Etudes économiques par pays

Etude économique du Japon 2009

 

 Résumé | Contenu | Obtenir cette publication | Informations complémentaires

     

 

La prochaine Etude économique du Japon sera préparée pour 2011.

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Pour en savoir plus, lire la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles en cliquant ci-dessous sur les titres des chapitres.

Le chapitre 1 cerne les principaux enjeux économiques.

Les chapitres suivants offrent une analyse approfondie et des recommandations de politique économique de chacun de ces enjeux.

Ajouter cette page à vos favoris : www.oecd.org/eco/etudes/japon

Contenu

 

Dans le contexte de la crise économique mondiale, l’économie japonaise est tombée dans sa plus profonde récession depuis la fin de la guerre. La production devrait se contracter de près de 6 % en 2009, à cause d’un effondrement des exportations et d’un durcissement des conditions financières. Les mesures qu’ont prises rapidement les autorités pour stabiliser les marchés de capitaux, réduire le taux d’intérêt directeur et mettre en œuvre un plan de relance de grande envergure amortissent le choc et jettent les bases d’une légère reprise, sur fond de faible redressement prévisible des échanges mondiaux. Avec une déflation aussi enracinée, il faudrait que la Banque du Japon maintienne le taux d’intérêt directeur à un niveau proche de zéro. À mesure que les effets des plans de relance s’estomperont et que les finances publiques commenceront d’être assainies, c’est la demande intérieure privée qui sera de plus en plus le principal moteur de l’expansion ; c’est pourquoi des réformes économiques sont nécessaires pour créer de nouvelles sources de croissance. Deux réformes sont particulièrement importantes : celle du marché du travail, où un dualisme de plus en plus marqué a bridé les salaires et la consommation privée, et celle du secteur non manufacturier, où les gains de productivité sont bien inférieurs à ceux du secteur manufacturier. Des réformes s’imposent également dans d’autres secteurs pour parvenir à une croissance solide et durable.


Stabiliser les marchés de capitaux et améliorer leur efficience. Les mesures d’urgence qui ont été prises pour stabiliser les marchés de capitaux et stimuler le crédit se révèlent efficaces. À mesure que la reprise économique s’installera, il faudra mettre fin à ces mesures pour limiter les distorsions qu’elles provoquent, tout en améliorant l’architecture réglementaire afin de réduire encore les participations des banques au capital des entreprises, d’accroître la transparence des marchés de valeurs mobilières et d’améliorer la qualité et l’équité des procédures des organismes de notation. Les réformes visant à améliorer l’efficience et à remédier aux problèmes chroniques, notamment la faible rentabilité dans le secteur bancaire, surtout du côté des banques régionales, sont prioritaires pour conforter le potentiel de croissance du Japon.


Progresser dans l’assainissement budgétaire. La crise et les plans de relance devraient creuser le déficit budgétaire à 10 % du PIB en 2010 et la dette publique brute à 200 %, ce qui exige un programme d’assainissement budgétaire à moyen terme détaillé et crédible pour entretenir la confiance sur les marché de capitaux. Dès que la reprise sera bien engagée, un tel programme devra être mis en œuvre pour faire baisser le ratio d’endettement public. Il faudra pour cela inverser la tendance à la hausse des dépenses, surtout en réduisant l’investissement public. De plus, des recettes supplémentaires sont nécessaires, notamment pour financer l’amélioration prévue de la protection sociale. Ce supplément de recettes devra être obtenu par une réforme fiscale complète limitant également l’impact négatif sur la croissance économique.


Réformer les soins de santé et la prise en charge de longue durée. Le système de santé a contribué aux très bons résultats sanitaires au Japon tout en maintenant les dépenses au-dessous de la moyenne pour la zone de l’OCDE. Mais le vieillissement rapide de la population et le plan du gouvernement visant à une meilleure protection sociale pousseront à la hausse les dépenses de santé. Il est important, vu en particulier la délicate situation budgétaire, d’introduire des réformes axées sur l’efficience afin que la prise en charge de longue durée ne soit plus autant confiée aux hôpitaux, mais à des établissements moins coûteux et aux soins à domicile, de développer l’utilisation des médicaments génériques et de promouvoir le vieillissement en bonne santé. Les gains d’efficience devront se doubler d’une action pour une meilleure qualité des soins afin de remédier à l’insatisfaction croissante de la population. Ce qu’il faudrait surtout, c’est un accès plus large aux nouveaux médicaments et équipements médicaux ainsi qu’aux traitements de pointe, notamment en assouplissant le régime de facturation groupée. Les déséquilibres et pénuries du système de santé tiennent aux carences du régime actuel de tarification, qui devrait adopter une formule plus scientifique. Enfin, une couverture universelle exige qu’on fasse mieux rentrer les cotisations.


Faire face au réchauffement planétaire. Le Japon a pris un large éventail de mesures pour atteindre son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le cadre du protocole de Kyoto. Mais l’augmentation des émissions montre qu’il faut mettre en place des mécanismes fondés sur le marché qui soient plus contraignants pour pouvoir réaliser les objectifs pour 2020 et 2050 dans des conditions efficientes en termes de coût. Il faudrait que le Japon remplace son système facultatif de permis négociables par un système obligatoire couvrant l’ensemble de l’économie, y compris les transports, en tirant parti de l’expérience des autres pays et de son propre dispositif actuel. Le Japon devrait aussi relier son système de permis négociables à celui des autres pays et utiliser davantage un mécanisme de développement propre fonctionnant correctement, étant donné ses résultats déjà relativement favorables sur le plan de l’efficacité énergétique. Il serait souhaitable que les mesures visant à promouvoir à court terme le développement des énergies renouvelables reposent sur des instruments transparents et efficients.

 

Obtenir cette publication

 

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE du Japon :

  • Les lecteurs des établissements abonnés à SourceOCDE peuvent y accéder via notre bibliothèque en ligne.

  • Ceux qui ne souscrivent pas ont la possibilité de l'acheter à notre Librairie en ligne.

  • Passer commande auprès de votre distributeur local.

  • Les fonctionnaires gouvernmentaux disposant d'un compte (inscription) doivent cliquer sur l'onglet "Publications" sur Olis.

  • Les journalistes accrédités ont la possibilité de demander l'accès à un site protégé par un mot de passe .

Télécharger les Synthèses (en pdf). Les Synthèses contiennent les évaluations et recommandations de l'OCDE. Pour voir la version en japonais, cliquer ici.

 

Informations complémentaires

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau du Japon du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org.

Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par Randall Jones, Byungseo Yoo et Masahiko Tsutsumi sous la direction de Vincent Koen. La recherche statistique a été effectuée par Lutécia Daniel.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list