant 30 salariés ou plus.
3. Corrigés de l'indice des prix à la consommation, hors loyers.
Source : Banque du Japon ; et Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales.

http://dx.doi.org/10.1787/888933876936

 

Japon

1. Prévisions gouvernementales en juillet 2018. On suppose que la hausse du taux de la taxe sur la consommation, qui doit passer de 8 % à 10 %, interviendra comme prévu en 2019. Solde primaire de l’administration centrale et des collectivités locales, en pourcentage du PIB pour l'exercice budgétaire.
2. Les données ne tiennent pas compte de l'effet du relèvement de la taxe sur la consommation intervenu en avril 2014, dont le gouvernement estime qu'il a fait augmenter l'inflation de 2 points de pourcentage au cours de l'exercice 2014. Elles excluent également la hausse de la taxe sur la consommation prévue pour octobre 2019, qui aurait pour effet de majorer l'inflation de 1.0 point de pourcentage au quatrième trimestre de 2019 et l’impact de la gratuité des services de garde pour les enfants âgés de trois à cinq ans, qui la minorerait de 0.5 point de pourcentage, selon une estimation de l'OCDE.
3. Mesure de l'OCDE excluant les produits alimentaires et l'énergie.
Source : Bureau du Cabinet ; Base de données des Perspectives économiques de l'OCDE, n° 104 ; et Banque du Japon.

http://dx.doi.org/10.1787/888933876955

 

>> Retour Perspectives économiques

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)