Perspectives économiques, analyses et projections

EO Sources - Notes relatives aux tableaux 1-10 de l'Annexe statistique: Demande et production

 

Tableau 1   PIB en volume
Tableau 2   PIB nominal
Tableau 3   Consommation privée en volume
Tableau 4    Consommation des administrations publiques en volume
Tableau 5   Formation brute de capital fixe en volume
Tableau 6   Formation brute de capital fixe du secteur privé non résidentiel, en volume
Tableau 7   Formation brute de capital fixe du secteur privé, en volume: construction de logements
Tableau 8   Demande intérieure totale en volume

Tableau 9   Contribution de la balance commerciale aux variations du PIB en volume
Tableau 10 Écarts de production

Tableau 1 de l'annexe - PIB en volume

Définition: Somme des valeurs ajoutées produites dans l'ensemble de l'économie, à prix constants. Variation en pourcentage par rapport à la période précédente.

Le produit intérieur brut (PIB) est défini comme "la somme des valeurs ajoutées brutes de toutes les unités productrices résidentes (secteurs institutionnels, ou bien branches d'activité), augmentée de la partie (éventuellement du total) des impôts, moins les subventions, sur les produits qui n'est pas déjà incluse dans la valeur de la production". Le terme "brutes" indique que la consommation de capital fixe est prise en compte dans le total. Outre l'approche définie ci-dessus, il existe deux autres méthodes de calcul du PIB. La première consiste à faire la somme des emplois finals de biens et de services (c'est-à-dire de la consommation finale, de la formation brute de capital fixe et des exportations, à l'exception de la consommation intermédiaire, mesurés aux prix d'acquisition, diminuée de la valeur des importations de biens et de services). La seconde méthode consiste à faire la somme des revenus primaires distribués par les unités productrices résidentes (à savoir la rémunération des salariés, plus le revenu mixte, plus l'excédent d'exploitation brut, plus les impôts - moins les subventions - sur la production et les importations).

Depuis le changement de système de comptabilité nationale lié au passage du SCN68/SEC79 au SCN93/SEC95, de plus en plus de pays de l'OCDE déterminent la croissance de cet agrégat au moyen d'indices en chaîne (voir Tableau en Annexe : Systèmes de comptabilité nationale, années de référence et dernières mises à jour). À l'heure actuelle, les États-Unis, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne et la Suède calculent la croissance de leur PIB en volume selon cette méthode. La principale raison de ce changement est que cette nouvelle approche permet de mesurer plus précisément la croissance de la production en volume que la méthode traditionnelle fondée sur une série fixe de prix. Au cours de périodes de changements économiques substantiels caractérisées par des variations rapides des prix relatifs (telles qu'une baisse continue des prix des ordinateurs ou de fortes fluctuations des prix du pétrole), les estimations de la croissance du PIB en volume peuvent en effet être sensiblement faussées si elles reposent sur une série fixe de coefficients de pondération correspondant aux niveaux de prix relevés plusieurs années auparavant. Les catégories de dépenses pour lesquelles les prix relatifs reculent ont tendance à connaître une croissance plus rapide en volume (les individus achetant davantage ce qui devient meilleur marché) ; plus l'année de référence est éloignée, plus les coefficients de pondération attachés à ces catégories sont élevés, et plus le taux de croissance estimé de la production en volume est rapide. On règle ce problème de sensibilité des estimations du PIB en volume à une année de référence particulière en employant la méthode des indices en chaîne, l'année de référence se déplaçant alors de façon continue.
Aussi avantageuse soit-elle, cette procédure de pondération en chaîne rend plus complexe la production et l'utilisation des statistiques de comptabilité nationale en volume. La principale difficulté tient au fait que, contrairement aux indices traditionnels à coefficients de pondération fixes, les indices en chaîne débouchent sur un PIB en volume dont le niveau n'est pas égal à la somme de ses composantes sauf pour l'année de référence et l'année suivante. Il faut donc utiliser avec une certaine prudence ces statistiques en volume, compte tenu de leur non-additivité (voir Whelan, K. (2000) , qui examine les conséquences de cette absence d'additivité entre les composantes des dépenses en volume et le PIB total en volume). Par contre, l'identité entre l'agrégat et la somme de ses composantes est préservée en termes de taux de croissance : dans le cas des séries chaînées, la croissance du PIB en volume est égale à la moyenne pondérée des taux de croissance de ses composantes, sachant que la structure de pondération - qui évolue - tient compte du changement relatif de chaque composante de la production, c'est-à-dire de l'évolution des prix relatifs. La formule exacte dépend spécifiquement du type d'indice en chaîne (indice de Laspeyres, de Paasche ou de Fisher) retenu pour calculer le PIB total en volume, ainsi que de la fréquence des séries.

