Perspectives économiques, analyses et projections

Italie - Résumé des projections économiques (novembre 2016)

 

Note complète en PDF

 

 

L’économie italienne enregistrera une croissance de 0.9 % en 2017 et de 1 % en 2018. Malgré la progression de l'emploi, la croissance de la consommation privée a fléchi du fait de la montée de l'incertitude et du recul de la confiance des consommateurs. Le volumineux encours de créances douteuses et litigieuses et le caractère incertain de la reprise continuent d'entraver la distribution du crédit bancaire, faisant obstacle au redressement de l'investissement. La faiblesse de la croissance sur les marchés d'exportation de l'Italie et les tensions géopolitiques limitent les exportations.

Les conditions monétaires accommodantes qui prévalent dans la zone euro soutiennent la reprise modérée. Le budget 2017 étayera la croissance de manière appropriée, et l'orientation de la politique budgétaire devrait encore s'assouplir en 2018, mais l’allègement des charges d'intérêts contribuera à maintenir la stabilité du déficit budgétaire. Le gouvernement progresse sur la voie des réformes structurelles concernant notamment les politiques actives du marché du travail, l'administration publique et le système scolaire. La réforme constitutionnelle prévue, qui doit faire l'objet d'un référendum en décembre, constituerait une nouvelle avancée en matière de réformes et consoliderait la gouvernance politique et économique.

Depuis 2012, les charges d'intérêts annuelles ont diminué de plus de 15 milliards EUR (soit près de 1 % du PIB), ce qui a permis de dégager des marges de manoeuvre budgétaires. Les autorités doivent les utiliser pour renforcer l'investissement public, les programmes ciblés de lutte contre la pauvreté, et le taux d'activité, notamment parmi les femmes et les jeunes, ainsi que pour stimuler l'innovation.

 

>> Retour Perspectives économiques

Étude économique de l'Italie

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)