Perspectives économiques, analyses et projections

Inde - Résumé des projections économiques (juin 2017)

 

Note complète en PDF


La croissance économique devrait rester vigoureuse et l’Inde devrait demeurer, parmi les pays du G20, celui qui connaît la plus forte croissance. La revalorisation des salaires et des pensions du secteur public stimulera la consommation. L’investissement privé se redressera peu à peu, avec la résorption des surcapacités et le déploiement de la taxe emblématique sur les biens et services et d’autres mesures visant à faciliter l’exercice des activités économiques. Néanmoins, le volume important de créances douteuses et litigieuses et le lourd endettement important de certaines entreprises freinent l’investissement.


L’orientation de la politique monétaire devrait rester restrictive dans la mesure où les anticipations d’inflation ne se sont pas encore pleinement ajustées à la baisse. La nécessité de réduire le ratio dette publique au PIB, relativement élevé, laisse peu de marge pour des mesures de relance budgétaire. Or, il est primordial d’accroître les investissements dans les infrastructures physiques et sociales pour rehausser le niveau de vie de tous. Pour financer ces investissements, il faudrait engager une vaste réforme des impôts sur le revenu et la propriété immobilière. Le retour à la discipline du crédit et l’assainissement du bilan des banques seront indispensables pour soutenir la croissance du crédit et permettre ainsi aux entreprises d’investir davantage.


Le pays s’est ouvert plus largement aux échanges, en partie sous l’influence d’un secteur des services compétitif. Le secteur manufacturier est à la traîne et n’apporte qu’une contribution limitée aux exportations et à la création d’emplois, cantonnant une bonne partie de la main-d’oeuvre dans des emplois faiblement rémunérés. Pour favoriser la création d’emplois de qualité dans ce secteur, il y aurait lieu de lever les restrictions encore applicables à l’IDE et aux échanges, de moderniser la réglementation du travail et d’améliorer les niveaux de formation et de compétences. L’amélioration des infrastructures, des transports et des services logistiques faciliterait l’accès des entreprises manufacturières aux marchés mondiaux, notamment depuis les régions pauvres et reculées.

 PE101 Inde F

PE101 Inde F TWO

>> Retour Perspectives économiques

Étude économique de l'Inde

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)