Liens utilesComptes nationauxGlossaire du Système de comptabilité nationale de 1993  et la publication technique des Nations unies SNA News and Notes

Dernière mise à jour: 20 juin 2004

Haut de page

Tableau 2 de l'annexe - PIB nominal

Définition: Somme des valeurs ajoutées produites dans l'ensemble de l'économie, à prix courants. Variation en pourcentage par rapport à la période précédente.

Liens utiles: Comptes nationauxGlossaire du Système de comptabilité nationale de 1993  et la publication technique des Nations unies SNA News and Notes

Dernière mise à jour: 20 juin 2004

Haut de page

Tableau 3 de l'annexe - Consommation privée en volume
Tableau 4 de l'annexe - Consommation des administrations publiques en volume
Tableau 5 de l'annexe - Formation brute de capital fixe en volume
Tableau 6 de l'annexe - Formation brute de capital fixe du secteur privé non résidentiel, en volume

 

Tableau 7 de l'annexe - Formation brute de capital fixe du secteur privé, en volume: construction de logements

Définition: L'adoption des nouveaux systèmes de comptabilité nationale, qu'il s'agisse du Système de comptabilité nationale de 1993 (SCN93) des Nations unies ou du Système européen des comptes nationaux et régionaux de 1995 (SEC95), se déroule à un rythme inégal parmi les pays membres de l'OCDE, tant au niveau des variables que de la période couverte. En conséquence, nombre de séries nationales présentent des ruptures. De surcroît, de plus en plus de pays utilisent des indices de prix en chaîne pour calculer le PIB et les composantes des dépenses en volume. Les chiffres relatifs aux différentes composantes de la demande sont, en règle générale, conformes aux définitions du SCN. Dépenses de consommation privée: consommation finale des ménages et des institutions privées sans but lucratif au service des ménages. Formation brute de capital fixe: dépenses (achats et production pour compte propre) des branches d'activité marchande, des branches non marchandes des administrations publiques et des branches non marchandes des institutions privées sans but lucratif au service des ménages, ayant pour but d'ajouter des biens durables neufs à leur capital fixe, diminuées des ventes de ces branches, nettes de leurs achats de biens analogues d'occasion ou de rebuts. Certains pays, à savoir les États-Unis, le Canada et la France, utilisent des indices de prix hédoniques pour corriger les valeurs à prix courants de certaines composantes des investissements en technologies de l'information et de la communication (TIC), comme les ordinateurs. Les comptes nationaux ne comportent pas toujours de ventilation sectorielle des dépenses d'investissement et, dans le cas de certains pays, les données sont des estimations de l'OCDE.

Liens utiles: Comptes nationauxGlossaire du Système de comptabilité nationale de 1993  et la publication technique des Nations unies SNA News and Notes

Dernière mise à jour: 20 juin 2006

Haut de page

Tableau 8 de l'annexe - Demande intérieure totale en volume

Définition: Demande intérieure finale totale - elle-même définie comme la consommation finale et les dépenses d'investissement dans les secteurs privé et public - plus formation de stocks.
Liens utiles: Comptes nationauxGlossaire du Système de comptabilité nationale de 1993  et la publication technique des Nations unies SNA News and Notes

Dernière mise à jour: 20 février 2006

Haut de page

Tableau 9  de l'annexe - Contribution de la balance commerciale aux variations du PIB en volume

Définition: La contribution du solde extérieur est égale à la différence entre la croissance des exportations en volume et celle des importations en volume pondérées respectivement, dans les comptes additifs, par le poids relatif des exportations et des importations en volume en pourcentage du PIB réel de la période précédente et, dans les comptes établis à l'aide d'indices en chaîne, par le poids relatif des exportations et des importations nominales dans le PIB nominal de la période précédente.

Liens utiles:

Dernière mise à jour: 20 février 2006

 

Tableau 10 de l'annexe: Écarts de production

Définition: : L’écart de production est mesuré comme en pourcentage de la différence entre l’actuel PIB en volume et le PIB potentiel estimé. Ce dernier est estimé à partir d’une fonction de production dont la spécification exacte varie entre les pays selon la disponibilité des séries. Pour la plupart des pays, la production potentielle est fonction du Stock de services du capital, la productivité totale des facteurs, et de l’emploi potentiel dont une partie dépend de l’estimation du taux de chômage structurel (NAIRU). Il convient de souligner que l’estimation du niveau de la production potentielle  est soumise à d'importantes marges d'erreur. Voir Beffy et al. (2006) and Gianella et al. (2008).

Liens utiles:

Dernière mise à jour: 17 juillet 2009

Haut de page

Retour à la page d'accueil  des Notes

 

Related Documents

 

to be changed

Economics Glossary - Glossaire économique

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list