Perspectives économiques, analyses et projections

Belgique - Résumé des projections économiques (juin 2016)

 

Note complète en PDF

La croissance économique ralentira en 2016 car la consommation des ménages sera freinée par les mesures d’assainissement budgétaire et de modération salariale. En outre, les attentats terroristes de l’hiver dernier à Bruxelles et Paris ont pesé sur l’activité, notamment dans les secteurs du tourisme et de la restauration. L’activité s’accélérera progressivement et gagnera une assise plus large à mesure que les marges bénéficiaires des entreprises augmenteront et que l’amélioration des conditions financières stimulera l’investissement. La réforme qui a consisté à transférer la charge fiscale des revenus du travail vers d’autres bases réduira les coûts du travail et stimulera ainsi l’emploi. Les exportations gagneront en vigueur à mesure que la croissance se redressera en Europe. L’inflation continuera d’augmenter après la hausse des prélèvements indirects en 2016 et avec la diminution du volant de ressources inutilisées dans l’économie.


L’engagement à parvenir à un budget structurel à l’équilibre d’ici 2018 va dans le bon sens compte tenu du niveau élevé de la dette publique. Néanmoins, il faudrait laisser jouer lesstabilisateurs automatiques. Des économies budgétaires sont possibles si des gains d’efficience dans les dépenses sont obtenus. Une meilleure intégration des migrants sur le marché du travail et un renforcement des mesures d’activation des seniors pourraient rendre la croissance plus inclusive et durable.

Le fléchissement de la croissance de la productivité du travail a été plus prononcé que dans d’autres pays de l’OCDE. Soutenir le développement du secteur des TIC, améliorer la réglementation des industries de réseau et lever les obstacles à la création d’entreprise pourraient donner un coup d’accélérateur à la hausse de la productivité.

 ‌>> Retour Perspectives économiques

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)